Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

29 juin 2010 2 29 /06 /juin /2010 11:00

 

Suite à quelques échanges sur C - Tribune de l’action… je suis d’accord avec Infree pour dire que les scribouillards ne s'y retrouvent plus eux-mêmes, tant la multiplication des fichiers est généralisée et mal foutue... Mais il y a pire, il n’existe plus un organisme, une région, une commune, une entreprise, une association qui n’aient son ou ses fichiers, faits dans la plupart des cas dans l’ignorance totale, délibérée ou involontaire, des règlementations concernant la tenue de fichiers informatisés.

 

Cependant, malgré cet amateurisme compulsif apparent, j'ai souvent été estomaqué par des informations que « l'on » m'a sorties, surtout au cours de contrôles fiscaux, qui m'ont laissé coi (informations que m'avaient cachées les clients en général, ... tant pis pour eux… ) ; de même, j’ai été étonné de retrouver des informations collectées par une institution dans une autre, de la DGCCRF ou de l’URSAFF, par exemple, en direction des services fiscaux... ou encore, sur moi, à l’occasion de rencontres dans les hautes sphères du pouvoir fiscal…

Une ancienne amie qui travaillait aux RG des services fiscaux, niveau national et international, m'a assuré qu'ils connaissaient notamment, toutes les identités des "anonymes" qui ont des comptes en Suisse (et ailleurs)... Problèmes, la façon, dont ils obtiennent ce genre de renseignements, est illégale (donc, inutilisable dans des procédures juridiques) ; de plus, la plupart de ces "petits porteurs" sont des VIP intouchables ; donc, ils savent, mais c'est tout ce qu'ils peuvent faire, dans une grande majorité de cas... Sauf quand "le politique" a décidé de faire la peau à un gêneur, genre Tapie... mais l’actualité récente, nous apprend que l’ennemi d’hier peut très bien devenir un précieux allier…

 

Pour revenir à Edvige, oui, tant mieux que cette affaire réveille les consciences ; mais, il faut relativiser, car, ces pratiques ont toujours existé. Ce remue-ménage est donc un peu "étonnant", puisque le fichage est aussi vieux que l'invention des fonctions répressives et de la politique. En réalité, cette "création" a au moins le mérite d'officialiser des pratiques jusqu'alors occultes... et pour Cristina, c'est pire et là, c’est silence radio ; puisque, secret défense "oblige", on n'en connaît même pas le contenu. Mais bon, on imagine sans peine que ce fichier doit être une sorte d’Edvige multipliée par 10, qui ne s’embarrasse pas de considérations concernant l’atteinte à la vie privée ; en effet, si on recense les terroristes vrais, les « ennemis » de la France et les espions, ceux susceptibles de le devenir, ceux susceptibles de les côtoyer, de les aider ou de leur servir de couverture, ceux exprimant des opinions « tendancieuses » ou pas sur ces mouvances, et cetera, ça doit faire du monde !…

Avec Edvige, les problèmes sont donc maintenant posés et publics... ça nous change et c'est bien dans la ligne de Sarkozy qui ose presque tout et surtout le pire, sans aucun complexe, … mais, c'est hors sujet...

 

Personnellement, il me paraît évident qu'avoir un fichier qui donne un peu plus de renseignements que le casier judiciaire, sur ceux qui ont déjà été condamnés pour trouble à l'ordre public ou pour des faits de délinquances, c'est entre guillemets "normal". Mais, ça devient inacceptable, quand on généralise cela à des gens "susceptibles" de troubler l'ordre public et encore plus à n'importe quel clampin qui oserait exprimer une idée ou une opinion, y inclus les mineurs...

Là, nous ne sommes plus dans le rôle d’un état démocratique, mais dans une vision de la société à la Big Brother où il n’y a plus de limites à l’intrusion dans la vie privée, ainsi que dans le contrôle des droits et libertés démocratiques. Sans oublier qu’un des aspects, non accessoires, sur lequel la CNIL a émis des réserves est l’absence d’actualisation et de purge régulière des données, procédures qui ne sont pas du tout prises en compte dans le décret ; ce qui nous conduit à une vision assez déterministe de la culpabilité : « fautif » une fois un jour, fautif toujours ; ou encore, susceptible d’être fautif, donc fautif ; et le comble du comble, suspect, car exprime des opinions…

 

Cependant, je ne me fais pas beaucoup d'illusion entre ce qui se fera officiellement  (s'ils modifient le décret ou si cela passe par une loi) et ce qui continuera à se pratiquer officieusement partout et pas seulement avec Edvige.

Personne n’est dupe, du moins je l’espère, pas même ceux qui appellent à l’abrogation du décret, qui détiennent eux-mêmes des fiches sur tous leurs interlocuteurs et sur tous ceux qui « comptent » en France… et qui, comme d’habitude, sentant une bonne occasion de récupérer des voix (qu’ils ne savent plus où aller chercher), jouent les vierges effarouchées… Ces hypocrisies et ces manipulations ne cesseront jamais de m’irriter.

 

Et puisqu’on parle des problèmes d’atteinte à la vie privée et des libertés, profitons de cette mise à plat pour dénoncer ce qui se pratique sur Internet ou avec vos diverses cartes (CB, de crédit, de fidélisation, etc.) ou encore avec vos téléphones, sans aucune limite et sans que ça n’émeuve les grands partis politiques, pour lesquels ces sujets ne doivent pas être assez « porteurs ».

Par exemple : essayez de taper votre patronyme sur Google et vous serez probablement surpris du nombre d'articles indexés sur vous. Pour moi, par exemple, 30 600 pages avec mon patronyme, 491 avec mon pseudo politique. Même si, la grande majorité concerne des homonymes très actifs, je suis quand même étonné de trouver encore des choses qui me concernent, qui datent de plus de 10 ans ; et quelqu’un d’autre saura-t-il faire la différence entre ce qui m’est attribuable en propre et les textes concernant mes homonymes...

Par ailleurs, vous le savez probablement, tous les FAI (Fournisseurs d’Accès Internet) ont l’obligation de conserver au moins un an (ou 2, j’ai un doute) toutes les entrées sorties qui se sont effectuées sur leur serveur. Voilà, les informations qu’ils gardent obligatoirement sur vous :

- Votre adresse IP.

- Votre hôte (DNS).

- Le type de votre CPU.

- La signature de votre navigateur.

- Votre navigateur.

- Vous venez de la page.

- Vous êtes arrivé sur ce site via.

- Nombre de vos visites sur ce site.

- Nombre et localisation des pages vues pendant cette visite.

- Votre résolution d'écran.

Et ce qu’ils peuvent obtenir sans problème avec des scripts simples et qu’ils ne se privent pas toujours de faire :

- Le contenu (les noms de vos fichiers) de votre disque dur.

 

Autant dire, que ces éléments permettent de retracer sans trop de difficultés (même moi, je sais le faire pour la localisation des adresses IP) tout ce que vous avez fait et consulté sur Internet, avec une limite de temps qui n’est pas définie ; puisque si, les FAI ont des obligations de conservations des données minimales, rien ne dit combien de temps maximum, ils peuvent les conserver. Dès lors, quoi de plus simple, pour dresser un profil de vous, que de compulser tout ce que vous avez consulté comme pages Internet… Et de naviguer en « anonyme », avec une adresse IP dynamique ou une fausse adresse IP, complique un peu la tâche des « pisteurs », mais n’empêche rien aux possibilités de traçages.

Si, on rajoute à cela la liste de vos transactions bancaires, celles de vos différentes cartes, vos appels téléphoniques et la géolocalisation par votre portable, sans oublier que l’on sait également les émissions que vous regardez par le câble ou l’ADSL, il ne reste plus guère que les moments où vous dormez où on n’est pas susceptible de savoir ce que vous faites dans votre lit… Je vous fais grâce par ailleurs, de toutes les informations qui figurent dans les fichiers institutionnels, CPAM, caisses de retraite, administration fiscale, et cetera. Et ne parlons même pas de ceux qui sont contre Edvige, mais qui sont abonnés à des réseaux sociaux, genre Facebook ou qui font des blogs, où ils dévoilent (volontairement, il est vrai) leur vie, sans même se rendre compte du paradoxe de la situation et des conséquences.

J’attends le moment où on pourra retracer l’intégralité d’une vie, minute par minute, avec ces éléments… Les États-Unis, avec leur système d’interconnexions généralisées des réseaux, ont un peu « d’avance » sur nous à ce sujet, mais nul doute que c’est cette direction que nous prenons.

 

Alors, oui, Edvige pose un problème, mais ni plus ni moins, que toutes ces pratiques que nous avons pris l’habitude d’accepter, sans pouvoir y échapper, et sans que cela n’interroge plus que cela notre fibre citoyenne.

Une de mes propositions est la suppression et le regroupement d’un grand nombre d’institutions sociales, avec la création d’un fichier unique pour la gestion des prestations sociales et autres. J’avais bien en perspective, entre autres, ce problème de multiplication des fichiers, impossible à gérer et à contrôler. Alors qu’un seul permet une hiérarchisation des accès et des informations, qui peuvent rester sous contrôle personnel, démocratique et judiciaire ; sans oublier d’intégrer un système de purge et de destruction des données.

 

Comme disaient les juifs avant la 2ième guerre mondiale : « pourquoi avoir peur d'être fichés, on n’a rien à se reprocher. ». L’histoire aurait dû nous apprendre qu’il faut toujours préparer le pire pour l’éviter, visiblement, certains citoyens ne l’ont pas encore compris, car, j’ai encore entendu cet argument (« on n’a rien à se reprocher, donc on n’a pas peur d’être fiché ») à propos des débats sur Edvige.

 

Bien plus qu’un problème factuel localisé, il faut étendre le débat à toutes les pratiques de conservation des données, c’est un vrai choix de société qui nous est soumis, vouloir croire que seul Edvige pose un problème (ou pas), c’est se focaliser sur l’arbre qui cache la forêt…

Personnellement, « 1984 » et « Le meilleur des mondes » ont toujours fait partie de mes cauchemars ; le pire c’est que nous en prenons le chemin, de la manière la plus insidieuse qui soit… c’est ça, ce que, malheureusement, le « progrès » et les peurs qu’on nous distille à longueur de journée, arrivent à nous faire gober sans plus aucun recul critique.

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Incognitototo - dans G - Actualité
commenter cet article

commentaires

Infreequentable 29/09/2008 18:05

Ca.... sortir de la voiture... Ils z'aiment pas trop quand je fais ce genre de truc...Faut dire que même sans talonnette aux chaussures et mon double quintal (ou presque : officiellement je fais 80 kg et qql, ce qui ne m'autorise pas à entrer dans le cockepit des avions de tourisme ou de chasse), ils se sentent tou d'un coup ridicules même avec le képi sur le chef !Je préfère rester assis et leur laisser croire à leur supériorité physique en psychologique : de toute façon, se lever, c'est fatigant.Et inutile sutrout s'il faut se rassoir après... Non mais !

greluche 27/09/2008 09:29

Infre, tu as raison, ne pas braquer " l'autorité " ! Un truc qu'il faut faire quand on se fait arrêter par ces messieurs, encore plus si on est une femme : sortir de sa voiture afin de ne pas être en position d'infériorité posturale. Un truc tout con mais qui fonctionne. On " échange " sur un pied d'égalité, face à face.

Infreequentable 22/09/2008 08:44

@ Greluche : quel clin d'oeil de l'Histoire !!!!Ouais, demain, quand on se fera arrêter, comme ça au hasard, (j'y ai eu droit ce week-end devant les Invalides : vérifictaion de mon tas de boue, ses papiers, les miens, les clignotants, les essuie-glaces, l'usure des pneus, etc.) le type dans le fourgon il saura si t'es feuj, homo, inscrit dans quel parti, avec qui t'es marié, si les gosses à l'arrière sur la banquette sont les tiens ou ceux de ta soeur, quels sont "tes mandats" (sociaux, économiques, politiques...), bref, tout de ta vie pendant que tu participes à la "journée mondiale du patrimoine" !Là encore, un beau clin d'oeil de l'Histoire...J'ai aimé et ai gratifié le brigadier d'un : "Bravo ! Au moins on sait qu'on est bien protégé..." qu'il fallait prendre au 2° degré.Mais kon sous son képi, il n'a pas "senti" l'ironie du propos et m'a salué avec un large sourire en me laissant poursuivre ma route !

greluche 20/09/2008 18:35

Je suis allée à la foire-expo ! Ca vous fait plaisir j'espère ?Bon, ce n'était ni pour la foire, ni pour l'expo...C'était pour discuter avec le monsieur du stand des anciens déportés qui à chaque occasion de rappeler qu'il ne faut pas oublier ce qui pourrait nous retomber sur le nez est présent sur toutes les manifestations publiques.Il avait mis en évidence des feuilles de pétition à signer contre " edvige ". Il y en avait un bon paquet de remplies alors que la foire venait de démarrer. Déjà, ça m'a fait plaisir. Ensuite, on discute, il me rappelle que les premiers à s'élever contre étaient les élus de tout bord qui, rentrant de vacances, avaient découvert ... qu'ils y étaient ! Pas contents les mecs et les méquesses de se retrouver sur ce fichier.De fil en aiguille il en vient à me dire que les centres de rétentions actuels, s'appelaient autrement pendant la guerre, mais que c'étaient les mêmes képis qui les gardaient.J'aime bien faire un tour à la foire-expo.

Infreequentable 19/09/2008 09:05

Exact, Inco et Jasmin !C'est eux qui font la France de demain et après-demain : Un "think-tank" à Pébereau financé par quelques grands du CAC 40 et SFB 150.A suivre de près, parce qu'ils ont "deux ou trois coups d'avance" sur tout le monde.Par exemple le "gadget Galiléo" était déjà programmé depuis bien longtemps http://www.debat2007.fr/blog2/index.php?2007/05/22/476-galileo-ou-l-ambition-presque-assumeeBin contre toute logique de réduction des "coûts d'Etat", depuis il est sur les rails !

jasmin 18/09/2008 23:28

Oui oui, un repère de maniaques mégalomanes.Mais c'est eux qui dirigent la France, entre autres. 

Incognitototo 18/09/2008 23:35



Et qui en plus forment nos futures "élites"... On n'est pas qu'un peu dans la m..., on y est complètement.



Infreequentable 17/09/2008 17:21

@ Inco : Merci d'être venu sur "débat éco" y mettre ton grain de sel : je me sentais bien seul (et n'avait pas vu la volée de bois vert que je me suis pris par hasard) !"Dédé" te répond... Va voir.

Incognitototo 18/09/2008 14:05


Oui, c'est bien parce que tu as pris une volée de bois vert injustifiée, que j'ai mis mon grain de sel... Je suis et tu as vu ma réponse ?

C'est quoi ce site ? Un repère de maniaques mégalomanes narcissiques qui n'ont jamais tenue une pelle dans les mains ?


Michel MARTIN 17/09/2008 09:19

Voilà donc un excellent sujet pour un analyste des systèmes comme toi, Toto, qui nous a déjà pondu quelques propositions institutionnelles décoiffantes. Comment faire pour qu'un organisme comme la CNIL (ou les associations de consommateurs ou tout autre acteur de contrôle démocratique ONG) soit efficace? La question est peut-être mal posée et il se peut que la réponse soit déjà dans ton blog, ce serait l'occasion de le rappeler.

Incognitototo 18/09/2008 14:14


Non, je ne crois pas avoir déjà abordé ce qu'il faudrait faire avec la CNIL, mais, c'est assez simple... Mes propositions de réformes institutionnelles et administratives suivent des logiques qui
répondent à quelques critères de bon sens :
- séparation des pouvoirs,
- indépendance,
- soumission à l'autorité de l'assemblée nationale, ou autres intances démocratiques et indépendantes,
- suppression des fonctions redondantes et/ou regroupement dans des instances, dont on élargit les objets.

Dans le cas de la CNIL, c'est assez évident : suppression de la CNIL ! Mission  de répression confiée à la police, obligation de déclaration et contrôle de la légalité des fichiers par les
Préfectures.


Infreequentable 17/09/2008 09:16

Un "grand gag" la CNIL.Ca et la Haute autorité contre les discriminations, on fait rapidement le tour des hérésies législatives du "pays gaulois".Des fichiers électroniques ? Ca existe encore dans les entreprises ?Moi, je les détruis tous les jours, t'é pardi. surtout les "comptables prescripts", des fois que la brigade informatique du fisc débarque à l'improviste : z'auraont toujours du papier à inspecterMais j'ai sauvegarde... Je ne sais plus où, officiellement (encore un trou de mémoire : c'est terrible d'être né sénile !)A ce sujet, c'est un truc qui m'avait quand même étonné à l'occasion de mes séjours d'antan aux USA : Au royaume de l'informatique, à l'émigration, ils inspectaient des kilos de fiches dans les aéroports, pour savoir si tu étais recherché ou non !Il paraît que ça a eut changé depuis les attentats du 11 septembre dernier...

jasmin 16/09/2008 18:49

@ MichelOui, en fait, iL ne faut pas "réformer" la CNIL comme tu le proposes; Il faut la REVEILLER !

Incognitototo 16/09/2008 20:46


Oui, total d'accord avec toi Jasmin pour la CNIL, qui mis à part ça, manque singulièrement de moyens d'action par rapport au fait que la tenue de fichiers informatisés est une pratique
généralisée...
Je leur ai demandé d'intervenir, parce que suite à des demandes réitérées d'être supprimé des fichiers, la Mairie de Paris continuait à m'envoyer leur torchon de propagande Delanoïste.
Un courrier et un mail, pour recevoir un accusé de réception qui me disait qu'ils allaient s'en occuper... Un an et plus, plus tard, je reçois leurs "conclusions", il reprenait intégralement
la réponse de la Mairie de Paris, qui leur répondait une fable sur le fait que c'était pas à cause d'eux, mais de leur sous-traitant... Je leur ai réécrit pour leur faire remarquer, preuves à
l'appui, que ce que leur répondait la Mairie de Paris ne tenait pas à l'épreuve des faits. Depuis, silence radio...
Pas de vague, surtout pas de vague, cela semble être l'attitude de tous ces organes de contrôles qui jouent leur place à chaque fois, qu'ils osent trop être dans leur mission...


jasmin 16/09/2008 18:40

Oh là là, "expérience" est un bien grand mot.Toujours est-il qu'au travers de mon activité  professionnelle, j'ai dû déposer un dossier à la CNIL, comme le prévoit la loi, dans la mesure où j'étais amenée à détenir des informations concernant ma clientèle, sur support informatique.J'en avais profité pour les interroger sur certains éléments bien précis repris dans leur dossier.Déjà...tout le monde dormait dans les murs, ou étaient anesthésiés. C'est comme on veut, mais l'effet est le même.Comme j'insistais, ils ont bien voulu prendre mon dossier, mais étaient presque étonnés de me voir le leur remettre.Les pesonnels que j'ai croisés ne savaient pas bien à qui il fallait le remettre.Je n'ai pas eu la moindre réponse à ma question, ni aux autres d'ailleurs."ON" allait me rappeller.Ca fait de longues années, j'attends toujours.J'ai insisté pour obtenir un récépissé de remise du dossier. 

Michel MARTIN 16/09/2008 08:47

@Jasmin,Tu peux nous détailler un peu plus ton expérience CNILienne?

jasmin 15/09/2008 21:14

@ MichelAs-tu déjà crapahutté (j'ai un gros doute sur l'orthographe)dans les locaux de la CNIL ?Moi oui. Chuuuttt .....ici des milliers de braves gens reposent...

Infreequentable 15/09/2008 18:56

Té ! En matière de "fichier", de quoi vous amusez un max :http://www.debateco.fr/40,958/20080911-thoris-revenu-solidarite-active-efficacite-retour-emploi-evaluation-exonerations-declaration-citoyenne.htmlSur débat éco !Y'a comme des coups de pied qu'auraient tendance à se perdre : ils ne reculent devant rien, les "sachants"...Je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent, je dois rester non-violent...Et caetera !

Incognitototo 17/09/2008 00:51


Ton lien m'avait échappé et je viens d'aller y faire un tour... Et je n'ai pas pu m'empêcher, comme toi, d'y appporter ma "contribution"... Je crois qu'ils ne vont pas être déçus...

Tous les billets de ce type sont dans la même veine... un paranoïaque, mégalomane, tendance Brazil... Et ce type est prof à Science Po, on comprend mieux pourquoi, il n'en sort le plus souvent que
des imbéciles, déshumanisés...

Et tu as raison : Je dois également rester non violent comme mon ami Infree... Je dois également rester non violent comme mon ami Infree...  Je dois également rester non violent comme mon ami
Infree...  Je dois également rester non violent comme mon ami Infree...  Je dois également rester non violent comme mon ami Infree...  Je dois également rester non violent comme mon
ami Infree...  Je dois également rester non violent comme mon ami Infree...  Je dois également rester non violent comme mon ami Infree...  Je dois également rester non violent comme
mon ami Infree...


Michel MARTIN 15/09/2008 14:20

Oups, errata: je voulais dire collusion pouvoir économique et pouvoir politique.

Incognitototo 15/09/2008 15:31


Oui, Michel, moi aussi je suis résolument contre Edvige, du moins dans sa forme actuelle, mais je suis tout aussi contre toutes ces pratiques généralisées de fichage que nous acceptons, alors
qu'elles devraient tout également donner lieu à des pétitions nationales...

Ha ! Carmen Cru quel "charmant" personnage, oui, l'image est bonne pour nous !!!... Faudra que je m'y remette... J'ai arrêté de lire Fluide Glacial, il y a 15 ans... C'est bête.


Michel MARTIN 15/09/2008 14:16

Salut les amis,Je ne sais pas pourquoi, mais des fois, en vous (nous) lisant, je ne peux pas m'empêcher de songer à Carmen Cru, le personnage des BD de Lelong.http://carmen.cru.free.fr/index2.htmEn voilà une qui sait régler ses problèmes sans la moindre trace de naïveté sur le genre humain.Ben moi, je suis contre Edvige, résolument. Entre les divers fichiers qui existent, on doit être dans les 8 à 10 millions déjà fichés et on ne sait pas trop à quoi servent ces fichiers ni qui y a accès et pourquoi etc...on n'a pas accès à nos fiches pour éventuellement demander rectification (il paraît que le taux d'erreur est ENORME). Il faut réformer la CNIL, lui donner de vrais droits et des moyens, le citoyenniser. On n'est jamais à l'abri d'une dictature ou un truc du genre, d'autant que toutes les mesures prises en ce moment nous rapprochent d'une reprise en main violente, et là, une fois que les fichiers existent tu peux toujours courir. Pourquoi une reprise en main violente à l'horizon? parce que les inégalités se creusent avec un imaginaire égalitaire (je sais, Infree, que tu vas discuter, mais c'est ainsi, cet imaginaire est toujours là, il suffirait qu'un joueur de politique retrouve cette musicalité là pour faire résonner la caisse), parce que l'écologie et le marché (tendance très lourde à l'augmentation des prix de l'énergie et matières), parce que collusion politique + pouvoir politique, parce que Besancenot montre la renaissance d'un anticapitalisme primaire malgré le désastre communiste, parce que le modèle USA après lequel on court génère 10 fois plus de délinquance que le nôtre (enfin je veux dire avant, quand l'état providence a été mis en place avant qu'il ne se sclérose), parce que la grande distribution et ses 6 centrales d'achats omnipotentes...Je vais me relire un petit Carmen Cru, histoire de rigoler un bon coup.

jasmin 15/09/2008 12:17

Elle a tous les moyens qu'il faut mais ne les utilise pas. Nuance !C'est vraiment trop facile les dérobades. 'C'est pas Nous, Nous n'avons pas les moyens" Propagande de plus en plus indigeste!Coupable, responsable qu'elle est.

Incognitototo 15/09/2008 12:57


Pas mieux que Jasmin... et je dirais même plus : coupable ET responsable, elle l'est !

Ce n'est plus de l'indigestion que cela provoque chez moi, mais carrément l'envie de devenir violent... La "sérénade" sur les victimes du système, ça va bien un moment... c'est acceptable de la
part de ceux qui n'ont pas reçu de bagages pour se défendre, mais c'est carrément inacceptale de la part des "élites", et, à ce que je sache, toux ceux qui composent les arcanes de la justice
revendiquent d'en faire partie... Alors, l'absence de moyens pour justifier des procès qui durent 15 ans et le fait que, dans un grand nombre de cas, ils ne lisent même pas les dossiers, ça va
bien... Ils n'ont qu'à bouger leur c... Mais, s'ils le bougent aussi vite que sous Pétain, on n'est pas près d'avoir une justice digne de ce nom en France.

Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester
non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je
dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester
non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je dois rester non-violent... Je
dois rester non-violent...


Infreequentable 15/09/2008 09:27

@ Jamsin et Inco : la justice de notre pays ne s'est jamais effondrée : Elle n'a tout simplement pas les moyens de faire ce que vous souhaitez qu'elle fasse.Moyen financier et moyen humain.En plus, on en réduit le format depuis peu...Et tout ça ne date pas d'hier mais remonte à l'ancien régime (et à la volonté des conventionnels de "la soumettre"), faut pas non plus oublier.Nous ne sommes pas aux USA ou un proc peut enquêter librement pednant des années sur les turlutes d'un président à coup de dizaines de millions de dollars (juste pour prouver qu'il avait menti au moins une fois dans sa vie) et délivrer des sauf-conduit à ses témoins !Je ne défends pas "notre justice" : elle pourrait être bien meilleure, je n'en doute pas une seule seconde ! Je dis qu'il faut juste faire avec, parce que les priorités ne sont manifestement pas là.Ce qui n'empêche pas notre République de se dire "démocratique" jusqu'à organiser ses alternances sans trop de souci philosophique.Quant à "Tapie", il s'est bien fait "entuber", sans l'ombre d'un doute (et par des "seconds couteaux" pas très glorieux ni très intelligent).La quotité, je n'en sais fichtre rien. Ce sont les indemnités morales qui me chiffonent.Quant aux "mécanismes" de l'entourloupe, perso il me vient à l'esprit le business du Baron Empain (celui au petit doigt coupé) qui fait exactement la même chose.Mais c'est un peu compliqué à expliquer ici...

jasmin 13/09/2008 18:47

@ INFREEMais de quoi tu parles là Infree ? Qui ici,  évoque la "justice divine"? A vrai dire on s'en fout, car le côté clérical n'a jamais ébranlé le blog  d'Incognito. Tant mieux, sinon je ne m'y serais pas éternisée.Ceci dit, il n'est tout de même pas anormal d'attendre d'un Etat qui se respecte, que JUSTICE SOIT RENDUE DANS LES TRIBUNAUX.Or, on assiste à quoi ? A une comédie  sans nom, et c'est fort dangereux pour une démocratie.La masturbation intellectuelle n'a pas de place dans ce contexte. Lorsque Justice et Education s'effondrent dans une démocratie, eh bien adieu la démocratie. Et l'instruit que tu es  le sais fort bien.Je me demande toujours pourquoi tu fais ton "intéressant" en provoquant ton auditoire avec tes propos abscons.Allons Infree, on a passé l'âge, non ? 

Infreequentable 12/09/2008 16:13

Merci pour la "baffe"... à l'autre kon !Je pense que j'en aurai fait de même dans la même situation, connaissant maintenant un peu (et appréciant) ton honnêteté, Inco.Il n'empêche (et pour clôre le débat sur ce point... enfin espère-je) que vous avez une vision idyllique (tous les deux et beaucoup d'autres) de la justice.Les tribunaux et juges disent La Loi. Ils ne peuvent guère faire autrement : c'est leur seul pouvoir. Et même keur devoir et ceux de leur fonction.Et seulement quand on les sollicite (sauf en matière délictueuse et criminelle, mais c'est une spécificité du droit pénal) !Alors qu'un tribunal arbitral, une commission compromissoire, une négociation transactionnelle n'a pas à dire le droit, mais à rendre une décision à laquelle les parties ont convenu de se soumettre par avant : d'où l'aberration de l'affaire Tapie.Si tu lis mardi prochain ma rubirque "Quand je serai LE président", tu verras ce que je propose...Vous croyez quoi ? Que parce que ça s'appelle "Justice" ont y rend LA justice, la divine, l'éternelle ?C'est comme pour la pub DU BON, DUBONNET qu'on peut encore trouver dans quelques chiottes : c'est pas parce que c'est marqué dessus que c'en est !Ce que j'essaye de faire comprendre, ici et ailleurs, c'est que LE juste, ça n'a jamais existé, même en philosophie ou en métaphysique...Alors "en droit"... Faudrait pas confondre la science du chiffre et des maths, dites "dures" avec les "sciences molles" que sont les sciences sociales : Vous irez systématiquement au piquet et me le coiperez 100 fois !Donc et parce que, vous êtes tous les deux intelligents (et sans aller jusqu'à l'Europe), vous aurez compris qu'il vaut 1.000 fois mieux anticiper les problèmes, les contentieux afin de les éviter plutôt que de perdre son temps à dénouer des situations impossibles, jusqu'à se soumettre à l'aléa des décisions d'un tiers !Merde ! Faut prendre son destin en main (et ne pas en abuser) !Je rigole tous les jours bien fort de ces meks qui font des procès aux DDTE parce qu'ils se sont viandés dans un virage à allure trop rapide : ils l'accusent de ne pas avoir signaler le virage dangereux, je ne sais quelle limitation de vitesse qui générera un radar automatique ou l'absence de rail de sécurité.Z'avaient qu'à ralentir à l'approche d'un virage qu'ils ne connaissaient pas, non ?C'est l'erreur du principe de précaution : z'avaient qu'à pas naître, z'auraient pas eu à en souffrir !Ca c'est un point de vue. L'autre qui doit contenir le premier (celui de sa propre responsabilité de sa propre vie), c'est effectivement l'idée de l'art. 1382, qui renverse la charge d'un préjudice dès lors qu'il y a une action d'autrui (mais on va jusqu'à l'inaction ce qui est sévère), un lien de causalité et un préjudice à réparer.Le mécanisme est bon, à condition de ne pas le mettre à toutes les sauces.Ex : Ces nanas qui promenaient les gamins d'une classe dans le lit d'une rivière interdite pour cause de lâchers d'eau de barrage, c'est pas le responsable du barrage qui doit être poursuivi...Il y a donc "un juste milieu" à trouver, qui n'est jamais simple, qui dépend des circonstances et qui mérite un "arbitre", le juge.De là à l'écrire dans la loi comme d'un principe de précaution, il y a une marge démente. Et Jasmin et toi, vous semblez l'exiger selon le principe de "2 + 2 = 4" !Bé si c'était si facile, ça serait déjà fait !Et puis je rappelle que 2((T/C)²) + 2((T/C)² = 4((T/C)²) que quand T = C, autrement dit à la vitesse de la lumière (le C de l'équation), parce qu'on vit en plein dans les équations de la relativité générale, certes incompatibles avec la théorie des quantas, mais pourtant qui n'ont jamais été mise en défaut depuis bientôt presque un siècle, l'une et l'autre : faudrait vous reveiller, les jeunes.Et faire preuve d'un peu plus de hauteur de vue pour aborder et comprendre nos pauvres problèmes contemporains de justiciables potentiels.Et quand on ne comprend pas, comme moi : je le dis bien haut, on évite d'y avoir recours, quitte à inventer des "situations" qui évitent nécessairement la case "contentieux".Sauf cas d'échec cuisant.C'est tout ce que je voulais dire à l'occasion de mon commentaire précédent...Mais ce que j'en dis ou rien, n'est-ce pas...

Incognitototo 12/09/2008 17:00


Tu sais Infree, il ne s'agit pas pour moi de croire qu'il pourrait y avoir une justice parfaite... ou même que philosophiquement parlant, elle pourrait être de ce monde...

Non, c'est beaucoup plus simple et terre-à-terre que ça... Il suffirait, par exemple, que les juges bougent un peu leur cul, notamment en utilisant les pouvoirs d'enquête qu'ils ont et qu'ils
n'utilisent JAMAIS, pour que bien des dossiers, bourrés de faux témoignages ou enfumés par les avocats, prennent des tournures différentes...
On se rend bien sur les lieux du crime pour comprendre, dans les affaires pénales, pourquoi ça ne se passe jamais pour les autres affaires ?

Par ailleurs, le droit est devenu tellement inutilement complexe (à qui profite le crime de cette complexité d'ailleurs ?), notamment avec des lois contradictoires, que dans bons nombres de
cas on ne discute plus du fond, mais de problèmes procéduraux ou de compétences... Nous en avons un exemple flagrant récent avec l'affaire Tapie, où tout le monde s'offusque de la procédure choisie
(et, non accessoirement, de son résultat), sans jamais aborder les vrais problèmes : Tapie, s'est-il, oui ou non, fait avoir par le CL ? Quel rôle a joué l'État et quelles responsabilités
porte-t-il, tout au long de ces quinze ans de procédure (et de persécutions) ? Le reste personnellement, je m'en fous totalement, y inclus le montant qu'il va toucher... Mais ça, apparemment, ça
n'intéresse personne, et surtout pas ces imbéciles et faux-culs de députés qui étaient à l'audition.

Non, je ne rêve pas d'une justice parfaite, juste d'une qui ferait son boulot... C'est trop demander ? Et si ça doit coûter un peu plus cher aux contribuables, tant pis... La justice est un des
piliers de la démocratie, si elle perd son efficacité, son impartialité et sa crédibilité, il ne faut pas s'étonner, alors, que les voyous pullulent sans mauvaise conscience ou que d'autres se
fassent justice eux-mêmes.


jasmin 12/09/2008 10:38

Alors là ! Pas du tout d'accord avec toi.Quand on se fait entuber, voire pire, on ne va tout de même pas dire : "merci et à la prochaine".L'issue d'un contentieux DEVRAIT être justice rendue. Mais dans ce domaine, ni Inco ni moi n'avons jamais été sur la même longueur d'ondes que toi.

Incognitototo 12/09/2008 12:16


Oui, Jasmin, c'est vrai que nous n'avons jamais pu nous mettre d'accord avec Infree, sur une vision commune de la justice... au point, que cela fonde même notre désaccord sur ce que devrait être
l'Europe...
Infree me rappelle un de mes avocats que j'ai souvent eu envie de gifler (l'avocat pas Infree)... Pour lui, les tribunaux n'étaient pas là pour "faire justice", mais pour "rendre le droit"... avec
une telle conception, c'est sûr que tout devient possible et surtout n'importe quoi... les escrocs qui m'ont dépouillé de 12 ans de travail courent toujours...

À part ça, je faisais le calcul, il n'y a pas longtemps, qu'à titre personnel (sans même compter le professionnel), cela fait plus de 13 ans que j'ai toujours 2 à 5 procès en cours (presqu'aussi
"fort" que Tapie)... que je passais ma vie à nourrir des avocats, à faire des dossiers... des fois, je comprends ceux qui estiment que le temps, sans même parler de l'argent, est trop précieux pour
le perdre là-dedans... qu'il vaut mieux accepter l'injustice... Mais ça ne dure jamais très longtemps, sûrement malheureusement pour moi...

Et si on revenait à Edvige, histoire de ne pas pourrir (encore une fois) les commentaires ?

Bises à vous deux.


Infreequentable 12/09/2008 09:01

@ Jasmin : je le sais bien, mon Amie !J'aurai été un très mauvais avocat : pour moi ("juriste" quand même), un contentieux, TOUT contentieux est la marque indélébile de l'échec !Un drame pour un "type" qui a une sainte horreur de l'échec.D'autant que dans tous les cas, l'issue d'un contentieux, quel qu'il soit, est forcément aléatoire, même pour partie...

jasmin 11/09/2008 14:43

@ InfreeLa dernière phrase de ton commentaire n° 1On dit un tas de choses Ami, mais surtout énormément de "Konneries". Affligeant.Personnellement je me fous d'un aboutissement à moitié réussi.Ou bien c'est gagné ou bien c'est perdu. Il n'y a pas de moitié.  Qu'on doive s'en contenter, par dépit,  est une autre affaire.

jasmin 11/09/2008 14:17

L'exploitation des fichiers, quels qu'ils soient est anarchique ET tentaculaire.C'est étrange que l'Administration peut faire de plus en plus vite, de plus en plus précis, et on assiste au contraire.  Pour exemple le seul fichier du CASIER JUDICIAIRE a été manipulé combien de fois et par qui,  pour qu'un "Fourniret" par exemple, puisse en obtenir un état vierge de  toute inscription, alors qu'il avait été condamné plusieurs fois pour viols. C'est grave !Cette anomalie inquiète fortement, d'autant que dans ce cas précis, Fourniret avait pu décrocher un job dans une école en Belgique et séjourner tranquillement dans le village, alors qu'un "flic" belge nourrissait un doute suite à l'affaire de la camionette, mais surtout l'avait localisé précisément, et a abandonné suite à la réception de ce document.Imaginez les vies qui auraient été épargnées, s'il avait été arrêté à ce moment là.  Quels sentiments doivent nourrir les parents des victimes à l'encontre de notre administration qui reste intouchable, alors que leur enfant a payé le prix le plus élevé.

Infreequentable 11/09/2008 10:02

Tu as parfaitement raison, Inco : ce n'est qu'un arbre qui cacha la forêt !"1984", "Le meilleurs des mondes", sont une approche.Mais déjà Victor Hugo nous dépeignait la vie de Jean Valjean.Et puis, et puis, Costa Gavras nous a gratifié de son film "Z".J'adore l'une des dernières scènes où on nous explique que tout innoncent est un coupable qui s'ignore (un peu comme notre fisc national, à l'école de Clermont qui forme les futurs "polyvalents" explique que "tout contribuable est un fraudeur qui s'ignore") et que dans peu de temps, on pourra les arrêter juste avant qu'ils ne commettent leur première infraction !Le tout pour faire des "peuples libres" et respectueux des règles de la vie en société, devenue "indéfiniment harmonieuse"...Quand on voit et écoute Tapie, on se dit que ce n'est décidément pas pour demain !Perso, je suis pour la multplication des fichiers, même nomminatifs.Avec un droit à modification, naturellement, mais à surtout ne jamais exercer : un fichier qui se trompe, c'est absolument merveilleux de çonnerie !Quand ça gène, on peut le modifier et il faut que la procédure soit simple et efficace, sans ça, quel bonheur, pour toute sortes de "manipulations hasardeuses" !Je ne raconte même pas le fichier du bottin téléphonique, générant des centaines d'appel entrant dans "ma boutique" : ça fait 15 ans qu'on me prend pour un architecte DPLG !Et comme il faut payer pour changer de rubrique, je me fais un vif plaisir de critiquer cette "chiotte" à chaque appel reçu en expliquant que le mek au bout du fil, il s'est encore fait arnaquer, f...  bien écartées !Si une loi devait exister, c'est pour que devant les tribunaux, elle annule toutes les procédures, même civile et commerciale usant de données informatiques, directement ou indirectement...Comme ça, ta CB susceptible d'avoir servi à payer la chambre de ta maîtresse (alors que ça n'avait rien à voir, puisque dans ces cas là tu payes en liquide) ne pourra pas être excipée à l'audiance de demande de divorce : faudra en revenir aux bonnes vieilles méthodes de filature !Ca désencombrera les tribunaux !"Vous n'avez pas confiance dans la justice de votre pays ? Faites comme "Nanar le flambeur !""Ne dit-on pas qu'une mauvaise conciliation vaut mieux qu'un bon procès!