Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 20:00

 

Je dois vous avouer une chose : la façon dont les électeurs manifestent leurs préférences politiques reste un mystère pour moi. D’ailleurs, je vous ai déjà fait partager mes incompréhensions et mes doutes sur ce blog : ici, quasiment dès la création de ce blog, mais aussi partout, où je dénonce les convictions fondées sur des croyances... C’est un fil conducteur de ce blog : arrêter de croire, voir ce qu’il y a à voir, aussi désagréable soit-il, et affronter le réel, pas des fantasmes... Pour paraphraser je ne sais pas qui, croire n’est pas savoir, et le doute est indissociable du savoir...

 

Pour essayer de percer le mystère des « croyances », j’ai continué à explorer de nombreux ouvrages politiques, sociologiques, ethnologiques, psychologiques, religieux, ... ; espérant probablement que je trouverais une « explication ultime » à l’impossibilité de convaincre qui que ce soit avec des « arguments rationnels ».

Aussi loin que je me souvienne de mes pensées, de mes lectures et de mes actes, j’ai toujours été passionné par ce sujet : comment convaincre ? Ou plus précisément, par quel processus rhétorique peut-on convaincre quelqu’un qui fonde sa pensée sur ce qu’il croit et ce qu’il sent ? Ce sujet m’a tellement passionné que dans mes jeunes années, j’allais même faire de l’entrisme dans les cellules du PCF et chez les témoins de Jéhovah, pour comprendre comment ils réfléchissent et m’essayer à les « retourner »...

Cependant, ce furent des échecs comme mes lectures d’ailleurs qui ne me conduisent à penser qu’une chose : rien n’est réductible, dans le domaine des croyances, à des explications généralisables. Rien ne permet de comprendre et de modifier ces états de fait : personne ne réfléchit et ne fonde ses choix de la même façon ; et personne ne peut convaincre personne rationnellement (ce qui tendrait à prouver qu’irrationnellement, c’est possible). Reich nous l’expliquait déjà dans « Psychologie de masse du fascisme » (1933) : les processus par lesquels quelqu’un décide d’adopter telle ou telle position politique, n’ont rien à voir avec son statut social et économique, mais bien avec sa structure psychologique...

« Bizarrement », il est bien plus facile par la rhétorique de manipuler et de pousser l’humain à s’abandonner à ses penchants les plus bas, plutôt que de lui demander de s’élever et d’adopter des ambitions humanistes... À part Jésus, Gandhi et Mandela, je ne vois pas d’autres exemples politiques dans l’histoire de l’humanité de leaders qui aient suscité une adhésion de masse à partir de concepts aussi désuets que la paix, l’amour, la tolérance, la compassion, la fraternité, ... et tous ces « trucs idiots et si inutiles », dont on n’entend plus parler nulle part, sauf dans les homélies, les sermons et les prêches qui ne franchissent jamais le seuil des églises pour se matérialiser dans le « vrai monde » (et ce, quelque soit leur confession)...

 

Toujours à la recherche de réponses, dernièrement, j’ai lu un ouvrage passionnant : « Et l’homme créa les dieux » ; de Pascal Boyer (Robert Laffont, collection Folio essais), que m’a conseillé Michel, un ami et compagnon de pensée de ce blog. Un ouvrage étonnant, qui à partir des savoirs ethnologiques, explore et démonte toutes les théories qui ont été formulées pour expliquer les religions et les croyances en général.

J’ai vraiment apprécié comment Boyer montre notamment que les théories fonctionnalistes, constructivistes et structuralistes, deviennent des tautologies quand on les pousse dans les retranchements de leurs explications. Je ne vais pas pouvoir vous faire une fiche de lecture, parce que précisément ce qui est passionnant dans cet ouvrage, c’est de suivre le fil de sa pensée et la façon dont il « démonte » les théories sur les croyances en démontrant en fait que ce sont elles-mêmes des croyances ; parce qu’en réalité les « processus cognitifs et les systèmes d’inférence » surdéterminent nos réactions, comme autant d’adaptations évolutionnistes à l’incompréhensible. De plus, les nombreux exemples qu’il rapporte sur les cultes sont signifiants en eux-mêmes et ne peuvent se résumer.

Non accessoirement, rien ne m’a paru plus étonnant que de découvrir qu’il y a beaucoup d’humains qui savent très bien que ce en quoi ils croient n’existe pas (!!!), et pour autant ils continuent à y croire, et à suivre les rites et lois afférents à ces croyances... Une vraie découverte pour mon esprit rationaliste , qui au fond n’aurait pas dû tant que ça me surprendre, puisque ces processus n’ont rien de différent de ceux que l’on rencontre dans les (nos) névroses et les psychoses, avec leurs répétitions stériles irrationnelles et inadaptées... mais tout également dans les choix et débats politiques, où trop souvent on peut se demander si on parle la même langue et si on vit dans le même monde...

Il est probable que ma conformation psychologique me laissera encore longtemps éloigner de la compréhension de comment on peut vivre avec tant d’incohérences, puisque la moindre contradiction déclenche immédiatement en moi de l’angoisse, donc j’ai du mal à comprendre comment ça fonctionne, sans problèmes apparents, chez les autres... Un simple exemple sociologique : combien vont à l’Église et votent FN en totale opposition aux lois et préceptes chrétiens ; combien de communes rurales votent massivement à droite, alors qu’elles n’ont jamais vu un émigré, alors même qu’à Montreuil, où 80 % de la population est d’origine étrangère, le total des gauches fait 70 % des voix !... Mais, comptez sur moi pour vous asséner un article dès que je comprendrais vraiment quelque chose à ces « moi divisés » (« Le moi divisé », un excellent ouvrage de R.D. Laing)...

 

Cependant, si vous cherchez (comme moi) une explication ultime dans cet ouvrage, les conclusions de Boyer vous apparaîtront plutôt décevantes. Vous ne serez pas satisfait par ses déductions, car il reprend en fait, sans les nommer, les thèses mémétiques. Je suis donc resté sur ma faim avec ses « systèmes d’inférences » et ses multiples « processus cognitifs » qui aboutissent à une vision probabiliste et darwinienne du fait religieux. Ou pour prendre une image plus triviale : tout est dans tout, tout est possible (ou presque) et il y a tellement de facteurs déterminants en jeu, qui se sont constitués au gré de l’évolution, qu’expliquer pourquoi on croit, ou pas, reviendrait à essayer de prévoir, sur quelle face va tomber un dé constitué de 1000 côtés qui a déjà été lancé un milliard de fois... frustrant, non ? Mais sûrement très juste dans l’état actuel de nos connaissances... du moins, si on passe sous silence les grands absents conceptuels des thèses de cet ouvrage. En fait, Boyer fait totalement l’impasse sur les théories psychanalytiques (le pluriel, c’est exprès), toutes celles qui expliquent comment son inconscient surdétermine un individu (vous remarquerez au passage, que je ne dis pas que « l’inconscient surdétermine les individus », parce que cette proposition est fausse)...

Problème, en aucune façon les thèses psychanalytiques ne sont en mesure de donner autre chose qu’une explication individuelle... à un individu. Non accessoirement, cela implique que les psychanalystes qui analysent « la société » sont, en conséquence, de vrais charlatans. On ne peut pas réduire un groupe à un inconscient commun, c’est tout simplement impossible et contraire à l’essence même de l’individuation à laquelle aboutit généralement une psychanalyse « réussie ».

Pourtant, ça n’a pas empêché certains analystes d’élaborer des théories universalistes qui ont (à juste titre) donné une image de secte à cette discipline et tant nui à sa compréhension par le grand public. D’ailleurs, l’expérience humaine le confirme et le démontre rapidement, les « équations mathématiques » de Lacan (et avant lui des structuralistes qui pensent que nous sommes surdéterminés par des structures sociétales inconscientes universelles), pour définir des invariants de la pensée, sont une foutaise... pire ce postulat relève lui-même d’une croyance religieuse qui a fait autant de mal chez les intellectuels français que toutes les religions ont pu en faire sur les peuples ; nous faisant prendre notamment, 30 ans de retard sur les méthodes psychothérapeutiques anglo-saxonnes...

Autant les psychanalyses sont capables de reconnaître les processus en jeu, comme étant autant de manifestations névrotiques et/ou psychotiques et/ou perverses, autant elles ne peuvent pas généraliser une explication des raisons qui poussent ces phénomènes à se manifester dans un groupe social tout entier. Ou autrement dit, elles peuvent reconnaître, par exemple, un « mécanisme défensif » et/ou de « compensation », mais en aucune manière elles ne pourront généraliser une interprétation pour tout un groupe, du pourquoi ce phénomène est apparu... Nous avons été 55 % à dire « non » au TCE en 2005, mais à l’évidence pas pour les mêmes raisons, et pareil pour le « oui » bien évidemment...

Pour prendre un autre exemple concret, si une personne est persuadée que Sarkozy est un « honnête homme » (ce qui relève totalement d’une croyance, rien qu’en faisant une liste de ses mensonges), on pourrait certainement à force d’investigations psychiques (avec le consentement et la collaboration de l’individu, bien sûr), très probablement comprendre avec cette personne pourquoi son histoire familiale, ses fantasmes, ses origines, ses traumas, ses influences, et cetera, déterminent sa croyance, au point de le rendre incapable de mettre les actes et les réalités en face des discours... mais en aucune manière cette explication valable pour cette personne-là, ne pourra s’appliquer telle quelle aux 27,18 % de bulletins exprimés qui ont voté, malgré tout, pour lui... Le pire étant probablement que beaucoup votent pour lui en sachant qu’il est malhonnête et sans être dupe de rien !...

 

Pourquoi, je vous raconte tout ça ?... Pour rien, pour tout, parce que je suis inquiet de constater que dans ce pays, les croyances ont encore de « beaux jours » devant elles... Il n’était pas bien difficile de vous annoncer dans cet article la « surenchère des menteurs » du côté des candidats, cependant j’avais quelque peu oublié la surenchère des illusions et des croyances parmi les électeurs... surtout quand je prends connaissance de l’actualité qui nous occupe : la « victoire annoncée » de Hollande...

 

Si on analyse, les résultats que vous avez eus partout, cela donne ceci :


Résultats 2012

 

Dans cet article du Monde, il est très intéressant de noter qu’en fonction dont on analyse les reports de voix et les abstentions du second tour, BVA donne Hollande gagnant avec 54 % des voix, et IPSOS, Sarkozy gagnant avec 54 % des voix !!!

 

La seule chose qui est sûre et qui est une constante dans notre Vième République, c’est qu’à l’exception de 1981, le cumul des voix de droite a toujours été majoritaire ! Et que si on se réfère à ce qui s’est passé dans l’histoire de nos présidentielles, il est impossible que Hollande puisse mécaniquement gagner en partant de 43,76 % de voix exprimées à gauche...

Les facteurs cumulatifs qui feront pencher la balance dans un sens ou un autre sont tellement nombreux - attitude de Bayrou et Le Pen, débat télévisé, droitisation exacerbée de Sarkozy, absence de testostérone de Hollande, taux d’abstention, et cetera - que j’admire vraiment ceux qui affirment que Hollande peut déjà constituer son gouvernement...

Tout cela me stupéfie, les convictions des uns et des autres à penser ce qu’ils pensent et à croire ce qu’ils croient... comme si les jeux étaient faits, comme si les résultats de ce premier tour n’avaient pas démontré, encore une fois, que la part de l’irrationnel constitue le plus important dénominateur commun des électeurs.

C’est notre système présidentiel qui veut ça, l’image exacte de l’échec de notre « démocratie » moribonde... L’image exacte de ce besoin irrépressible de « créer des dieux » pour nous guider, et le constat est cruel : nous en sommes toujours au niveau le plus primitif de l’organisation et des déterminismes humains... C’est quoi ce système qui nous oblige à donner tous les pouvoirs à un seul ? Le niveau zéro de l’évolution humaine, celle qui nous reconduit invariablement à penser que des forces supérieures décident de tout pour nous et notre destinée... Un système régressif dans lequel pourra s’exprimer et s'épanouir le niveau le plus bas du plus bas niveau du système cognitif humain : celui qui fait croire à l’enfant que ses parents ont tout pouvoir sur tout ; soit, au final, un mécanisme aucunement différent de celui qui fait croire aux Fangs « que les sorciers ont un organe interne en forme d’animal, qui s’envole la nuit pour détruire les récoltes des gens ou empoisonner leur sang. »

On n’est pas sorti de l’auberge, « tout simplement » parce que ce système présidentiel nous ramène toujours vers le plus bas niveau de notre système cognitif et émotionnel... Aucune surprise donc, à ce que la droite et toute sa mythologie de « l’homme providentiel » et de « l’enfer, c’est les autres », ait encore de beaux jours devant elle... On finira bien par avoir, un jour, une coalition UMP/FN au gouvernement, ça ne fait aucun doute pour moi... c’est donc une croyance, du moins je l’espère...

 

À ma grande honte, j’ai cependant « voté utile » pour Hollande, dès le premier tour, alors même que je ne crois en rien, ni en personne ; et que je pense qu’aucun des candidats ne propose de solutions susceptibles de vraiment changer les choses, là où elles devraient l’être...

Je ne sais pas si mon choix est plus rationnel et soutenable que celui de ceux qui ont voté avec leurs tripes ; cependant dans ma logique du « moins pire », puisque cette démocratie nous réduit à ça, c’est tout ce que j’ai trouvé avant de tomber dans les « logiques » d’abstention qui sont tout sauf efficaces.

J’avais écrit quelque part que je voterais même pour une chèvre, si elle était contre Sarkozy au deuxième tour, sauf si elle est affiliée au FN ; et je respecterai donc mon engagement ; en espérant que la détestation rationnelle et viscérale que m’inspire ce Président-candidat sera partagée par le plus grand nombre... ce qui d’après les chiffres et les comportements irrationnels humains est tout sauf certain...

 

Il parait que beaucoup de riches ont décidé de faire leurs valises si Hollande passe ; pour ma part si c’est Sarkozy, je pense que je m’exilerai vraiment ou créerai la « Commune libre de Montreuil »... Il y a des limites à ma « supportation » (la mode est aux nouveaux mots) de la connerie et du masochisme...

 

 

P.-S. : je vais m’attaquer, incessamment sous peu, à la réorganisation de ce blog... donc, ça va être le bordel un certain temps... Par avance, vous m’en excuserez.

 

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Incognitototo - dans G - Actualité
commenter cet article

commentaires

jasmin 07/06/2012 15:36


Inco,


 


Cela n'a peut-être rien à voir avec ton post, mais j'ai bien ri ce matin en parcourant un graphique qui m'a semblé clair comme de l'eau de roche, dont lien ci-dessous. Je ne connaissais pas ce
site de toute beauté, orchestré par un jeune de 25 ans. Les hurlements à répétitions de Mr et Mme Balkany ont aiguisé ma curiosité....


http://voteinutile.fr/patrick-balkany


 


 

Incognitototo 07/06/2012 15:57



Oui, c'est marrant... Balkani, c'est vraiment la honte de la République et des électeurs qui l'ont réélu malgré ses condamnations... Mais, on peut en dire tellement autant d'autres que...



Marcailloux 05/05/2012 17:48


Bonjour,


Vous écrivez :


"ça sera juste peut-être un peu moins pire si Hollande passe... et à mon avis c'est tout, même si c'est déjà
beaucoup pour certains..."


Eh bien, voyez vous, je crois que non, hélas!


Ne vous méprenez pas, je souhaite sa victoire, je vote nul cependant ( pour ne pas me joindre au blancmarine) car je ne
veux pas m'associer à la colossale désillusion qui nous attend.


Ce qui va être une cruelle déception pour tous ceux qui "y auront cru" c'est que le réel s'imposera, de la même façon à
quelques détails près, à Hollande comme à Sarkozy. La seule différence, peut être, c'est que pour l'un on sait que ce sera très difficile, pour l'autre, on CROIT que ce sera facile.


Bonjour la frustration au moment de présentation de la note, fût-elle sur du papier rose.


Votre billet sur la, ou les croyances est évidemment prémonitoire. A vos lectures et références, je vous suggèrerais d'y
ajouter celle des philosophes, et si l'on réveiller nos compatriotes du sommeil dogmatique dans lequel ils se complaisent, invitez les à lire Hume, Bourdieu (sur l'habitus) ...

Incognitototo 05/05/2012 18:12



Bonjour,

Je ne comprends pas votre raisonnement : vous vous abstenez pour ne pas vous joindre au FN, alors que précisément le FN a appelé à l'abstention...

S'il y a quelqu'un qui est hors croyances, je pense que tout ce blog peut témoigner que je ne prends jamais rien pour argent comptant... et surtout pas le fait que Hollande pourra changer quoi
que ce soit aux endroits importants... Seulement, j'ai toujours appliqué une vieille maxime qui dit "qu'entre la peste et le choléra, il faut parfois choisir", sinon "on a les deux" aurait dû
rajouter cette proposition... et franchement être responsable par mon abstention de la réélection de Sarkozy est au-dessus de mes forces...

Merci pour les conseils de lecture, même si je pense que je suis déjà pas mal fourni là-dessus... Je ne connais pas Hume (ce qui est une carence parce que ce que je lis de lui sur le Net, me fait
penser que je m'y retrouverais), mais Bourdieu, oui, avec lequel je partage notamment sa critique du marxisme, cependant, je pense qu'il y a d'autres explications plus pertinentes que son
habitus... j'ai en projet d'en parler bientôt dans un article d'ailleurs.



sglsgl 05/05/2012 11:18


bon, un petit fil bleu à tirer  ? 

Incognitototo 06/05/2012 01:35



Bé dites-moi quels sont les raisons qui pourraient nous apporter un peu d'optimiste et je vous dirai si je les partage... cependant, en matière politique nous manquons surtout d'hommes nouveaux
qui ne soient pas déjà tombés dans la logique opportuniste des places à se distribuer... Phénomène omniprésent dans tous les partis que j'ai fréquentés... Donc aucun espoir que le changement
pourrait venir  d'eux...
Je pense plus que seules les ruptures contraintes et forcées, celles qui s'imposent par des réalités dramatiques sont susceptibles d'obliger les systèmes à se rénover...



sglsgl 04/05/2012 21:49


À la réflexion, vos textes traduisent votre spécialisation: détecter et analyser ce qui ne va pas.

Les premiers à être étonnés qu'un pays sociologiquement à droite élise un président bien conservateur mais pas à droite, ce seront les conseillers de Sarko. Mais Chirac avait le nez plus creux :
la France aime élire qqun qui ressemble à sa moyenne. Sarko ou Giscard ont été des anomalies.

Mais, au passage, vous ne voyez pas un pti coin de ciel bleu dans votre cellule toute noire  ? 

Incognitototo 05/05/2012 03:06



Bien vu... j'ai un don inné pour ça... confiez-moi un nouveau logiciel et en moins de 20 minutes, je lui ferai afficher 80 % de ses bugs...

Ciel bleu ? À part les gens que j'aime et qui m'entourent, je ne vois rien dans l'actualité politique qui puisse me faire espérer un ciel bleu et des "changements", là où ils ont le plus besoin
de se matérialiser... ça sera juste peut-être un peu moins pire si Hollande passe... et à mon avis c'est tout, même si c'est déjà beaucoup pour certains...



jefmergen 01/05/2012 21:46


bonsoir


j'ai bien peur qu'en 2017 tout devienne "bleu-Marine" si le néo libéralisme nous envoie dans la panade...à part Mélenchon et le FN... rien ne tiendra debout devant les déçus...

Incognitototo 05/05/2012 03:05



J'en ai bien peur aussi...



I-Cube 30/04/2012 12:07


Donc tu votes, c'est déjà ça (et c'est bien).


Eh oui, la "Gauloisie" est de droâte, mais elle va voter pour "François III".


C'est le TSS en marche (et ton vote du premier tour) : Assez extraordinaire !


 


Il faut dire qu'un "Bling-bling" au pouvoir pendant 5 ans, on a vu ce que ça a donné.


Et encore, il s'est retenu pour se faire réélire : Alors dans la perspective d'une "non-réélection" en 2017, ça va être "plus pire que pire" !


 


Et c'est comme ça qu'on vote "pour le moins pire" à chaque second tour de toutes les élections à deux tours !


(Une explication assez rationnelle pour toi ?)

Incognitototo 05/05/2012 03:04



Bé évidemment, je vote... je respecte le sang de nos pères...

Non, l'explication n'est pas rationnelle, mais bon, je n'attends pas la lumière, juste un peu de cohérence... 



alti 29/04/2012 13:44


Bah, si Sarko est éjecté, ca suffira bien assez pour les démarabouter, ceux de l'UMP, un bout de temps, en tous cas, le temps de se remettre de leur gueule de bois. Bien fait pour eux, quand on
est trop con, faut passer à la caisse un moment donné. La vie c'est parfois aussi simple que ca.

Incognitototo 05/05/2012 03:03



Que Dieu t'entende et que les grandes lois karmiques se réalisent



jasmin 29/04/2012 11:54


@ Inco


 


...pourquoi inquiète ?! Pour la suite pardis !


Même si le problème ne se pose pas en ces termes pour le 6 mai, est ce que tu crois qu'ils (elles) sont nombreux (ses) à croire Hollande de Gauche ?  De toutes façons, corruption et ridicule
en moins, c'est toujours bon à prendre n'est ce pas ...pppfffttttt

jasmin 28/04/2012 15:34


Voilà qui est tout à fait clair et merci beaucoup d'avoir donné suite. 


Je partage cette analyse, même si je placerais volontiers quelques bémols sur la portée. Ca ne fait jamais qu'altérer la valeur de la note après tout. 


Pour le tutoiement, pas d'soucis, cela me convient parfaitement, si j'y suis invitée.  


 

Michel Martin 28/04/2012 14:40


@Jasmin


A une époque, sur mon blog, on se tutoyait sans plus de manières, moi ça me convenait bien. Je suis originaire d'une région où le vouvoiement est réservé aux notables et encore!


Avec Toto, on a eu pas mal de discussions sur le fonctionnement des systèmes. Comme nous sommes des systèmes c'est une piste de compréhension souvent éclairante sur notre fonctionnement. Dans les
systèmes, ce qu'on prend pour des causes peuvent être des effets et aussi le contraire. En fait les deux sont intimement liés, ce qui fait que le raisonnement usuel de cause à effet ne fonctionne
pas bien. Dans le cas de l'inquiétude ou de la culpabilité, il se peut que notre vie, notrre histoire, nous ait imprimé un penchant pour ces sentiments. Même quand il n'y a plus de raison d'être
inquiet ou de se sentir coupable, nous rechercherons dans les évènements qui nous arrivent, voire nous crééront ces évènements, des gages, des indices qui donnent raison à notre inquiétude ou à
notre culpabilité.


Voilà, c'était des réflexions de ce genre que je tenais, sachant que je ne m'épargne pas, que je ne me crois pas du tout au-dessus de ce genre de fonctionnement et que c'est même une de mes
principales sources d'humour à mon encontre et aussi à l'encontre de mes contemporains, dont tu fais partie, pourquoi t'en excluerais-je?


Amicalement.

jasmin 27/04/2012 14:32


Michel Martin....c'est un immense plaisir de partager vos connaissances....sauf que je ne comprends strictement rien à votre prose. Pire...je récidive à presque tous les
coups. 


 


C'est grave docteur ?


Sans vouloir vous offenser, si vous pouviez m'expliquer clairement ce que vous voulez dire, je vous en serais infiniment reconnaissante. 

Michel Martin 27/04/2012 13:58


J'imagine qu'une inquiétude intériorisée recherchera des évènements venant confirmer cette inquiétude, voire fera une lecture "biaisée" des évènements pour conforter cette inquiétude. Est-ce que
ça peut aller jusqu'à provoquer ces évènements? Probablement, comme pour toutes les stabilisations systémiques.


Mais bon, c'est pas parce qu'on est parano qu'on n'a pas d'ennemis!

Incognitototo 29/04/2012 03:24



Oui, ça s'appelle prendre ses fantasmes pour la réalité... tout le problème étant qu'on ne sort pas si facilement de ce genre d'enfermement...



jasmin 26/04/2012 19:38


Oui...ben les gars, tout ceci ne nous éclaire pas vraiment plus ... 


Je suis très inquiète quant à la suite des évènements. 

Incognitototo 29/04/2012 03:22



Très inquiète pourquoi ?



Michel Martin 26/04/2012 18:07


Juste pour le fun, le déni de réalité avec
Mr Piche

Incognitototo 29/04/2012 03:21



Vous vous êtes donné le mot avec Alti ?



alti 26/04/2012 16:33


Quand on veut pas voir la réalité :


http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=mhpeG_2zLnU#!

alti 26/04/2012 16:07


Pour la foi, des qui en ont vu des bien accrocs, sur le terrain :


"Ils avaient adhéré à un mouvement avec l'espoir puis la certitude de devenir des êtres meilleurs. Ils y avaient rencontré la fraternité, la convivialité, les aventures
partagées. Ils croyaient dur comme fer à une vérité "supérieure", lui sacrifiant leur liberté et leurs facultés de raisonnement, mais aussi souvent leur famille et leur argent. Leur rêve s'est
écroulé."


http://www.ethnopsychiatrie.net/actu/sortir.htm


 

Incognitototo 29/04/2012 03:18



Excellent le lien... comme souvent... Tu crois qu'il faudrait que les électeurs de Sarko se fassent démarabouter par Nathan ? Tu ne supposerais quand même pas (comme moi) qu'ils relèvent de la psychiatrie ?



jefmergen 26/04/2012 01:14


bonsoir


façon de parler, car ce n'est pas bon du tout..!


le citoyen votant, est comme le poisson rouge dans un bocal, son unique neurone lui permet d'être toujours émerveillé par la nouveauté qu'il regarde en permanence...


Vive le Sarko nouveau.!, oublions son passif.

Incognitototo 29/04/2012 03:11



Bonsoir,

C'est pire que ça : 40 % des téléspectateurs croient que ce qu'ils voient à la télé est vrai... ça pose vraiment des questions sur la démocratie...



jasmin 25/04/2012 23:04


Ben mon Inco préféré....quoi te dire d'autre qu'après t'avoir lu et relu, je ne suis pas du tout convaincue de la maturité politique de très nombreux électeurs. Et je ne vise pas les seuls
électeurs du FN. D'ailleurs à ce sujet, je ne partage pas tout à fait tes vues, dans la mesure où je considère l'équipe Sarko bien pire encore que le FN dont elle s'inspire outrageusement.
Enfin...là n'est pas l'objet du débat. 


Une campagne nauséabonde et des tohus-bohus grossièrement qualifiés de "programmes", ne peuvent pas non plus donner des résultats tangeants et des espérances alléchantes.


Tout cela donne certainement un sortant qui n'est pas encore battu. 

emile 25/04/2012 22:10


Plus je vieilli (63 ans )et plus je constate que nous sommes des animaux symbolistes.


Pas de notre faute en fin de compte, nous sommes des êtres non finis à la naissance et non préparés à affronter la vie. Le loup dans la meute trouve naturellement sa place et nous nous sommes
condamnés à rechercher le maitre qui nous guidera et nous protègera.


Aux révolutionnaire de 68 Lacan disait " vous vous cherchez un maitre et vous l'aurez "


Selon le philosophe Dany Robert Dufour "le divin marché" occupe actuellement cette fonction avec son mot d'ordre pricipal "ne pensez pas dépensez ".

Incognitototo 29/04/2012 03:08



Oui, nous sommes toujours aussi proches des réactions des grands singes... et ce système présidentiel renforce le problème.



Michel Martin 25/04/2012 17:59


On ne peut se mettre au monde soi-même.


Plus ou moins cabossés par la vie que nous sommes tous, ce que nous attendons de la foi, c'est qu'elle participe à notre mise au monde d'une façon qui soit moins douloureuse, ou dangereuse, que
la confiance toujours trahie un jour ou l'autre que nous plaçons parfois légèrement dans l'autre. L'exclusion, c'est une négation de cette mise au monde symbolique dont nous ne pouvons nous
passer, on ne peut se mettre au monde soi-même. Et j'ai rarement vu un président avoir un esprit aussi excluant (clivant, divisant) que l'actuel avec sa rhétorique de négociateur bazar juste
bonne à arracher le morceau et le (nous) conduisant nulle part, à s'agiter vers nulle part. Vivement qu'on s'en débarrasse!


On s'inscrit où pour ta ville franche?

Incognitototo 29/04/2012 03:04



Oui, sauf que je le sens de moins en moins que Hollande puisse gagner... J'attends avec impatience le débat télévisé, pour voir s'il va continuer avec son attitude d'énarque bien élevé...

Pas d'inscription, la porte est toujours ouverte...



Chouette-chouette 25/04/2012 16:57


Il y a longtemps que le démocratie est moribonde. Comme le chat, elle bouge encore .


Écouter les discussions dans les bureaux de vote, sur le marché ou ailleurs, est souvent atterrant. Il n'y a pas d'arguments, souvent des propos de salon de coiffure. Cela m'ébouriffe.


Je me suis fait plaisir au premier tour, sachant bien que je devrai faire profil bas au second et voter pour ce faux-mage dégoulinant de promesses qui ne seront pas tenues.


Et d'ailleurs ce ne sont pas des promesses qu'on leur demande mais des projets, ce qui est totalement différent.


Ils ne maîtrisent pas les possibles avenirs, ceux que l'on peut éventuellement imaginer et ceux qu'on ne maîtrisera pas. Faisant partie des nantis on n'est pas assez naïf pour croire
qu'ils vont mettre en place des solutions qui leur seraient défavorables. Tenir 5 ans est leur ambition et plus si possible.


Partante pour une commune libre, à Montreuil, pourquoi pas ?


L'ex-verdurette qui se fait un point d'horreur à bourrer la ville d'habitats sociaux plus que de raison, j'en trouverai bien un à ma convenance ! Et d'ailleurs pourquoi ne pas en faire, pour une
partie du moins, un habitat collectif où nous pourrions enfin vivre autrement que dans les cages à lapins qu'elle ambitionne.


J'ai grande trouille mon toto, qu'après le 6 mai nous ne soyons en train de pleurer nos croyances bafouées...


 

Incognitototo 29/04/2012 02:59



Bah, tu sais, comme je ne crois en rien, je connais déjà le fond du désespoir... je n'aurai donc rien à pleurer de plus...

Tu serais malheureuse à Montreuil, déjà c'est trop souvent compliqué pour un valide de marcher sur des trottoirs qui sont des vrais dépotoirs, alors imagine en plus avec le mobilier urbain et le
fait que rien n'a été pensé, ni fait, pour les fauteuils...



fanfanchatblanc 25/04/2012 16:54


Je n'ai pas voté utile mais bien sûr j'ai voté contre Sarkozy (Chonchon fut mon élu).. mais suis très inquiète pour le report des voix au second tour.. je ne pourrai pas supporter 5 ans de plus
avec ce menteur patenté.. j'ai eu plaisir à vous lire et heureuse de voir que vous avez cité un livre que j'ai lu il y a fort longtemps (dans les années 68/70) : "Psychologie de masse du
fascisme".. Je suis consternée par la montée de la Marine (l'un de ses derniers discours que j'ai bu jusqu'à la lie m'a écoeurée et fait peur puisque son seul argument et épouventail étant
l'immigration). Bien cordialement

Incognitototo 28/04/2012 16:19



"Choncho" était effectivement mon premier choix, mais on ne résoudra pas nos problèmes actuels avec des "solutions" des années 70 et je lui trouve encore trop d'accents staliniens... dommage, il
y a vraiment une place à prendre entre lui et le PS que personne ne tient...
Malheureusement, on n'a pas fini d'en baver avec l'extrême droite (c'est notre "système démocratique" qui veut ça)... Un des paradoxes de cette affaire, c’est qu'il y a des communes rurales qui
votent massivement à droite, alors qu’elles n’ont jamais vu un émigré, alors même qu’à Montreuil, où 80 % de la population est d’origine étrangère, la gauche fait 70 % des voix !...

Oui, beaucoup de nos politiques feraient bien de relire Reich, avant qu'il ne soit trop tard...

Bien amicalement.