Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

1 octobre 2012 1 01 /10 /octobre /2012 13:00

Première date de publication : 14/05/2007

Date de la dernière mise à jour : 10/2012
 


            Suite à quelques échanges sur le forum de Marianne2007(le site a disparu, désolé), je voudrais essayer de répondre à tous ceux qui continuent à penser que tout ce blog n’est qu’un catalogue à la Prévert, de mesures technocratiques, qu’il n’y a pas de vision dans mes propositions, qu’on ne construit pas un programme politique seulement sur des actes à poser…

  

Personnellement, ce qui m’étonne toujours c’est de vouloir continuer à se battre sur des mots, sur une classification politique des actes… et pour un projet de « maison commune » que l’on peut certes définir, mais qui n’a aucun sens, si on ne tient pas compte des contraintes techniques qui permettront ou pas de la construire…
Effectivement, mes propositions sont plus celles d’un ingénieur qui a élaboré un projet en fonction de ce qu’on peut faire pour que chacun ait la maison qui lui convient, plutôt que celui d’un visionnaire qui promettrait Versailles sur pilotis à tout le monde… pourvu qu’il recueille les voix qui lui sont nécessaires pour avoir le pouvoir…
 
En préambule de mon blog, j’ai résumé l’ambition des 400 propositions :
● rendre les gens maîtres de leur destin,
● redéfinir et rétablir les responsabilités,
● réintroduire de la démocratie là où elle a disparu,
● remettre les politiques au boulot,
● relocaliser l’économie,
● créer plus de richesse, d’emplois, et des ressources nouvelles,
● éradiquer le chômage de masse et redistribuer nos fonctionnaires (ou assimilés) sur des emplois utiles, socialement et économiquement,
● éradiquer nos dettes et rétablir l’équilibre de notre balance commerciale,
● mettre fin aux petites magouilles,
● dissuader les spéculateurs de gagner toujours plus d’argent sans rien faire, sans aucune considération, pour les humains qu’ils exploitent et la planète qu’ils saccagent,
● faire de colossales économies d’échelle pour revenir à un service public qui préfère éduquer, soigner, rendre justice, protéger et aider des gens plutôt que leur demander leurs papiers…
 
Certes ce n’est pas très enthousiasmant… mais, ce sont pour moi des objectifs fondamentaux, sans lesquels aucun projet de société n’est viable, sans lesquels toute promesse ne serait que la porte ouverte à quelques désillusions de plus.
 
Pour le reste, je ne me vois pas en dire plus, car, ce n’est pas aux politiques de définir ce qui sera le « bonheur de tous ». Leur rôle doit se limiter à créer les conditions de la liberté, de l’égalité et de la fraternité, pas à imposer des modes de vie, fussent-ils ceux des « sociétés parfaites » que l’on rencontre dans toutes les idéologies fascisantes ou gauchisantes…
Dans mon projet, toutes les maisons, aussi différentes soient-elles l’une de l’autre, doivent pouvoir coexister, sans s’imposer l’une à l’autre, sans empêcher, ni gêner l’existence de l’autre… ça fait une grosse différence, avec tous les programmes auxquels les politiques de tous bords, continuent d’essayer de nous faire adhérer…
 
C’est comme ça que je vois mon projet… Un peu comme des parents qui créent les structures et les conditions optimales pour que leurs enfants puissent trouver les voies qui les rendront heureux, pas en décidant pour eux de ce qu’ils seront plus tard et de ce qui sera bon pour eux !!!
 
Alors, j’admets bien volontiers que je ne soulèverai pas les foules avec un tel projet ou que la lecture de ces propositions puisse ennuyer… mais, c’est ma conception du rôle du politique. Proposer plus, ce serait ni plus ni moins, que perpétuer la situation d’infantilisation et surtout de manipulation qui prévaut dans le discours de nos leaders depuis toujours ; et qui, non accessoirement, ont transformé la scène politique en show permanent, peuplée de surenchères démagogiques pour alimenter la société du spectacle.
 
C’est d’ailleurs, ce à quoi nous avons assisté à ces dernières présidentielles. Entre le showman Sarkozy qui a fédéré sur sa « vision » droitière de la société, sans jamais nous expliquer comment il va résorber le chômage (et pour cause, c’est un des éléments indispensables au renforcement du capitalisme)… et Royal qui ne proposait aucun projet clair, mais qui, n’apportait pas plus de solutions réelles de sortie de crise économique… impossible, pour moi, de faire un choix d’adulte responsable…
Ce sont effectivement, 2 conceptions du « fait politique » très différentes et je pense, toute modestie mise à part, que j’en propose une troisième…
Je ne sais même pas comment me définir moi-même… Social-démocrate ? Gestionnaire éclairé du capitalisme ? Centriste ?... Mais, au fond je m’en fous, seuls m’importent les actes qui produiront ou non les effets souhaités… car, s’il y a une chose, dont je suis sûr, c’est que ce n’est pas en choisissant un camp idéologique qu’on peut concrètement résoudre les problèmes…
Si la science avait appliqué des choix idéologiques à sa vision du monde et aux problèmes à résoudre, nous en serions encore à « croire » que la terre est plate et à la génération spontanée !!!
Alors, vraiment peu m’importe, comment se classent nos politiques (ou moi-même) ; seuls m’intéressent la faisabilité et l’efficacité ou pas, des actes qu’ils se proposent de mettre en place pour sortir de la merde les 8 millions de Français qui souffrent le plus ; faut-il le préciser, sans aller piquer aux autres des « bouts de leur maison » pour y arriver… En cela, malgré mon antigaullisme historique (car, je pense que beaucoup de nos difficultés actuelles ne sont que les conséquences des structures qu’il a mises en place qui sont tout, sauf adaptées à notre contexte actuel), j’étais tout prêt à voter Dupont-Aignan pour la cohérence de son projet et une grande partie des solutions qu’il se proposait de mettre en place dans son programme de 2007 (mais depuis vu ce qu'il est devenu et son programme avec, il n'en est plus question)…
Étonnant, pour la plupart de mes amis proches qui continuent, malgré tout, à « croire » en cette gauche, comme à un fait religieux, sans vouloir admettre les impasses concrètes et réelles auxquelles elle nous conduit… C’est incompréhensible pour eux, que je puisse toujours continuer à vouloir rendre réelles toutes les valeurs humanistes de cette gauche, alors que cela fait longtemps que je ne partage quasiment plus aucune de leurs croyances, quasi religieuses, sur les moyens à employer.
Probablement que la différence entre eux et moi, c’est que j’ai personnellement expérimenté cette « société idéale » à travers toutes les expériences de gestion différente que j’ai appliquée dans les microsociétés que constituent les entreprises ; pour me rendre compte, par exemple, que ce n’est pas en décrétant que nous sommes tous égaux que cette loi devient une réelle valeur commune… au contraire…
 
Alors, tant pis, si je reste un incompris, inclassable. Je n’ai jamais été et je ne serai jamais prêt à « mentir pour faire croire » ; tant que nous ne ferons pas de la politique en sortant du « fait religieux », nous nous épuiserons en affrontements stériles, sans qu’aucun problème ne soit résolu. 
 
 
Pour conclure provisoirement…
 
Quand on propose de modifier de fond en comble les structures mortifères de notre société, il faut être cohérent avec le projet… Aucune de mes propositions n’a de sens en elle-même, c’est en regardant l’ensemble du plan qu’on peut en saisir la cohérence… Mais, je comprends tout à fait que ça puisse rebuter de se plonger dans du concret et d’aller jusqu’au bout…
Je sais bien que la plupart des lecteurs préfèrent des phrases pleines d’emphase qui remuent les tripes. Je pourrais faire, mais justement ce n’est pas ça que je propose.
 
Ici, c’est pour voir concrètement « comment on fait ? ».
 
Ou autrement dit, c’est assez facile de dire : « tiens, je ferais bien un joli pont au-dessus de ce ravin », mais c’est un peu plus compliqué pour tout le monde de « faire le dessin du pont » et ça devient très difficile, quand on doit « calculer les points de charges, les résistances et dire ce qu’il faut faire pour que ce pont tienne, soit utilisable et joli en plus ». Vous voyez l’idée… ? Et mon blog c’est dans cette troisième catégorie qu’il se situe ; donc, je ne me fais aucune illusion, malheureusement, sur son accessibilité, même si je fais tout ce que je peux pour le rendre dialectiquement compréhensible ; même si je vulgarise à outrance, parfois, des problèmes qui sont bien plus compliqués qu’il n’y paraît…
Au fond, je sais bien que ça n’amuse personne d’essayer de comprendre comment on peut changer, par exemple, le système institutionnel français pour le rendre plus démocratique… ou comment on crée plus d'emplois et de richesses pour tous. D’ailleurs, sur les millions de sites politiques à notre disposition, il y a, à ma connaissance, une douzaine de sites, en tout et pour tout, qui se posent ces questions à partir du « comment on fait » ; le reste, n’en déplaise à certains, qui n’en ont pas moins un intérêt certain sur le plan des idées qu’ils remuent, sont des reproductions à l’infini de « je crois que »…
 
Aussi, j’ai conscience que je ne pourrai pas intéresser tout le monde, tant s'en faut. Mais bon, si un responsable politique d’envergure me dit un jour : « mais bon sang, mais c’est bien sûr, pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt » ou que quelques citoyens me disent « enfin, j’ai compris pourquoi il ne se passe rien dans ce pays et ce qu’il faut faire pour que ça change »… Là, je serais vraiment content…
 
Malheureusement, tout ce à quoi nous avons assisté et que nous allons continuer à subir, est loin, très loin de ce que je propose, à mille lieues du type d’adhésion, d’attitude de responsabilité et de réalité, que j’espère un jour faire partager au plus grand nombre... et tant pis si j’ai tort d’avoir raison tout seul (ça c’est pour Franz  ;o)…
 
C’est tout ce que je vise et j’ai parfaitement conscience que je ne suis pas au bout de mes peines pour faire admettre, au plus grand nombre, qu’on ne résoudra jamais aucun problème en s’accrochant religieusement à des croyances idéologiques...


PS : Ha encore quelques mises au point, qui sont tellement évidentes pour moi, que je n’ai même jamais pensé à vous les dire !!!
 
Dans les limites basiques de notre Déclaration des droits de l’homme, je n’ai nullement l’intention de dire un jour à tous ce qui est mal et ce qui est bien, ni d’imposer un modèle de société à quiconque…
 
Au contraire, je veux créer les structures qui permettront à tous de coexister avec leurs différences, leurs singularités et leurs choix de vie… ou pour reprendre les 3 objectifs de notre ami Franz :

1 - Comment permettre à chacun d'avoir une activité rémunératrice (ça dépasse largement le seul cadre de l'emploi) et de trouver sa place dans la société en lui apportant sa part originale ?
2 - Comment favoriser cette activité humaine sans consommer plus que ce que la planète peut offrir et sans en faire une poubelle pour les générations à venir ?
3 - Comment parvenir à inscrire cette démarche dans une économie mondialisée affranchie de tout contrôle ?

 

C’est pas des projets qui se suffisent à eux-mêmes ça ???
 
Je rajouterai, par ailleurs, que la simple application de notre Déclaration des droits de l'homme (qu'il faut lire et relire pour s'imprégner de toute sa puissance et clairvoyance, mais que je complèterais bien, cependant avec quelques articles supplémentaires) et la devise de notre république (liberté, égalité, fraternité) sont, pour moi, en soi, des projets politiques qui se suffisent à eux-mêmes et, surtout, des objectifs qui restent à atteindre… c'est entre autres pourquoi, je ne me sens pas la légitimité, ni la nécessité d'en définir de nouveaux…
 
Pour rester sur la métaphore de l'architecte, je dirais que, même si les politiques peuvent aider en proposant leur vision de ce qui est idéal pour eux, pour autant ce n'est pas à eux de définir les plans de la maison de chacun… (C'est, une des raisons majeures parmi bien d'autres, qui m'ont fait voter contre la Constitution Européenne qu'on nous « proposait » ; et les guillemets c'est exprès…)
Le rôle du politique, c'est de faire en sorte que les bases, les conditions de mise en œuvre et les fondations soient suffisamment solides, équitablement réparties et bonnes pour tous, pour que les maisons imaginées par les citoyens puissent se réaliser ; pas de leur indiquer ce qu'ils doivent faire ; dans la limite bien sûr, du cadre et des objectifs fixés par les textes fondateurs de notre république (d'ailleurs, c'est probablement, ce qui explique, en partie, la grande différence qui existe entre la façon de faire de la politique chez nous et les démocraties nordiques, où on se « dispute » sur les moyens à mettre en œuvre et, depuis fort longtemps chez eux, plus du tout sur les buts à atteindre)…
Au-delà de cela, tout le reste n'est que de la politique spectacle et du bourrage de crâne idéologique qui n'ont pas d'autres buts que de ratisser des voix et de maintenir les citoyens dans l'infantilisme… Alors, spécialement pour ceux qui me pressent de définir un projet idéologique, pourquoi voulez-vous ou tenez-vous tant que j'essaye de définir une maison commune ??? Celle que fixe notre Déclaration des droits de l'homme, ainsi que celle du CNR ne vous suffisent pas ? Alors qu'il y a déjà tant à faire pour mettre en œuvre et rendre réels les grands principes qui y sont énoncés…
 
Faire en sorte que les fondations, les bases et les chances données à chacun leur permettent de réaliser leur propre maison, n'est-ce pas un projet politique qui se suffit à lui-même ? C'est tout le sens de mes propositions et je pense que seulement après, nous pourrons discuter avec objectivité, de construire ou pas des maisons communes….
On ne discute pas et on ne propose pas un projet de « société idéale », alors que les besoins élémentaires d'une grande partie de la population ne sont pas comblés ; dans un tel contexte, ça reste pour moi des débats de nantis ou d'utopistes… J'ai rappelé dans mon blog la pyramide des besoins de Maslow (Cf : C - 9 - Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable... ), cela n'avait pas d'autre but que de démontrer qu'on ne peut pas raisonnablement et sans intentions malignes (même si elles sont inconscientes), demander de faire des choix de vie à des citoyens, alors qu'ils sont, pour la plupart, dans la survie ou dans la peur de perdre le peu qu'ils ont réussi à capitaliser…
 
Alors, pour moi, construire les bases qui permettront à chacun de faire des libres choix est un objectif en soi… et tant pis si cela déplaît à tous ceux qui ont besoin de « croire » religieusement à des idéologies politiques, et tant pis si je ne vivrais pas assez longtemps pour voir ce qu'ils feront de cette liberté… je sais, qu'au moins, j'aurai laissé aux générations futures suffisamment de force, d'individuation et de clairvoyance pour qu'ils puissent décider par eux-mêmes de ce qui est bon pour eux…
Encore faudrait-il que j'y arrive et pour l'instant, à part les rares quelques autres qui prêchent dans le désert comme moi, je ne vois pas beaucoup de personnes prêtes à aller jusqu'au bout de ce chemin…
 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Incognitototo - dans A - Préambules
commenter cet article

commentaires

sglsgl 05/05/2012 00:06


Changer la constitution deGaulleDebré ? sans changer la devise  ? 

Liberté Égalité Fraternité est le problème de base  !  Elle n'est pas  Maslowienne et l'ordre n'est pas le bon

Fraternité, Sécurité, Égalité, Liberté, Excellences  est le bon ordre. 
Excellences, car ce sont celles de chaque citoyen, pas celle d'un monarque ou d'un état ou d'une élite.
Améliorer son excellence perso est l'objectif spontané de chacun, tant qu'il n'a pas abdiqué sous les contraintes, pour lui, puis quand il doute de lui, pour ses enfants. 

Incognitototo 05/05/2012 03:18



Si on suit l'ordre Maslowien, ça va devenir compliqué : pain, santé, toit, et cetera, ça ferait une drôle de devise... Non, non, les buts doivent être les plus hauts possible pour inclurent ceux
qui sont à la base.

La Sécurité est incluse dans la Fraternité et la LIberté, et je ne comprends pas bien votre concept d'Excellence... Qu'on puisse en faire un choix personnel, c'est louable, en faire celui de la
République c'est la porte ouverte à tous les abus...

Oui, je suis pour une refonte totale de la Constitution, c'est même un point central dans mes propositions.



vjhbjbnjknh 17/11/2011 16:32



"j'adore" t'as trop raison jtm

Incognitototo 17/11/2011 17:19



Cher(e) Vjhbjbnjknh, merci pour ton amour incognito...



Alain Rouger 04/11/2010 11:01



Je ne l'ai pas sauvegardé mais je vais le refaire et je te l'envoie.


Je t'ai mis un nouveau commentaire sur la TVAS également.


Puis-je mettre amicalement ?



Incognitototo 04/11/2010 13:06



Je suppose que tu parles du tableau excel... On va faire plus simple je t'envoie le mien, tu le trafiques comme tu veux avec ton cas d'espèce et tu me le renvoies.

Bien sûr, amicalement, tous ceux qui discutent avec des arguments sont mes amis. Il n'y a qu'eux qui font vraiment avancer les débats.



Alain Rouger 03/11/2010 19:43



Tu devrais mettre en exergue de cette partie, cette phrase de Benjamin Constant : "prions l'autorité de rester dans ses limites ; qu'elle se borne à être juste. Nous nous chargerons d'être
heureux".



Incognitototo 04/11/2010 01:14



Adopté !!! Bé pourquoi en exergue, non, non, en bonne place, en bas dans mes citations préférées pour ce blog...



castougne 24/07/2010 16:18



Bonjour Toto,


Vos définitions me plaisent et je découvre votre site avec grand plaisir, enfin des pistes qui ne sont pas rebattues !!!


Moi qui m'intéresse, mais qui suis un béotien en matière de politique moderne, j'ai par contre parcouru de nombreux ouvrages sur les Sociétés primitives et vu quelques vestiges, et ce qui me
frappe dans notre évolution galopante vers un avenir incertain, c'est que nous ne savons plus vivre au présent, en goûter le sel quotidien fait de petits bonheurs, alors que nos Politiques nous
parlent de tout sauf de bonheur individuel...


Etre bien dans sa tête me parait aussi essentiel que de jouir d'un placement mirifique ; j'ai conscience d'être à raz des paquerettes, mais la fait d'avoir dépassé le stade du village nous a ôté
ce bonheur de la simplicité et d'être bien tout simplement ensemble, ce stade a disparu de nos vies trépidantes et violentes.


La loi de la nature est très dure mais constante, la loi des plus malins est bien plus sournoise et machiavélique...


Si un jour un Politique ma parle de bonheur individuel, pas de celui des masses, je tendrais une oreille attentive, votre discours m'intéresse, mais je crains que votre professeur n'ai fait
beaucoup d'émules, pourtant ce ne sont pas les diplomés qui manquent... On ne nous parle que de moyens, sans buts, sans plaisir, sans passions, sans raisons !


Bon courage, vous qui jonglez avec les chiffres comme moi avec mes rêves.


JJ



Incognitototo 25/07/2010 01:45



Merci Castougne,

Ça fait toujours du bien de recevoir des encouragements... et bienvenue sur ce blog.

Vous savez ce que je pense des rêveurs ? Je pense que le monde s’effondrerait sans eux, car ce sont les rêveurs qui portent le monde, bien plus que toute autre forme d'intelligence qui,
d'ailleurs, n'existerait même pas sans eux…
Chacun son boulot, avec mes chiffres, j'essaye de créer les conditions pour que les rêveurs puissent prendre le pouvoir sans se faire rembarrer par la réalité... C'est bien comme projet, non
?

Bien amicalement.



Infree 04/03/2008 18:28

Je te signale, Fournier, que sur Jordan, Boulanger, le dégé local, nous a mis les bâtons dans les roues quand mon équipe et moi avons été sollicités pour sauver les emplois.Il a promené tout le monde en assurant avoir des investisseurs chinois, puis japonnais, puis américain sous la main, alors que son "big boss" blanchissait de l'argent sale des mafias russes et a fini par être écroué dans sa Suisse romande pour escroquerie.Ne sentant pas le bonhomme, on avait pourtant dit au Préfet que nous ne ferions pas avec lui ! Les élus prévenus de notre point vue prémonitoire nous ont donc demandé de laisser le place, au point de ne même pas payer nos honoraires et d'annoncer pourtant l'un d'entre nous comme le futur pédégé !Ce que mon gars a démenti dans la presse, pour n'avoir accepté aucun mandat ni signé le moindre engagement !Bref, des voyous ces gens là. Jordan et les habitants de Romans ne méritaient peut-être pas ça : ils se sont faits avoir dans les grandes largeurs par quelque aigre-fins ! C'était un combat perdu d'avance dans ces conditions là et désormais, on liquide les points de vente les uns derrière les autres.L'usine, je ne sais pas : je n'y suis pas retourné depuis.Il n'y aura pas de prochaine fois, et c'est dommage, donc aucune leçon à retenir, mais vos élus auraient pu être un peu plus "droit dans leur pompes" car c'était encore sauvetable jusqu'à fin 2006.

fournier 02/03/2008 08:38

l idée est valorisante mais elle necessiterait l adhesion de chacun , et la malheureusement ..... chacun est retranché dans son petit confort, sa petite voiture , sa petite femme , etc.....pour etre concret , j habite romans sur isere ou la marque Jourdan est sur lepoint d etre repris par un fond de pension ou tel...... j avais lancé l idée d'une reprise par la creation d une scoop et d une souscription public ... romans bourg de peage compte 50000 habitant a 10 euros par habitant =500000 euros... une premiere pierre ...... mais voila .... pas suivit d 'effet ..... chacun dans son coin se plaint de son pouvoir d achat ..... mais attends je ne sait quel miracle qui viendrait sauve son petit ....SOIT

Infreequentable 09/01/2008 16:08

Faut que tu sois président, Inco ! Que tu m'invites à picoler la meilleure cave du pays.D'autant que l'autre, il paraît qu'il ne boit pas : c'est meilleur bien vieilli, un bon vin !

jasmin 08/01/2008 19:00

INCO PRESIDENT ! INCO PRESIDENT ! INCO PRESIDENT !

Incognitototo 09/01/2008 14:23

Ça ne t’aura pas échappé que je suis contre le régime présidentiel… Mais bon, ça m’a bien fait rire quand même, surtout que ça vient après que j’ai mis en commentaire que je ne voterai aucune loi… C’est ça qu’il faudrait leur demander, d’arrêter de nous pondre des textes et des textes qui ne servent à rien… Et quand je serai président, le ministère de lutte contre la connerie administrative, ça te plairait ?JASMIN MINISTRE !!! JASMIN MINISTRE !!! Grosses bises à toi.

becquereau 07/01/2008 18:55

    Si l'un d'entre vous parvient à une situation de responsabilité poliique, merci de réfléchir à ses conséquences avant de créer une Xième loi.    Exemple: une personne de ma connaissance désire continuer à travailler après sa retraite.    La législation du travail française lui interdit de travailler pour le même employeur avant un délai de 6 mois. Résultat: au choix     il pert son emploi    il travaille au noir en accord avec son patron    il enrichit les fonds de pension US en se faisant embaucher pour 6 mois par une boite d'intérim...   L'enfer est souvent  pavé de bonnes intentions (voir la limitation des hausses de loyers qui a fortement contribué à la raréfaction des logements).    Bravo pour le travail réalisé via ce blog, ne négligeons pas les petits actes individuels qui n'ont d'effet que pour une personne et ne donnent pas lieu à des "félicitations-messes" médiatiques...

Incognitototo 07/01/2008 22:23

Merci pour vos encouragements... mais, il n'y a pas de risque que je devienne, pour ma part, un responsable politique... du moins, tant que le système actuel perdurera. Je ne peux pas en même temps dénoncer ses effets pervers et penser que je pourrais y résister... ou me croire au-dessus et plus fort que les autres. Alors, non pas de risque que j'aille voter une xième loi qui ne changera rien au fond et rajoutera des problèmes... au lieu d'en résoudre. Bien cordialement.

Infreequentable 14/06/2007 11:21

J'avais zapé ! Merci.
Mais tu vois que tu le tiens ton "fil rouge"... Qui ne peut pas être d'accord avec toi ? Qui a besoin d'une construction idéologique autre ? Celle-là suffit !

Infreequentable 13/06/2007 11:22

Pourquoi ce "C - 13" arrive en newsletter le 12 juin, alors qu'il est manifestement antérieur ?

Incognitototo 13/06/2007 17:58


Parce que, suite à des échanges, notamment avec toi, un important post-scriptum de clarification a été ajouté. Rendez-vous directement au PS… Merci.

Infreequentable 18/05/2007 17:20

@ Nabu : Les anciens, y'a pas à dire, ce n'étaient pas que des sots !
Sont justes dépassés par la radicalisation des générations...

nabu 18/05/2007 15:04

je ne sais pas si vous connaissez ce texte incognitototo, mais vraiment je crois que vous serez d'accord avec l'auteur...
Et les socialistes devraient le relire, surtout  pour des personnes qui se disent héritier de son mouvement.
(j'ai trouvé ce texte sur le blog à Fillon)
http://ddata.over-blog.com/xxxyyy/0/22/12/54/francois-fillon.pdf 

Incognitototo 19/05/2007 13:05

Merci Nabu, de m’avoir fait découvrir cet incroyable et merveilleux texte…En effet, je ne renie rien de ce que Jaurès a dit et je crois bien que c’est exactement ce que je dis également tout au long de ce blog… Il suffirait de remplacer « machinisme » par « mondialisation, délocalisation, bureaucratie, dumping social et fiscal », pour réactualiser l’intégralité de ce texte.Cet acharnement imbécile de la gauche à ne pas vouloir comprendre que la grande majorité des patrons subissent des logiques qui les dépassent, qu’ils ne prennent pas des décisions de façon délibérée, mais en fonction des contraintes qui s’imposent à eux pour pouvoir survivre, est un des grands problèmes de la gauche !!! Un peu comme ces enfants qui toute leur vie reprocheront à leurs parents ce qu’ils sont et leur condition, sans jamais prendre la mesure de leur responsabilité d’homme libre de changer leur destin et sans attendre qu’on le fasse pour eux…En tous les cas, je comprends mieux pourquoi Sarko s’est permis de citer Jaurès…

Infreequentable 14/05/2007 15:51

Si si ! C'en est un, de projet en soi mon ami ! Vaste d'ailleurs. Mais il existe depuis si longtemps que l'Histoire des Peuples et des civilisations en est plein de ses différentes versions. Mais rien qu'un autre de plus.... Rien de plus, même s'il est intelligent par bien des aspects "construit comme celui d'un ingénieur". Sauf que tu n'es pas autant qualifié qu'un constitutionnaliste ou un macro-économiste (et heureusement, sans ça tu nous refilerais une "version prête à porter")... Juste des recettes, pour le moment. Tu le dis toi-même.
Des projest, j'en ai plein et en plus qui ont déjà reçu des débuts d'exécution : Ca fait tout un rang de ma bibliothèque, au-dessus du Larousse dans sa version originelle (à petits caratères) du XVII°en 16 Volumes plus 1, qui pèsent chacun un âne mort et ça s'appelle 'Lhistoire Universelle des Hommes et des Civilisations". Donc rien de neuf là-dessus. Ce n'est pas une critique...
Reste quand même la question : Pour quoi un pont là et pas ailleurs. Et pourquoi pas une tyrolienne ? Bref, jusqu'où va-t-on entrer dans ma vie privée à me dire ce qu'il faut que je fume, boive, bouffe et pisse tranquillement ? Et pourquoi pas non plus ce qu'il faut que je pense, comment il faut que je conduise ma tire, quand je dois prendre mes vacances, comment j'attrape la chtouille, ce qui'l faut que je dise ou ne dise pas ou ne pense pas, contraint et forcé par des institutions, des partis, des idéologies, des "majorités" qui n'y connaissent rien sauf à démontrer au moins une chose depuis si longtemps, c'est qu'elles sont ineptes et inadaptées à la vie même quotidienne ?
Bref : la place de la chose publique d'abord ! Personne n'a jamais posé la question, sauf à vouloir toujours le en confier toujours plus. Le reste en découlera, y compris les modes de représentation, les travers de tel ou tel système, les façon de les corriger, etc.
Mais c'est mon opinion, tu n'es pas obligé d'y souscrire.

Incognitototo 19/05/2007 13:10

Tu me donnes l'idée de compléter ce texte par quelques éléments que j'ai oublié tellement, ils vont de soi pour moi... Je vais te répondre sur pourquoi choisir de "faire ce pont", ... dès, que j'aurai quelques heures devant moi...

Infreequentable 14/05/2007 10:44

On avait compris. Enfin, crois-je (arf !)
Reste que « calculer les points de charges, les résistances et dire ce qu’il faut faire pour que ce pont tienne, soit utilisable et joli en plus » c'est une chose. Reste à savoir le pourquoi du « tiens, je ferais bien un joli pont au-dessus de ce ravin » ! Et pourquoi pas ailleurs, ou pas du tout ?
Bref, le "fil rouge" (c'est la "vision"...) c'est encore et toujours la place du "politique" (en tant que "chose commune") dans la vie de chacun (la "chose privée"). C'est vrai que tu n'y réponds pas. Personne n'y répond et personne n'apporte de réponse, comme si les "choses allaient de soi", comme si nous allions vraiment construire "un joli pont", là.... Mais comme tu vas y réfléchir, je sens qu'on va avoir des réponses intéressantes.
Bien à toi !

Incognitototo 14/05/2007 13:20

Be mince alors… Je fais un article rien que pour vous dire que je n’ai pas d’autre fil rouge que celui des ambitions que je rappelle au début, et tu me dis que ça ne suffit pas… Et pourquoi ça ne pourrait pas être un projet en soi ???Dans les limites basiques de notre déclaration des droits de l’homme, je n’ai nullement l’intention de dire un jour à tous ce qui est mal et ce qui est bien, ni d’imposer un modèle de société à quiconque…Au contraire, je veux créer les structures qui permettront à tous de coexister avec leurs différences, leurs singularités et leurs choix de vie… C’est pas un projet qui se suffit à lui-même ça ???Amicalement.Toto