Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 16:00

 

Ouf ! La Grèce était sauvée ! L’Euro était sauvé ! L’Europe était sauvée !... Et il y a quelques jours, même les États-Unis étaient sauvés grâce à l’augmentation de leur plafond de dettes… Les belles fables que voilà, reprises, un temps, en cœur par les grands médias ; même les marchés financiers semblaient ou feignaient d’y croire… Alors champagne et bonus pour les traders ? Bé non, pas champagne, puisque depuis 10 jours, patatras ! Les marchés s’effondrent, tout le monde doute et plus les dirigeants s’obstinent à nous dire que « tout va bien » et plus tout le monde pressent que nous sommes au bord du gouffre…

Pendant ce temps-là, on continue à entendre à peu près tout et surtout n’importe quoi sur ces problèmes.

Alors en vrac, une petite révision pour ceux qui auraient raté les articles précédents…

 

Rappelons juste que :

- le problème grec est consécutif à des logiques systémiques beaucoup plus profondes et implacables qu'une simple question d'emprunteur qui dépense plus qu'il ne peut rembourser... et nous sommes TOUS à la merci de ce système qui produit ses propres crises, jusqu'à la chute finale qui se profile dans les 6 mois (sauf guerre ultérieure ou autre évènement susceptible de détourner l’attention des marchés)...

- pour tous ces problèmes, la dette des ménages n'est qu'accessoire, ce sont les dettes souveraines qui sont en cause, c'est à dire celles que les États ont contractées pour pouvoir continuer à payer les fonctionnaires, les services publics et les investissements... Depuis 40 ans, nous finançons par l’augmentation de nos dettes et en vendant nos actifs du fonctionnement courant, sans que la croissance ne réussisse à combler nos besoins de rentrées supplémentaires…

- depuis 1971, la monnaie est une marchandise, dont la valeur dépend de l'offre et de la demande, selon des mécanismes spéculatifs totalement arbitraires, irrationnels et pervers : la « main invisible » est une foutaise.

- depuis la dernière guerre, gauche et droite confondue, n'ont eu qu'une seule façon de répondre aux défis successifs qui se sont présentés : toujours plus de politiques keynésiennes. Sauf que ce qui fonctionnait dans un environnement maîtrisé, où ce qui était injecté monétairement avait un effet multiplicateur sur les richesses produites, est devenu le gouffre, sans fond, dans lequel toutes nos économies occidentales s'effondrent dans un environnement mondialisé, où les richesses et la croissance « partent ailleurs », c'est-à-dire essentiellement dans les BRICS ; qui deviennent progressivement les véritables propriétaires des avoirs monétaires, des sources d’approvisionnement de matières premières, et de tout le système économique productif mondial…

- le problème central reste bien celui des Américains, l'hégémonie de leur monnaie et le système de cavalerie monétaire et de « libre-échange » qu'ils ont imposés à tous, pour pouvoir continuer à vivre à crédit.

- non accessoirement, le credo sur le libre-échange mondialisé des marchandises et des capitaux, est la pire escroquerie intellectuelle économique qui ait jamais été formulée. Là aussi, une foutaise qui repose sur le concept de « libre concurrence », en oubliant au passage que pour que le modèle fonctionne, il faut aussi que celui-ci soit « loyal » ; ce qui bien évidemment n'est absolument pas le cas, quand on met en balance le dumping social, fiscal, monétaire, environnemental et même démocratique qui  sont à l’origine de la fuite des capitaux et du travail ailleurs…

 

Bref, les théories économiques, qui semblent guider nos politiques, depuis 40 ans sont totalement à côté de la plaque et n'ont jamais été réévaluées à l'aulne des nouvelles donnes mondiales. La Grèce et d'autres, ne sont que des épiphénomènes d'un système qui est condamné et auquel aucun politique ne veut vraiment s'attaquer, sous peine de remettre en cause 40 ans de persistance dans l'erreur et de diktats américains.

 

Pendant ce temps là, Madame Lagarde, la pire Ministre de l’Économie (à l’exception de Barre), que nous ayons eue, est nommée directrice du FMI et fait la leçon aux Américains sur leur dette… On croit rêver…

 

Pendant, ce temps là, Madame Pécresse propose l’aide de la France à la Grèce dans la lutte contre la fraude fiscale, comme si nous étions des spécialistes et qu'il faut en plus deux fonctionnaires français pour un allemand pour recouvrir proportionnellement le même volume d’impôts… On croit rêver…

 

Pendant ce temps là, Monsieur Sarkozy voudrait faire passer sa « règle d’or » sur les déficits budgétaires, alors qu’il a été le Président qui a le plus creusé la dette publique depuis 40 ans ; et la « crise » contrairement à ce qu’on voudrait nous faire croire n’y est pas pour grand-chose ; c’est intégralement à sa politique fiscale et économique désastreuse que nous devons ce problème… On croit rêver…

 

Graph augmentation-actualisée-dette-publique

 

Et on croit doublement rêver quand la France et les pays européens à l’unisson se proposent de rendre constitutionnelle cette « règle d’or », alors que tous les états membres l’ont validé depuis Maastricht en 1997 à travers le « pacte de stabilité et de croissance », que personne n’a respecté et qui s’impose déjà sur la Constitution… De la poudre aux yeux, destinée aux marchés financiers et au bon peuple, qui ne trompe personne, sauf ceux qui y croient…


Pendant ce temps-là, l'Afrique et d’autres, y inclus en France, continuent à crever... là, on ne rêve pas…

 

Kevin Carter

 

© Kevin Carter - Prix Pulitzer 2004

 

Famine-dans-la-corne-de-l-afrique

 

Famine dans la Corne de l'Afrique

 

Insoutenable... L’ONU mendie 0,5 milliard de dollars pour arrêter le massacre, tandis que la Grèce a obtenu 160 milliards d’euros supplémentaires, pour continuer comme avant… Révoltant…

Pourtant, il y en a des vraies solutions... et sans attendre que tout le monde se mette d'accord... Je crains qu'il ne faille que les peuples coupent quelques têtes pour remettre un peu les compteurs à zéro, parce qu'à ce rythme de foutage de gueule et de mépris des populations, je ne vois pas bien ce qu'il nous reste pour qu’ils comprennent que « ça suffit, basta, stop ! ».

 

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Incognitototo - dans G - Actualité
commenter cet article

commentaires

PELEGRIN 31/10/2011 10:43



Ploutos a de nouveau perdu la vue!! ARISTOPHANE  Humoriste de tous les temps


Après la bataille d’Aigos Potamos, en 405 avant J.-C., la situation d’Athènes est désastreuse : l’armée défaite, les Longs Murs rasés, le trésor épuisé, le bref mais meurtrier gouvernement
des Trente, tous ces malheurs, en quelques années, ont fondu sur Athènes ; et la brillante cité qu’avait connue le poète au début de sa carrière est désormais exsangue. Le ton de son oeuvre
s’en ressent : les circonstances sont si lamentables que le poète n’a plus guère le cœur d’en rire. La satire politique, qui n’est cependant pas absente de cette pièce, s’adoucit pour
laisser la place à une comédie plus axée sur les mœurs et la société, mais tout aussi désopilante. Dans Ploutos, la Richesse en personne, guérie de la cécité à laquelle Zeus l’a
condamnée, instaure lui aussi un ordre nouveau, où sont récompensés les justes, au grand dam des sycophantes et de quelques vieilles n’ayant plus de quoi entretenir les complaisances de leurs
mignons. Pour Aristophane, la richesse est un dieu aveugle, mais en passe de devenir maître du monde.



Incognitototo 11/11/2011 16:44



Je ne comprends pas grand-chose à votre com, mais l'important, c'est que ça soit dit...



healey 14/09/2011 15:34



Malheureusement, très juste analyse et même si nous semblons de plus en plus nombreux à faire ce constat .... rien ne bouge en haut de la pyramide!!


en complement: http://healeyleblog.blogspot.com/2011/09/socialistes.html



Incognitototo 14/09/2011 16:31



Merci pour votre lien qui recense parfaitement bien tous les glissements et les arnaques idéologiques qu'on a voulus nous faire gober depuis 40 ans...

Cependant, sur la "cause des causes", je vous conseille celui-ci : Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance… ; il complètera, à mon avis utilement, votre vision que je partage.



alti 06/09/2011 23:01



Assez d'accord, à court terme l'Allemagne s'en sort, à moyen et long terme c'est plus compliqué, surtout avec sa démographie en berne nécessitant de l'immigration.


Mais bon, la classe dirigeante allemande, par une forme de curieux décalage de recul, me parait plus apte apte à piloter le virage en cours. Et a les moyens de le faire, compte tenu de son
industrie axée sur la qualité survendue, et l'innovation dans laquelle elle ne lésine pas.


La pseudo psychorigidité allemande est une légende en comparaison de celle des pays latins. L'Allemagne est bien plus versatile qu'on ne croit, sous ses aspects protestants.


 


 


 


 



Incognitototo 07/09/2011 01:09



Personnellement, je ne vois aucun virage qui serait en cours, ni en Allemagne, ni ailleurs... ce serait même plutôt toujours plus de la même chose... dans une course que personne ne peut gagner
en Europe, si la relocalisaton des économies et la mise au pas des financiers ne redeviennent pas des objectifs prioritaires.



alti 06/09/2011 21:00



Concernant la situation actuelle, j'entends en permanence les reproches faits à l'Allemagne concernant sa balance commerciale, soit disant acquise par des salaires minables.


C'est totalement faux, les salaires allemands de l'industrie, sont point fort, sont équivalents à ceux francais.


Il y a 20 ans le pouvoir d'achat d'un allemand était 20% supérieur à celui d'un francais, depuis, pour absorber l'Allemagne de l'Est, il est revenu au niveau francais.


Les services publics allemands fonctionnenent bien, la justice allemande comporte 2 fois plus de moyens que celle francaise. Par ailleurs, l'immobilier allemand n'a pas du tout flambé comme en
France ou ailleurs, ce qui fait que le coût de location ou d'acquisition est bien plus raisonable qu'en France.


Les prestations retraites ou chômage sont globalement meilleures qu'en France, avec un taux de chômage inférieur.


Soit, il y a de la pauvreté en Allemagne mais pas plus qu'en France. C'est là que des améliorations devraient être apportées au système allemand, de manière à réhausser les revenus les plus
faibles.


 


 


 


 


 


 



Incognitototo 06/09/2011 22:47



Bah, on le sait bien que le modèle allemand est, sur de nombreux points, bien plus pragmatique et adapté que le nôtre... avec quelques nuances tenant par ailleurs à la culture, comme le fait
qu'il y ait beaucoup moins de femmes actives sur le marché du travail...

Cependant, les Allemands avec leur modèle essentiellement tourné vers l'exportation sont en train de scier la branche sur laquelle ils sont assis... en donnant aux pays émergents tous les moyens
pour qu'ils reviennent sur leur propre marché beaucoup plus concurrentiels qu'eux. D'ailleurs, il est impossible de faire entendre raison aux Allemands qui mettent en permanence leur véto aux
propositions de régulation du libre-échange. De même, l'Allemagne est excédentaire commercialement essentiellement dans la zone Euro et elle n'a pas encore intégré que si les pays acheteurs
s'effondrent elle tombera avec eux (Cf. la Grèce et autres)...

Tout ça c'est encore de la vison à courte vue et les Allemands n'ont pas démontré qu'ils étaient plus à même de comprendre dans quelle galère ils sont eux-mêmes engagés... et les régressions
sociales qu'ils ont subies comme nous, et qui ne sont pas finies, sont là pour en témoigner.



L'Ami-râle 05/09/2011 22:10



Le Canard Enchainé est comme le reste…


Et oui, chez nous, tous les pouvoirs et contre-pouvoirs sont en échecs : justice, police, partis politiques, syndicats, système démocratique,
médias…


C’est comme cela que « Myth-Errant » a pu détourner en toute impunité les 8 milliards d’euros d’indemnités de la guerre du Golfe de
1991, soit le prix de 200 Airbus 320, et que rien ne bouge malgré 100.000 connexions sur l’affaire !...


 


Comment retrouver des bases saines ?...


L’Alerte Ethique, ou le « Wistleblowing » pour les Anglos-saxons, doit se limiter à la dénonciation des agissements criminels des
élites, et rien d’autre, car le grand danger est effectivement de tomber dans la délation entre citoyens qui est caractéristique de tous les totalitarismes.


 


Un autre lien sur « Wistleblowing Austria » :


http://www.whistleblowing.at/Whistleblowing_Austria/Bienvenue.html



Incognitototo 06/09/2011 03:05



Je reste perplexe sur cette démarche qui m'a l'air bien à part des circuits démocratiques et politiques communs... Pourquoi ne pas élire plutôt des personnes qui soient sans tache, incorruptibles
et qui feraient respecter les lois ?



L'Ami-râle 05/09/2011 16:10






Pour la neutralisation des sociopathes et des psychopathes dans les entreprises il y a les lois et les règlements qui devraient pouvoir les
neutraliser.


Mais comment faire lorsque tout le monde  la trouille ?...


L’une des solutions pourrait être l’action des « Whistleblowers » :


http://fairwhistleblower.ca/content/international-whistleblowing-conference-brings-together-best-brains



Incognitototo 05/09/2011 20:07



Intéressant, mais bizarre comme démarche... très anglo-saxon... et à mon avis pas du tout dans notre culture (exception faite des zélés délateurs de la dernière guerre).

Quand on en est à promouvoir une démarche de dénonciation, c'est que tous les pouvoirs et contre-pouvoirs sont en échecs : justice, police, partis politiques, syndicats, système démocratique,
médias, ... ça fait froid dans le dos... Mais c'est très probablement une réalité qu'il va bien falloir que nous affrontions...

Heureusement en France, il nous reste encore le Canard Enchainé... S'ils disaient moins de conneries sur l'économie et la fiscalité, ils seraient presque parfaits...



alti 01/09/2011 18:55



Les rapports de domination ne trouvent ils pas leur origine dans l'éducation ?


http://www.alice-miller.com/edito_fr.php



Incognitototo 01/09/2011 19:12



Oui, certainement ; seulement contrairement à la vision rousseauiste de Maurel (votre lien) l'homme ne nait ni bon, ni pas bon (d'ailleurs, on s'en fout de savoir : qui de l'oeuf ou la poule, et
cetera...), il le devient ou pas, par l'éducation et la culture... et il y a aussi des "échecs", malgré les "bonnes éducations"...

En fait, il y a quand même une part d'inné dans "l'économie de la domination" ; celle qui nous vient de nos atavismes des sociétés de grands singes, dont nous sommes issus, organisées avec des
hiérarchies... qui est la forme la plus "efficace" dans des groupes aux compétences individuelles fondamentalement inégalitaires. Le problème est toujours le même, ce n'est pas le pouvoir qui est
mauvais en soi, mais ce qu'on en fait et le système de contre-pouvoir qui permet de le corriger.



Michel Martin 30/08/2011 17:29



Je te fais part de mes observations sur la façon dont on sélectionne les sociopathes dans les entreprises: ce sont les plus aptes à te foutre la trouille, à jouer sur la peur de l'exclusion, du
déclassement, de la perte de compétitivité, le mécontentement du client...ils connaissent toutes les combines pour ensuite se poser en sauveurs. Apprendre à discerner la brutalité du dynamisme me
semble un premier exercice pour se libérer de nos élites de ce genre et que nous avons nous même exfiltrés vers le sommet.



Incognitototo 30/08/2011 18:55



Oui, et en général, après audit, ce sont les premiers que je virais : tous ceux qui se considéraient, eux-mêmes, comme indispensables et n'étaient en fait que des parasites...

Reste un phénomène parallèle assez étonnant, c'est comment la population reste fascinée par les "grandes gueules"... ce qui invalide grandement la démocratie ; c'est d'ailleurs, pourquoi une des
rares choses que je trouve originale dans la sociocratie est cette élection sans candidat.

Un type comme Tapie ferait encore probablement autour de 20 % s'il se présentait aux présidentielles. C'est ça qu'il m'intéresse de corriger, pas les sociopathes eux-mêmes. Pour eux, il n'y a pas
grand-chose à faire à part à les confronter à des lois qui les dépassent...



L'Ami-râle 29/08/2011 14:38



Auto-flagellation juive ?... Peut-être :


http://sionisme.xooit.com/t21962-BILLET-D-HUMEUR-AUTOFLAGELLATION.htm


 


Extrait : « Les juifs sont spécialistes pour passer leur temps à se flageller.


Au lieu de concentrer leurs attaques sur leurs ennemis, ils s’envoient mutuellement des boulets d’injures que n’aurait désavoués aucun de nos
adversaires.


A longueur de mails, de messages Facebook et de blogs, la haine se déverse entre journalistes comme si nous n’avions pas suffisamment de
thèmes sérieux à débattre, comme si l’actualité manquait de sujets dramatiques et comme si la solidarité n’était plus de mise en Israël. »


 


Rien d’exceptionnel : Jean-Paul II pratiquait une vraie auto-flagellation…


 


Pour revenir aux dettes souveraines, il faut se demande quel est le niveau de sociopathie ou de psychopathie de ceux qui les ont montées à un
tel niveau.


Une franche irresponsabilité monstrueuse…


 


 



Incognitototo 30/08/2011 12:48



Oui, les Juifs ont une tradition de "férocité" entre eux... c'est probablement, une des raisons qui font que mes trois plus proches amis sont issus de cette culture...

On n'a pas besoin de s'occuper spécifiquement des sociopathes et des psychopathes, les lois sont faites pour ça... Par contre, ça reste une question (sans réponse) de savoir comment leur faire
lâcher le pouvoir, compte tenu que notre système démocratique est tenu par eux et sans que cela ne se termine en bain de sang...



L'Ami-râle 29/08/2011 12:23






Je me permets de souligner que ce n’est pas du tout raciste, car c’est sur un site de promotion de la culture juive (The Global News Service
of the Jewish People) :


http://www.jta.org/


D’ailleurs, ils parlent excommunier Madoff qui a provoqué des réactions anti-juives aux USA…



Incognitototo 29/08/2011 12:41



Ha, autant pour moi, merci pour l'information l'Ami-Râle... Mon anglais est limité aux traductions automatiques de Google et j'ai donc des difficultés pour lire clairement...

Cependant, je suis étonné (même si du coup cela s'explique mieux) qu'une organisation juive mette autant l'accent sur les origines de Madoff ; cela m'a rappelé les heures sombres du nazisme, où
les juifs étaient considérés comme des mangeurs d'enfants... Un phénomène d'auto-flagellation peut-être...



L'Ami-râle 29/08/2011 10:10



Ajoutons à cela que Bernard Madoff semble avoir le profil d’un « serial killer » :


http://blogs.jta.org/philanthropy/article/2009/01/26/1002516/times-madoff-jewish-could-have-been-a-serial-killer


Une hypothèse développée dans le « Monde magazine » de cette semaine et qui pourrait peut-être s’appliquer aussi aux présidents de
fonds spéculatifs  ou encore à certains dirigeants politiques.


Le ressort psychologique semble résider dans la jouissance d’avoir une domination totale sur l’autre, y compris en le détruisant.


Comment identifier ces tarés avant que cela ne soit trop tard ?...



Incognitototo 29/08/2011 10:53



Merci pour le lien, à l'exception du rappel orienté et raciste des origines de Madoff, l'analogie est intéressante... C'est vrai, symboliquement cette guerre financière permanente, sans foi ni
loi, est bien conduite par des psychopathes qui s'ignorent...



L'Ami-râle 26/08/2011 22:49



Et ce ne sera pas facile vu les 4% de sociopathes que comporte la société et les 60% à 70% de citoyens qui sont prêts à aller
jusqu’à torturer jusqu’à la mort des innocents si une AUTORITE RESPECTABLE leur demande.


Et ça, c’est dans une démocratie...


Il y a une multitude de paramètres à prendre en compte et, pour ma part, j’ai lancé l’idée, il a quelques années, de créer un
« Erasmus maritime » :


http://euroclippers.typepad.fr/fonds_de_dotation/2011/08/le-statsraad-lehmkuhl-un-trois-m%C3%A2ts-barque-pour-un-erasmus-maritime.html


L’éducation, la formation humaine, l’ouverture aux autres, sont quelques-unes des réponses.



Incognitototo 29/08/2011 01:09



Il y a des réponses aussi dans le politique... Si on n'avait pas 5 millions de chômeurs et que les gens n'étaient pas payés au lance-pierre, je pense que la société irait déjà beaucoup
mieux...

Il y a un lien, évident et qui n'est plus à prouver, entre la folie et le désarroi social, même pour les sociopathes...



L'Ami-râle 22/08/2011 18:10



Mais  il y a aussi la soumission régressive qui rappelle l’état de dépendance total à la môman,
ou au pôpa !... Et qui sommeil au fond de chacun.


Quand au lapsus, je savais bien ce que j’écrivais en tant que capitaine Haddock totalement ingérable, et naturellement insoumis…



Incognitototo 22/08/2011 20:42



Oui, il y a de multiples explications psychologiques, sauf que ce qui m'intéresse moi, c'est les raisons, les conséquences et les remèdes politiques et sociologiques.... et de faire les liens qui
nous manquent entre les niveaux pour apporter des réponses.



L'Ami-râle 22/08/2011 15:32



Ouais !...


Je plaisir de se faire baiser !...


 



Incognitototo 22/08/2011 17:51



Et de faire un lapsus calami...



L'Ami-râle 22/08/2011 11:55



Et s’il y avait une jouissance dans la domination de l’autre…



Incognitototo 22/08/2011 14:14



Oui évidemment, mais je vais vous proposer d'autres pistes bientôt... parce que ce qui est surtout intéressant ce n'est pas la jouissance du dominant, mais pourquoi les gens acceptent de se faire
dominer et d'obéir. Pas de maîtres, sans esclaves qui acceptent et veulent ce pouvoir... Une sorte de jouissance réciproque...



L'Ami-râle 21/08/2011 09:29






Le plus extraordinaire est l’expérience de Stanley Milgram sur la « Soumission à l’autorité » :


http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/stanley-milgram-et-la-soumission-%C3%A0-lautorit%C3%A9/


Un vrai cauchemar…



Incognitototo 22/08/2011 10:43



Depuis Milgram (admirablement mis en scène dans "I comme icare"), il y a eu récemment pire : "Le jeu de la mort", sur France 2, où 80 % des participants ont
actionné les décharges "létales"...

Ce qui reste étonnant, c'est que même Milgram n'ait pas d'explication très convaincante sur les raisons d'un tel comportement "humain"... Tout pareillement, jamais nous n'avons réellement pris la
mesure des dires des bourreaux du Procès de Nuremberg...



L'Ami-râle 18/08/2011 10:55



J’ai rédigé récemment une note intitulée « Les objectifs des maîtres du
Monde » :


http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/2011/08/les-objectifs-des-ma%C3%AEtres-du-monde.html


 


Une vue, et une inquiétude, qui rejoignent celle de Louis Calaferte.


Le premier des refus doit être celui de la soumission à l’autorité, lorsqu’elle est pathogène, excessive, totalitaire.


 


Il est nécessaire de former des hommes et des femmes libres dotés d’un puissant caractère et capables de se battre.


Il nous faut former des « philosophes guerriers », ou des « guerriers intellectuels », car ce sont eux qui seront capables
de garantir la liberté de l’ensemble des humains en s’attaquant aux excès, aux dérives, des sociopathes qui bien souvent dirigent les grandes institutions économiques, financières,
politiques.


 


L’objectif final, et principal, étant le développement de la démocratie.


D’une démocratie vigoureuse, tant au niveau local, régional, national, qu’européen.


 



Incognitototo 21/08/2011 00:43



C'est intéressant L'Ami-Râle, justement je suis en train de rédiger un article qui parle en partie de la soumission et des croyances.



L'Ami-râle 18/08/2011 00:38



Le libre-échange planétaire a permis à l’Asie de sortir de la misère et de s’industrialiser à vitesse accélérée, au détriment des salariés les
plus exposés, bien entendu…


C’était un « mal nécessaire » afin d’équilibrer les puissances industrielles sur la planète.


Mais il est temps de changer de paradigme, de système de pensée, car le travail a été fait.


Mais mal fait depuis 20 ans, car c'est-à-dire à partir du moment où l’ultralibéralisme financier a pris le contrôle des finances de la planète
que la situation s’est aggravée.


La croissance des dettes souveraines aurait pu être arrêtée il y a deux décennies.


 


Le système financier pille les Etats, les citoyens, mais aussi le Tiers-monde, tandis qu’il reste indifférent à une famine en Somalie.


Serions-nous dirigés par des sociopathes (4% de la population) ?...


 


Le « pompon » du luxe occidental étant réservé au roi d’Arabie qui se déplace dans un A380 VIP de 350 millions d’euros : Combien de repas pour les « crève-la-faim » qui sont de l’autre côté de la Mer Rouge ?...


 


Et l’on touche au principal problème qui régit le monde : C’est la soumission à l’autorité.


Des scandales monstrueux, comme le trafic de diamants de« Gys-Car-Le-Viandard », ou le détournement des 8 milliards d’euros
d’indemnités de la guerre du Golfe de 1991, n’ont jamais été divulgués au public et
ne le seront peut-être jamais.


Les citoyens ne contrôlent plus les dirigeants, particulièrement en France, et les contre-pouvoirs, en particulier la presse et les médias, ne
font pas leur boulot.


 


La soumission à l’autorité est le principal obstacle à tout changement de paradigme de système de pensée.


 Cette soumission a été étudiée dans l’expérience de Milgram où 60% et 70% des
femmes sont prêts à aller jusqu’à causer des souffrances fatales à un innocent si une autorité respectable leur demande !...


Et dans les structures totalitaires où les citoyens sont désinformés, menacés, le taux est naturellement bien plus élevé…


Et nous y sommes.


 


Pour éviter cette situation, il n’y a pas d’autre alternative que de développer encore plus  la
démocratie et de mieux contrôler nos dirigeants.


 


Et parfois cela arrive avec des effondrements, des révoltes, de la souffrance, avant … d’appliquer des solutions qui sont sur ton blog, ou
d’autres.


 



Incognitototo 18/08/2011 01:17



"Ou le siècle à venir sera celui du refus, ou il ne sera qu'espace carcéral." - Louis Calaferte en 1994



L'Ami-râle 16/08/2011 18:39



Et ce sera encore  pire que ce que les médias veulent bien dire.


Ainsi, dans la loi rectificative des finances de 2011, au Titre II, article 9-II, l’émission des Bons du trésor pour 2011 se monte à 186
milliards d’euros :


http://www.senat.fr/leg/tas10-147.html


Ce sera 180 milliards de déficit budgétaire pour l’année en cours.


Le record de 2010, de 148,8 milliards d’euros, qui représentent 7,7 pour cent du PIB, risque de monter à 9,2 % si rien n’est fait.


Comment sortir d’un tel bordel ?...



Incognitototo 17/08/2011 03:30



Bah, des solutions, il y en a, et même pas mal sur ce blog... Le problème est que personne ne semble avoir le courage de vouloir réussir à changer les choses... Cela procède d'un étrange
aveuglement : tous les politiques veulent que ça change, mais aucun ne veut changer de moyens. Einstein a résumé cela de façon très claire : "L’insanité consiste à refaire toujours la même chose
et croire, à chaque fois, que le résultat sera différent !" - "On ne règle pas un problème en utilisant le système de pensée qui l'a engendré."



vavasseur 12/08/2011 07:04



de vouloir dépenser plus que l'on gagne; oublier que la confiance a permi le développement du commerce et du travail; que les chinois taxent les produits qu'ils veulent faire produire chez eux
(25 % sur les automobiles); ne pas vouloir connaître les causes des désordres c'est ne as vouloir y apporter les solutions.


La guerre économiques des pays, et les intérêts de groupes qui mettent en avant des choses qui les font des profits ont encore de beaux jours.


Les moins values de 1500 sur la bourse américaine en 15 jours, est du même ordree de grandeur de la dette Grec



Incognitototo 13/08/2011 16:24



Oui... Juste pour reprendre un de vos points, il y a beaucoup de mythes sur le soi-disant "libre-échange", en réalité il n'y a pas plus protectionnistes que les Chinois et bien d'autres... Il n'y
a que les Européens pour se faire des procès entre eux dès qu'un État essaye de déroger ou modifier ces stupides règles.



alti 12/08/2011 03:07



Ben ouais, je vois ici, les allemands ne se disputent jamais et réoriemtent leurs actions tranquillement. Zéro stress, cent pour cent d'efficacité. Même en se barrant de l'Euro, il me semble
qu'ils tireront leur épingle du jeu.


Avec le MEDEF, la France est dans les cordes du ring.



Incognitototo 13/08/2011 16:20



Oui, l'histoire semble se répéter... dans les années 70, après les chocs pétroliers, pendant que les Allemands réadaptaient leurs industries aux nouvelles donnes, les Français laissaient crever
ses plus beaux fleurons... lamentable de bêtise, d'incompétence et de manque de vision à long terme...



alti 11/08/2011 23:38



La France a un big problème avec la créativité industrielle, elle l'étouffe pour des raisons de diplômes ou autres.



Incognitototo 12/08/2011 00:22



Il n'y a pas de volonté de la "France", juste de la bêtise et un manque de vision à long terme.



Michel Martin 11/08/2011 22:31



Est-ce qu'il y a beaucoup de différence entre la crise actuelle et celle de Law en 1720? Mis à part le fait que c'est en beaucoup plus grand aujourd'hui qu'en 1720, il ne fut pas très difficile
de retirer la plache à billet de John Law.



Incognitototo 12/08/2011 00:21



Bé oui, énormément de différences ; le système John Law était peu ou prou celui de
Bretton Wood. Il préservait la convertibilité de la monnaie papier en métal (argent et or à l'époque), cela restait le fondement de la garantie de la valeur... garantie qui a totalement disparu
pour nous avec les accords de la Jamaïque... C'est assez "risible" d'ailleurs, de voir que dans nos périodes d'incertitudes les spéculateurs et rentiers se remettent à acheter de l'or ; il y a
vraiment quelque chose de surréaliste dans nos économies.
Par contre dans les mécanismes qui mènent à la banqueroute, c'est très similaire, la "cible spéculative" a simplement été déplacée.
Je pense de plus en plus qu'il faut extraire la monnaie de tout système spéculatif, pour autant, je n'ai pas encore trouvé de propositions qui me satisfasse pleinement pour en déterminer la
valeur... le Bancor a des défauts et les autres systèmes peu ou prou similaires aussi, même les utopistes, comme la monnaie fondante, ne répondent pas à certains besoins des économies... mais
gérer les inégalités pour qu'elles ne deviennent pas des injustices, tout en préservant les "moteurs économiques", n'a jamais été un exercice facile... l'ex-URSS est bien placée pour en
parler.
Mais tu sais, je pense fondamentalement que le problème monétaire n'est qu'accessoire. Par rapport aux fondamentaux économiques, il est une conséquence pas une cause (ou si peu)...



alti 10/08/2011 16:37



Il faut innover dit à répétition le gouvernement francais, résultat la France est en 22 ème position. Je travaille à innover, et un jour je me suis dit "mais pourquoi donc je reste en France ?"
et je suis parti. Un de mes cousins a fait pareil et vit en Floride.


Nous ne le regrettons pas...


 


http://blog.usinenouvelle.com/innovation/non-classe/ou-est-la-france-dans-l%E2%80%99indice-mondiale-de-l%E2%80%99innovation-2011/?utm_source=feedburner&utm_medium=feed&utm_campaign=Feed%3A+innovationenquestions+%28Blog+Usine+Nouvelle+%3A+L%27Innovation+en+questions...%29



Incognitototo 11/08/2011 18:45



Oui, si on tient compte également des autres indices, la France qui veut donner des leçons à tout le monde, est en réalité en train de devenir, lentement mais surement, un pays sous-développé...
Le pire étant qu'elle ne doive plus son rang, aujourd'hui, qu'au nucléaire...



Michel Martin 09/08/2011 21:28



Les chinois n'ont peut-être pas l'agressivité des américains? Est-ce qu'ils ne sont pas en train de réorienter leur économie vers leur marché intérieur? S'ils veulent acheter des matières
premières, il vaut mieux que leur Yuan soit plus fort. Dans tous les cas, ils n'ont aucun intérêt à un écroulement du système. Ils auront l'air fin avec leurs dollars qui ne valent plus rien.
Mieux vaut les négocier lors de la remise à plat du système avant qu'il ne s'écroule ou que l'inflation ne mange leurs réserves. J'ai cru comprendre qu'ils avaient plutôt l'habitude de raisonner
long terme plutôt que court terme.


Le plus dur sera d'arracher la planche à billet aux américains.



Incognitototo 09/08/2011 22:25



Quel intérêt pour eux d'un Yuan fort ??? Aucun, compte tenu qu'ils payent toutes leurs acquisitions en dollars (les 2/3 de leurs réserves) et qu'ils ne savent plus quoi en faire tellement, ils en
regorgent...

Depuis le début, ils ont une stratégie à la Japonaise de conquête du monde :
- dumping productif, social, fiscal, écologique (et même démocratique) pour attirer toutes les productions et les capitaux chez eux, en se finançant, au passage, sur l'imbécilité des USA et de
l'Europe qui continuent à soutenir leurs monnaies envers et contre tout pour éviter l'inflation (ce dont nous pouvons remercier au passage nos dirigeants par rapport à notre pouvoir d'achat, mais
c'est une vision évidemment à courte vue)...
- utilisation des excédents commerciaux pour la captation des circuits d'approvisionnements de matières premières, mais également rendre dépendant le système financier de leur bon vouloir par
l'achat massif de titres et bons du trésor... ce qui les autorise, non accessoirement, à manipuler la valeur de leur monnaie...
- très peu de redistribution pour la consommation intérieure pour limiter l'inflation, mais investissements massifs sur les infrastructures, l'auto-suffisance alimentaire, et l'indépendance
énergétique...
Bref, une politique qui nécessite un Yuan faible et dévalué par rapport à la réalité des excédents commerciaux de ce pays... C'est pourquoi, je ne comprends pas cet article qui dit que la Chine
serait pour le Bancor...

Comme je l'ai signalé dans de précédents articles, le Brésil (et il semble maintenant que la Russie également) est le seul pays à vouloir réellement changer les règles du jeu des échanges
commerciaux internationaux...

J'aime beaucoup ta conclusion, c'est exactement ça... on ne va pas arriver à arracher si facilement aux Américains, tout ce sur quoi est fondé leur hégémonie économique et guerrière depuis 40
ans... ni faire comprendre au monde que la "mondialisation" est le piège qu'ils nous ont tendu, dans lequel nous sommes tous tombés et qui nous mène tous ensemble dans un abîme... tout ça pour
bouffer des pommes moins chères (du moins dans un premier temps) qui auront parcouru 6 000 km... un non-sens économique, humain et écologique...



Michel Martin 09/08/2011 15:32



Les Chinois ne sont pas opposés au Bancor,
bien au contraire.



Incognitototo 09/08/2011 19:24



Malheureusement, je ne lis pas l'anglais... cependant, ce que tu dis m'étonne... dans l'état actuel des rapports de force la croissance de la Chine serait énormément pénalisée par la mise en
place du Bancor... D'ailleurs quand les Américains demande une réévaluation du Yuan, ils ne font rien d'autre que de demander aux Chinois de prendre acte, monétairement, de leur balance
commerciale hyper-excédentaire (ce qui est une partie du mécanisme compensatoire du Bancor)... ce qu'ils ont toujours refusé de faire et souvent sèchement...

A priori, ils ne sont pour aucune réforme monétaire pour l'instant, car c'est principalement grâce aux mécanismes spéculatifs que leur croissance reste possible... Si tu lis les dernières déclarations de Zhou Xiaochuan, il le confirme
explicitement... ils veulent juste se protéger en diversifiant leurs avoirs...
Cependant - sans faire appel à de stupides clichés et sans généraliser, simplement pour avoir longtemps travaillé avec eux - pour savoir ce qu'un Chinois pense vraiment, c'est encore plus dur
qu'avec un politicien... Pour ces derniers, il faut toujours penser que le contraire de ce qu'il dit est tout aussi vrai et parfois plus vrai que l'affirmation ; pour les Chinois, ce n'est pas
qu'une image de dire que c'est beaucoup plus compliqué que cela...

P.-S. : j'ai réussi à lire l'article en traduction automatique... vraiment étonnant, tu as raison... Sauf qu'il y a un défaut dans l'histoire, c'est  que Zhou Xiaochuan veut aménager le
Bancor pour qu'il soit "gagnant gagnant ", ce qui est impossible en soi, si on comprend bien les mécanismes compensateurs du Bancor... Je ne vois pas ce qu'il propose pour cela, car la mise
en place d'un Bancor, même de façon progressive, telle qu'il la souhaite, aboutira forcément à une réévaluation du Yuan, donc à une perte de compétitivité et donc de croissance... Pourquoi
l'accepterait-il plus avec un Bancor, alors qu'il le refuse actuellement ? Mystère...



lin 09/08/2011 13:17



Oui, ca m'a paru louche, un truc d'illuminé.


En revanche, la dette dans laquelle pioche allègrement l'état, c'est plus crédible :


http://blog.travailler-en-suisse.ch/07/2011/le-rapport-qui-va-vous-faire-detester-la-france.html



Incognitototo 09/08/2011 19:28



Bah, depuis Giscard, on sait bien pourquoi les politiciens sont si avides des bonnes places... rien de nouveau à l'est, donc... Ce qui reste étonnant, c'est que les Français supportent cela sans
se révolter, alors que dans les démocraties nordiques, allemandes et même anglo-saxonnes, ce genre d'agissements serait immédiatement sanctionné.



alti 09/08/2011 07:19



Impôts sur le revenu ?


http://www.catallaxia.org/wiki/Philippe_Simonnot:Supprimons_l%E2%80%99imp%C3%B4t_sur_le_revenu



Incognitototo 09/08/2011 12:34



Hum... pas un grand intérêt ce Simonnot qui est le bras armé du libéralisme le plus sauvage, sans oublier que supprimer l'IR, c'est vraiment n'importe quoi en terme d'adaptation au dumping fiscal
des autres pays...



Flo-Avril 07/08/2011 20:35



Je suis révoltée, j'en perds l'usage des mots tellement c'est à gerber de voir pareille chose


Mille bisous mon toto


Amitiés, Flo



Incognitototo 08/08/2011 16:02



Oui, on ne sait plus quoi faire pour que ça change, pour ne plus voir ça, à part garder notre colère intacte...

Mille bisous itou ma Flo.



Michel Martin 06/08/2011 22:59



La Chine est sans doute en position de force, mais dans le système monétaire international, tout le monde se tient par la barbichette. Donc, les chinois ont aussi intérêt à concourrir à mettre
sur pied un système moins instable. Perdre une position dominante est toujours une situation plus délicate, les US ont certainement encore une capacité de nuisance importante.



Incognitototo 07/08/2011 14:11



La Chine a probablement fait le calcul qu'à tous les coups elle gagnait... l'inflation aux USA, c'est aussi plus de devises pour elle, un soutien des cours et c'est plus d'intérêts financiers,
... et c'est pourquoi, elle ne voit pas la nécessité d'oeuvrer, notamment avec le Brésil, pour faire évoluer les règles du jeu.

Seul un effondrement massif pourrait la faire bouger, mais on en prend le chemin... Quand tous les avoirs monétaires et autres, auront perdu 20 % ou plus de leur valeur, là ils commenceront à
bouger et même à trépigner... Européens inclus (qui sont vraiment en dessous de tout dans ces affaires).

Oui, les Américains ont encore un pouvoir de nuisance considérable, ne serait-ce que parce que toutes les banques centrales sont gavées de réserves (monnaie et titres) en dollar...
J'ai récemment rajouté dans "Mes citations méditatives...", ces mots de Mitterrand, qu'il a dit vers la fin de sa vie : "La France ne le sait pas, mais nous sommes en guerre avec l'Amérique.
Oui, une guerre permanente, une guerre vitale, une guerre économique, une guerre sans mort apparemment. Oui, ils sont très durs les Américains, ils sont voraces, ils veulent un pouvoir sans
partage sur le monde. C'est une guerre inconnue, une guerre permanente, sans mort apparemment et pourtant une guerre à mort."

Oui, la guerre ne s'est pas arrêtée en 1945... 



fanfanchatblanc 06/08/2011 21:24



Le SEL oui qui fait hurler nos obsédés du fisc.. mais qui donne une idée de ce que pourrait être l'échange hors spéculation.. certains l'expérimentent mais il semble que cela ne puisse qu'être
local.. tant à une plus grande échelle les mêmes maux se reproduisent...



Incognitototo 07/08/2011 14:17



Je ne comprends pas, quels maux se reproduisent à plus grande échelle pour les SEL ?

On peut imaginer un système d'échanges global très performant... d'ailleurs, il y a eu une époque où beaucoup de transactions avec l'ex-URSS se faisaient par le biais du troc... ce qui élimine de
facto le phénomène spéculatif monétaire.



Michel Martin 06/08/2011 17:18



En attendant les grandes solutions (lesquelles? Bancor, Monnaie de Schmitt, modification de la marc handisation de l'argent?) qu'est-ce qu'on va faire quand tout ce bidule va imploser?


Que penses-tu de la mise en place d'un groupe de monnaie franche de secours?



Incognitototo 06/08/2011 17:33



Il n'y aura pas de "grande solution" ; compte tenu des forces en présence et des intérêts divergents, c'est tout simplement impossible... Seuls les Chinois ont aujourd'hui le pouvoir de modifier
les équilibres à partir de leur propre volonté... et de faire plier les USA, mais ils n'en voient pas "l'intérêt" pour l'instant.

Les solutions ne peuvent être que locales... oui, pourquoi pas une monnaie de secours, affranchie de la spéculation... Il y a le troc aussi avec les SEL, mais il y a surtout toutes ces mesures destinées à relocaliser les économies que nos dirigeants se
refusent même de discuter.



fanfanchatblanc 06/08/2011 14:55



Je partage totalement votre point de vue.. mais mon problème est de faire barrage à FN...une sorte d'obsession... 



Incognitototo 06/08/2011 15:14



Des fois les évolutions doivent passer par de graves régressions, des catastrophes ou des chocs... On peut raisonnablement se demander, s'il ne serait pas souhaitable que le FN fasse encore 20 %
pour secouer le cocotier... Bien évidemment, je ne le souhaite pas et je ferai tout pour que cela n'arrive pas, mais quand même : qu'est-ce qui pourrait faire que nos politiques, qui ont
largement démontré qu'ils avaient plus qu'atteint leur seuil d'incompétence, aillent planter des choux ailleurs ?



fanfanchatblanc 06/08/2011 14:08



Pas eu le temps de faire la connaissance de Bastiat.. je reviendrai donc à tête reposée.. à propos du vote blanc.. suis inquiète puisque notre système électoral s'en contrefout... je vais donc
continuer à voter... contre... bon week-end malgré tout.. amitié. fanfan



Incognitototo 06/08/2011 14:38



Je n'ai pas dit que j'allais voter blanc, j'ai dit que cela allait être très dur de faire un choix... d'autant que notre "système démocratique" se fout tout autant des votes minoritaires...

Vous savez Fanfanchatblanc, on peut encore s'illusionner sur le fait que nous aurions un tout petit peu plus de justice sociale avec le PS, cependant sur les fondamentaux, notamment économiques,
il n'y a strictement aucune différence entre le PS et la droite... Les faits sont là pour le rappeler. C'est si vrai que les décisions du Parlement européen sont votées à plus de 80 % de façon
commune par la droite et la gauche... un vrai déni de démocratie.

Bon week-end itou, amicalement.



PELEGRIN 06/08/2011 10:58



 


"Ce qu'on voit et ce qu'on ne voit pas"-BASTIAT-1850- http://bastiat.org/fr/


Visionaire ou version original de votre blog, les turpitudes politiques étaient déjà dénoncées. A lire et à relire !


On comprend mieux pourquoi il est si méconnu en France, alors que les américains et les allemands s'en inspirent, mais l'ENA a du le censurer.


Pour moi la situation actuelle est le resultat d'une guerre de gangs sans merci, sous couvert de nationalisme dépassé, ou nous jouons le role d'otages chacun à notre tour!


L'ennemi N°1 c'est "le bon sens".


Le terrorisme, la mediocratie, la bourse, le FMI, la Banque Mondiale, le G20 et j'en passe ne sont que poudre aux yeux.


Tout est fait pour restreindre notre dernier carré de liberté, sous couvert d'égalité et de fraternité.


Mon vote seras pour les blancs, au moins j'aurais pas l'impression d'être complice.






Incognitototo 06/08/2011 13:24



Magnifique ce Bastiat, une vraie découverte grâce à vous, merci beaucoup.

Quelques arguments sont un peu datés, mais j'adore la façon dont cet homme démonte les mécanismes de croyance, même s'il y a à redire sur sa conception du libre-échange. Une lecture à mettre
entre toutes les mains.

Oui, ça va être très dur de ne pas voter blanc... tant la démocratie a perdu tout son sens.