Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 22:30

 

C’est une belle histoire qui donne des raisons d’espérer dans le genre humain… et envie de faire pareil… 

 

Au Rajasthan, en Inde, depuis 40 ans, une école hors du commun forme des hommes et des femmes venant de milieux ruraux - illettrés pour la plupart - pour devenir ingénieurs en énergie solaire, artisans, dentistes et docteurs dans leurs propres villages.

Elle s'appelle l'Université des Va-nu-pieds, et son fondateur, Bunker Roy, nous explique comment elle fonctionne, avec un humour savoureux.


À déguster sans modération (en plein écran, c'est mieux), par ces temps de grisaille ; 10 minutes de pure jubilation et d’espérance, c’est toujours bon à prendre.

 

P.-S. : un petit bug de la vidéo, pour afficher les sous-titres dans la langue de votre choix, cliquer sur le "start" en bas à gauche...

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Michel Martin 19/03/2012 08:23


Jasmin,


j'avais remarqué qu'on avait des difficultés à se comprendre. Sur internet, le plus courant c'est le malentendu, faut pas s'en faire pour ça!

jasmin 16/03/2012 23:23


@ Michel Martin


"Il faut donc accepter toute classification comme une commodité, sans vouloir en
faire un dogme digne d’une révérence mystique"


 


J'adhère à votre réflexion ci-dessus.


 Sans vouloir vous offenser, voilà au moins une phrase que j'ai l'immense  bonheur
d'apprécier à travers vos talentueuses plaidoiries. Trop souvent je dois me pincer pour m'assurer être éveillée... .


 


Je vois qu'Inco vous suit,  alors c'est moi qui dois avoir quelques
lacunes sans doute .

Michel Martin 14/03/2012 10:43


Chico Totto,


bien d'accord avec toi!

Michel Martin 13/03/2012 09:24


Il y a un malentendu entre nous que je ne réussis pas à dissiper. Tu crois que je cherche un cadre explicatif universel à tout, alors que ce n'est pas du tout comme ça que je crois fonctionner.
Dans mon boulot de recherche appliquée, j'ai l'habitude d'utiliser toutes les approches à ma disposition, tous les angles qui me semblent avoir une quelconque pertinence, aussi bien les angles
théoriques que les angles expérimentaux et je ne me prive pas non plus de mon intuition qui est une sorte de boîte noire à synthétiser. Je fais comme dans le Cercle des poètes disparus, je varie
les angles. Je ne mets pas Descola au dessus de Reich, mais je ne connais pas bien Reich.


J'aime beaucoup la sagesse de Georges Becker, un spécialiste de la taxinomie des champignons, voici ce qu'il nous dit dans ses commentaires du livre
« Les champignons » publié chez Gründ en 1983 , p27 :.. « C’est ainsi que toute classification nous permet de passer des formes les plus primitives aux plus évoluées, des plus simples aux plus
complexes, et d’embrasser d’un seul regard un ensemble innombrable et inextricable dans sa première apparence. Mais il faut être modeste. C’est un bel effort de l’esprit humain d’avoir pu
apporter un peu de lumières dans cette foule de formes. Toutefois, si certains points de la classification ont un air de certitude définitive, d’autres sont encore bien discutables. Il arrive
bien souvent qu’on ne sache où placer telle espèce ou tel ensemble. Trop souvent on peut être tenté d’inventer un genre nouveau pour tel petit ensemble, ou même pour une seule espèce. On trouve
toujours des arguments pour justifier ces sortes d’opérations. Mais on ne sait pas du tout quelle réalité recouvre notre logique , qui n’est sans doute
pas du tout celle de la Nature, si elle en a une. Il faut donc accepter toute classification comme une commodité, sans vouloir en faire un dogme digne d’une révérence mystique. »

Incognitototo 13/03/2012 16:08



Non, non, même pas un malentendu, juste une différence dans la façon d'aborder la pensée des autres...

J'ai souvent l'impression que tu es enthousiaste face à une découverte, alors que j'ai une approche disons plus immédiatement "critique". Verre à moitié plein (toi) ou à moitié vide (moi), en
gros...
C'est tellement ancré en moi, que si tu me confies un logiciel à tester, en moins de 20 minutes, je "démasquerai" 80 % des bugs majeurs du "beau produit"...
En gros, j'ai un détecteur intégré d'emmerdes et je vois les limites avant de voir l'apport... et disons que tu fonctionnerais plutôt à l'inverse... (Private joke : c'est probablement pourquoi,
tu es toujours marié et moi jamais...  )

On s'est trouvé et rencontré pas mal, sur une vision "utilitariste" de la politique, celle qui se fout des moyens (avec toutefois des limites) pourvu qu'il y ait les résultats attendus... des
visions d'ingénieurs, plus que de théoriciens... C'est pourquoi je ne comprends pas toujours ton goût pour des pensées qui restent pour moi, plus des "exercices intellectuels" que des apports de
solutions à des problèmes concrets...

Le principal étant, en tout état de cause, que je partage totalement la conclusion de ta citation... le reste , c'est pas grave... juste du "chicotage" entre amis...



Michel Martin 12/03/2012 10:23


Merci pour le message, Toto, mais je ne crois pas être dominé par les modèles de Descola, si puissants que je les trouve.


Pour ta remarque sur le fait qu'on puisse trouver des animistes, des totémistes (plus rare) et des analogistes en milieu plus majoritairement naturaliste, tu es en plein accord avec Descola
lui-même (je l'ai bien lu quelque part sous sa plume), ce qui prouve qu'il n'est pas dominé lui-même par ses modèles descriptifs. Moi-même si je voulais me décrire, autant que ça m'est possible,
au moyen des 4 classes de Descola, je me dirais 50% naturaliste, 30% animiste, 10% totémiste et 10% analogiste et je ne suis pas certain que ça fasse les 100%, c'est à dire que ça suffise à me
décrire à mes yeux. L'orientation vers laquelle il me semble que l'humanité puisse aller, ce serait un totémisme mondial, c'est à dire qu'on se verrait fait physiquement comme les autres (mêmes
atomes, molécules, lois physiques) et aucune discontinuité intérieure entre les humains et les non humains. J'aime beaucoup la vision (ou mythologie) totémiste qui dit que les humains et tout ce
qui les entoure seraient nés d'un même rêve. Tu remarqueras que le totémisme, tel qu'il est, est différent des autres classes du fait qu'il est limité à un groupe restreint (totem) et une aire
restreinte (non universalisant et non enclin au prosélitisme).


A quoi ça sert? A aider à comprendre les logiques (logiciels) majoritaires qui donnent lieu ou sous-tendent les us et coutumes actuels et prévisibles d'une population. A aider se comprendre
soi-même et ses contemporains dans notre insertion dans une culture. C'est déjà beaucoup.

Incognitototo 12/03/2012 19:29



Oui, certainement, Michel... Mais en quoi, c'est plus pertinent que les segmentations que proposent, par exemple, les "sciences" du marketing ?... Ou encore (toujours par exemple) que la typologie de
Lowen, issue de l'analyse caractérielle de Reich ? Qui reconnait 5 structures psychologiques de base (schizoïde, rigide, psychopathe, orale, masochiste ; N.-B. : une
terminologie à ne pas comprendre dans ses assertions courantes) et leurs mélanges... Au moins, pour cette dernière, cette typologie a le mérite de permettre de situer l'origine des problèmes psy
et d'indiquer les interventions thérapeutiques à suivre...

La carte n'est pas le territoire... Une description aussi approchante de la réalité soit-elle, ne te donnera jamais les outils qui te permettront de "faire face aux difficultés du terrain ".
D'ailleurs, c'est bien ce que démontre la PNL qui dit en gros que peu importe les écoles, ce n'est pas ça qui fait les qualités d'un psy...

Tu cherches toujours une explication ultime et surtout universelle, ainsi que des cadres et des grilles globalisants... ça te perdra... ou pas... 



jasmin 10/03/2012 14:27


Ah là là....bien sûr ! Merci tout plein pour ton "clic" ! 


 


Faut pas s'prendre pour une lumière quand on n'est qu'une ampoule hein ! Pas vrai Inco ...

Incognitototo 10/03/2012 14:40



Bah, pas même une ampoule... juste humain... :0010:



jasmin 09/03/2012 23:32


Inco,


 


Folio...OK - merci beaucoup. Je recherche sur Amazone ou chapitre.com....


Pour le reste ... tu es l'homme le plus heureux du monde puisque tu es et resteras toujours mon Inco préféré 

Incognitototo 10/03/2012 02:29



:0016: Tu m'as l'air bien peu attentive, des soucis ? Et si tu cliquais, par exemple, sur le deuxième lien que je t'ai mis, ce ne serait pas plus simple ? Ma Jasmin préférée itou... :0049:



Michel Martin 09/03/2012 22:46


Les travaux de Descola ne sont en rien contradictoires avec ceux de Boyer. Ce que tu me dis, c'est comme si tu me fesais remarquer que tous les hommes utilisent une langue pour communiquer dont
on ne peut dire si l'une est plus efficace qu'une autre, il n'empèche qu'il existe des langues bien différentes, aussi bien du point de vue de la structure que du point de vue de l'écriture et
même du ton. De même que tu as des structures falmiliales très différentes qui pourtant répondent toutes aux besoins humains fondamentaux. Levi-Strauss qui est le mentor et précurseur de Descola
est même allé très loin dans la recherche des invariants familiaux et de leurs diverses combinaisons.


Je crois que le lien assez critique sur Descola que j'ai mis en premier dans le c ommentaire 17 n'est peut-être pas la meilleure intro à son boulot. Je crois que tu passes vraiment à côté du
boulot de Descola et des éclairages très puissants qu'il apporte sur les diverses cosmologies et leur cohérence interne, tant pis, j'abandonne.

Incognitototo 10/03/2012 02:26



Oui, mais Lévi-Strauss, sans rien retirer à l'intérêt de ses apports, s'est aussi trompé...
Le seul problème, c'est que, comme tu le sais, même si ce genre de travaux est très intéressant intellectuellement, je n'en vois pas l'utilité opérationnelle politique, surtout pour aboutir à une
sorte de hiérarchie de la pensée, même si Descola se refuse à conclure que c'est cela (et Lévi-Strauss itou, d'ailleurs).

Il se trouve que j'ai suivi longtemps les travaux d'un ami, un éminent lexicographe (qui a produit une thèse exceptionnelle sur les invariants structuraux linguistiques et lexicaux) et je trouve
ta comparaison très pertinente. Cependant, jamais, il ne lui serait venu à l'esprit de chercher à savoir "pourquoi tel fait social, telle croyance, tel usage sont-ils présents ici et non là
?", parce que ça n'est pas le problème, ni même un problème.
Par contre, savoir à quoi, ces structures servent, comment elles nous agissent et en quoi elles nous réunissent, nous séparent ou nous différencient, oui, ça c'est intéressant... pour s'en
libérer....
Tu devrais reprendre la lecture de Jean Boyer et arriver jusqu'au chapitre, où il démolit, de manière argumentée et méthodique, les théories fonctionnalistes sur les croyances ; du moins, toutes
celles qui ne nous disent pas autre chose "qu'une rose est une rose est une rose", ou encore "qu'une chaise, ça sert principalement à s'assoir", c'est à dire qui aboutissent en réalité à des
tautologies ; forme de pensée "stérile", s'il en est, quand ça ne sert qu'à ça. Il faut dire qu'avec le structuralisme, le naturalisme, le fonctionnalisme et même l'existentialisme et le
constructivisme, on a été gâté à ce niveau-là... du moins pour ceux qui n'ont pas pu ou pas voulu passer à la systémique.

Regarde bien autour de toi, tu y découvriras toutes les typologies que Descola voudrait rattacher à des zones géographiques. Je peux te présenter des analogistes, des naturalistes, des animistes,
des totémistes, demain si tu veux. Il y en a partout et qui viennent de tous les milieux sociaux et de toutes les cultures. En réalité ce genre de classement, c'est aussi pertinent que les
segmentations marketings dans lesquelles les publicitaires essayent de nous ranger (et de nous enfermer).
Tu devrais le savoir, depuis le temps, que ce genre de pensée (d'où quelle vienne et quelle que soit la pertinence de leurs justifications ou de leurs fondations) m'énerve au plus haut point.

Écoute-moi bien, c'est un ami qui te parle. Tu es bien plus grand que la somme de tes parties et de tes particularismes Michel, et tu n'es pas réductible à une segmentation, ni même à d'où tu
viens et à ton histoire, et ce n'est sûrement pas Descola qui t'aidera à le découvrir et à te libérer des carcans qui entravent ta singularité.
Que la "force blanche" soit avec toi, :0051: tu sembles en avoir besoin...



jasmin 09/03/2012 19:42


 Tu peux me communiquer les coordonnées de ce bouquin "Et L'Homme créa les dieux". Si oui...tu as toute mon
affection!

Incognitototo 09/03/2012 20:16



Bé, alors j'ai déjà toute ton affection puisque j'ai déjà tout donné : "Et l'homme créa les dieux" de Pascal Boyer ; et si je rajoute que c'est aux éditions "Folio essais", j'ai quoi ??? Hum ?



Michel Martin 09/03/2012 17:06


Descola a pris le temps de vivre au milieu de groupes sociaux correspondant à ses classifications et a pu en ressentir toute la force. Son approche est si peu dogmatique, si expérimentale, si
documentée et si nuancée que je ne vois pas ce que tu peux lui reprocher. Son expo sur la fabrique des images qui vient consolider son travail est plus que
remarquable.


Descola ne prétend pas à La Vérité, il n'est pas dominé par son travail de classification, c'est assez rare pour être souligné.


 

Incognitototo 09/03/2012 17:26



Encore heureux que Descola, n'ait pas érigé en dogme ses spéculations mentales, empiriques et subjectives. Sinon cela ferait une bonne base pour une nouvelle ségrégation de l'humanité.

Je préfère de loin l'excellent bouquin de Pascal Boyer ("Et l'homme créa les dieux" ; que tu m'as toi-même fait découvrir), qui nous explique et démontre que peu importe les "images" et les
"croyances", celles-ci répondent à des "besoins" impératifs, et schémas fonctionnels surdéterminants, inhérents au fonctionnement mental et social, de tous les hommes.
La question centrale de Descola, qui est le fil conducteur de toute sa thèse : "pourquoi tel fait social, telle croyance, tel usage sont-ils présents ici et non là ?", est donc
totalement sans fondement et sans objet, puisqu'il essaye de classifier et de différencier des productions mentales, qui sont de même nature et répondent aux mêmes nécessités fonctionnelles
cérébrales et sociales, partout dans le monde.

Mais, je t'en (vous) reparlerai bientôt...



Michel Martin 09/03/2012 09:42


Ne pas être à part.


Oui, Jasmin, belle conclusion.


Mais ce qui arrange la plupart des gens, c'est de ne pas être à part. D'où la très forte influence du contexte sur nos croyances. D'où la grande stabilité des systèmes de croyances. Mais malgré
cette grande stabilité, les grands systèmes de croyance (Naturalisme, Animisme, Totémisme, Analogisme) dans lesquels on baigne peuvent évoluer. En Europe, on est passé progressivement d'un
système analogiste dans lequel le sang bleu était concevable à un système naturaliste où il ne l'est plus vers la renaissance, avec au bout une prise en compte institutionnelle de ce changement à
la révolution. De la renaissance à la révolution, ce n'est pas si long à l'échelle des systèmes de croyance. La science va rendre insupportable le système des castes parce qu'elle établit sans
discussion qu'il n'y a aucune différence entre un intouchable et un brahmane, il faut le temps que ça infuse.


Un aperçu du livre de Descola Par-delà nature et
culture.

Incognitototo 09/03/2012 14:45



Bis, que Dieu t'entende...

Cependant, ....

On pourrait croire que la science fait évoluer les esprits et apparemment c'est vrai... Assez peu de gens développent et soutiennent encore des croyances racistes. Cependant qu'en est-il dans les
faits ? Dans les comportements ? Dans les pensées intimes ?...

De même, la révolution a changé bien des choses d'un point de vue institutionnel et de manière "déclarative""... Cependant, est-ce que tu fréquentes des aristocrates ? Est-ce que cette catégorie
sociale se mélange à nous ?... Est-ce que "liberté, égalité, fraternité " sont devenues des réalités ?

Entre la loi et la réalité psychique des humains, il y a un monde et même plusieurs... C'est bien ce que nous apprend et démontre l'analyse systémique, on peut changer les cadres (et ça reste
indispensable), cependant, si on ne résout pas les noyaux paradoxaux, les problèmes persistent, et les "symptômes " ne font que se déplacer ou se masquer... jusqu'à nous faire croire que le
monde avance, alors que 80 % de nos réactions et comportements sont toujours ceux de "grands singes"...

P.-S. : je n'adhère pas du tout, mais alors vraiment pas du tout, à la classification de Descola... C'est aussi con pour moi que ceux et celles qui défendent les "genres"...



jasmin 08/03/2012 17:33


@ Michel Martin


Votre théorie est presque séduisante, mais je ne suis pas convaincue que la science puisse interférer un jour sur le concept dominant/dominé qui gère le genre humain depuis toujours. Dualité
universelle oblige. 


J'adhère à l'opinion d'Inco, car moi aussi j'observe que les Hommes éprouvent un besoin impérissable de croire en quelqu'un ou en quelque chose.


Mais d'abord et surtout en ce qui les arrange. 

Incognitototo 08/03/2012 18:23



J'adore ta conclusion !!!  Elle en dit plus que quelques pavés très développés et hautement intellectuels, que j'ai
lus sur le sujet...



Michel Martin 08/03/2012 13:26


Les sciences travaillent fortement les sous-bassements de la société Indienne qui sont "analogistes" selon la grille puissante de classement des systèmes de représentations (cosmologies) de
Descola. Les sciences démontrent que les physicalités (les lois physiques et les composants, les mécanismes) régissant les humains sont exactement les mêmes que pour les non humains. Or
l'analogisme pose que les physicalités des humains et des non humains sont différentes et procèdent par hiérarchies. La science fait voler en éclat les hiérarchies des représentations des
indiens. Enfin, voler en éclat pour un système de représentation, ça peut prendre quelques dizaines d'années! Je ne crois pas que les castes puissent résister à ce mouvement de fond.

Incognitototo 08/03/2012 15:22



Hum... que Dieu t'entende...

Cependant, tu remarqueras également que ce n'est pas parce que la "science" a gagné contre l'obscurantisme des catholiques, que les gens ont cessé de croire... Ça se vérifie partout... Pire les
religions sont même devenues un moyen politique de résister à la "modernité"... C'est plus compliqué et plus indénouable que ce que tu affirmes...



jasmin 06/03/2012 21:39


Coucou mon Inco préféré !


 


Splendide vidéo. Une bouffée d'air frais parfumé aux senteurs d'espérance. 


Quand on connait la corruption qui gangrenait l'Inde dans les années 70 encore, et le chemin parcouru par ce même pays depuis cette époque sombre de son histoire, on se prend à rêver un
peu...


 


Et s'il n'est pas interdit de rêver sa vie, c'est encore mieux de vivre ses rêves, non ?

Incognitototo 07/03/2012 03:35



Coucou Toi,

Je suis très curieux de savoir ce que va devenir ce pays... terre de tous les contrastes, de tous les extrêmes, de toutes les croyances, de toutes les ethnies, de toutes les cultures... et
pourtant une démocratie...



I-Cube 05/03/2012 09:11


Aaaaah, Pôle-emploi !


Un désastre...


 


Sur l'une de mes associations, on a ainsi 5 bénévoles qui font "ADE" (Aide aux demandeurs d'emploi), sur 7 demie-jounrées par semaine, je crois.


Local informatique archaïque à disposition, locaux en sous-sols, etc.


Ca ne désemplit pas. Et sais-tui pourquoi ?


Bé parce que le PE du quartier envoie systématiquement les "cas désespérés"...


Chez nous, l'inscription, c'est 10 euros/an (le coût d'une cotisation annuelle avec droit de vote aux AG.


Et les gars, on ne les voit que quelques semaines, juste le temps qu'ils trouvent (tous, je précise) un nouveau boulot...


 


Un vrai drame de la Nation, "pôle-emploi", d'une inefficacité redoutable ! 

Incognitototo 07/03/2012 03:30



Oui, c'est rien de le dire... grand consommateur de papier en plus, avec des interlocuteurs qui sont en fait les machines...



alti 04/03/2012 22:00


Intéressant, et montre que sans diplômes ont peut faire des trucs.


C'est un architecte, Léon Krier, qui m'avait expliqué comment les villageois provencaux  faisaient leurs maisons autrefois sans aucun architecte.


La présentation est très style anglo saxon, mais why not.


 

Incognitototo 07/03/2012 03:28



Oui, les solidarités locales ont toujours existé... et ce genre d'aventure institutionnalisée (la pauvreté et la survie en moins) a existé en France, ça s'appelait l'Espace du Posssible.



Patricia 03/03/2012 15:26


Ca me fait vraiment plaisir de la voir diffusée sur ton blog. Merci pour eux !!! Bise

Incognitototo 03/03/2012 15:59



Bé oui, y a pas de raison de ne pas diffuser ce genre d'expérience, si à contre-courant de toutes les certitudes de nos politiques et technocrates... Merci de me l'avoir transmise.

Il ne fonctionne plus ton téléphone ?...

Bises itou.



I-Cube 28/02/2012 15:04


Ca eut un peu évolué...


Sur l'une, j'ai 3,5 ETP sur 38 salariés, plus 4 bénévoles qui ne font que ça, dont une à temps plein, plus deux stagiaires en intermitence.


Sur une autre, j'ai tout sous-traité : ce qui représente un peu moins de 2 ETP sur 6 salariés plus deux bénévoles à temps partiel et un demi directeur...


Mais carrément le tiers du budget.


Et en plus, on te traîte à peine mieux qu'un voleur, quand on ne te menace pas des foudres du tribunal correctionnel parce que tu t'ai fait rembourser tes tickets de métro...


Pour faire plaisir à un élu UMP, le proc' local me poursuit ainsi de ses assiduités sur encore une autre assoc', qu'il ne sait même pas par quel bout prendre le dossier : Deux ans que ça dure !


A mon avis, il attend que la prescription tombe ou que les prochaines élections envoie ballader l'édile en 2014, ou "ses chefs" en mai 2012 pour classer sans faire de peine à personne...


Il y joue aussi une partie de sa carrière, le gusse : Il faut comprendre. 

Incognitototo 03/03/2012 16:08



C'est une maladie qui dure et qui apparemment s'aggrave... L'État n'a jamais su traiter correctement les associations, dont il a pourtant besoin, parce que lui ne sait pas faire... et quand il
essaye de leur donner "carte blanche", ça devient n'importe quoi, comme toutes ces associations qui gravitent maintenant autour de Pôle Emploi et qui pompent les budgets pour des "services
rendus" dérisoires... Pathétique...



I-Cube 28/02/2012 09:48


Je ne lui reproche rien : Il avait envie de le faire, en a les moyens et le temps et pour l'heure il s'est arrêté en chemin.


Je suis sûr qu'il va s'y remettre.


Je dis seulement ma désolation, c'est tout.


 


Et ne crois pas que je sois "le plus fort" : Au contraire, je suis un "kon-natif et génital" et sachant cela, c'est l'humilité qui me guide. Mais une hulilité active depuis 20 ans, tellement j'en
ai marre.


 


En effet, ce n'est pas à l'Etat de faire : De toute façon, quand il essaye, ça devient des usines à gaz et l'initiative locale doit reprendre la main.


Hélas, avec le poids d'une réglementation asphixiante en plus sur le dos.


Sais-tu qu'une oeuvre sociale, pour agir en toute légalité, doit être "agrée" par la CAF locale ?


Sais-tu ce que c'est qu'un agrément de la CAF ?


C'est un "PLA", racontant par les chiffres, 5 types d'engagement de frais, sur quelques 240 "actions recensées".


Et pour être agréé, tu dois faire des "chiffres" à l'équilibre recette-dépense sur trois ans (durée maximale d'un agrément) et rendre des comptes conformes à tes prévisions triennales...


Les dépenses, on connaît, les recettes, c'est du aléatoire total : On nous demande donc de faire des "faux" en permanence : Qui a donc pondu de pareilles réglementations ?

Incognitototo 28/02/2012 14:50



Tu sais, j'ai été CAC et expert-comptable (pas en même temps, bien sûr), d'à peu près une centaine d'associations sociales, donc oui, je connais... au point que j'avais calculé sur certaines
associations (en incluant la valorisation des temps de bénévolat) que les seuls postes "obtention des budgets et des agréments" mobilisaient en moyenne 10 % des temps totaux... complètement
dingue... C'est pas encore la bureaucratie soviétique, mais on n'en est pas loin...



I-Cube 27/02/2012 19:19


 C'est un peu ce que je reproche à l'Ami Michel : Il voudrait "théoriser", mais il ne sait même pas comment ça marche pour n'avoir pas vraiment "donner & mis les mains dans le
cambouis"...


 


Nous, en tout cas je cause pour moi, qui y consacrons déjà plus d'un tiers-temps, nous ne savons pas théoriser le problème, tellement il y en a à régler sur le terrain, alors d'autres
qui voient ça de loin...


 


Bref, ta vidéo donne de l'espoir, puisqu'il y en a qui font encore mieux et avec le sourire !

Incognitototo 28/02/2012 03:31



Bah, pourquoi lui reprocher quoi que ce soit ? Il fait ce qu'il peut et ce qu'il veut... et pourquoi toujours penser que tu es l'homme le plus fort du monde ; ça disqualifie ce que tu racontes à un point que tu ne peux imaginer.

Reste que de passer du micro au macro reste impossible au niveau social... Ce genre d'expérience de vie ne tient qu'à la volonté incarnée par quelques personnalités ; en aucune manière, je
ne vois comment l'État pourrait insuffler cela partout.



I-Cube 27/02/2012 17:35


Oui en effet : On en rêve !


Note que dans mes centres sociaux parigots, on prend aussi quelques bénévoles.


On les réunit dans des salles.


Et ils donnent des cours d'alphabétisation à de la main-d'oeuvre migrante venue se coller au paradis fiscal du pays.


Ca, l'aide à la recherche d'emploi, l'aide scolaire, le soutien aux femmes abandonnées pour compte de rien, les ateliers de cuisines, de couture, de dessins, de broderie etc, les écrivains
publics, les cours d'initiation au droit, à notre vie démocratique et publique, c'est une façon de laisser aux femmes le soin de prendre leur destin, celui de leurs fils, de leurs filles,
parfois de leurs époux en main, jusque sur les trottoirs de notre capitale.


 


Mais on n'a pas encore fait des cours d'ingénieurs-électriciens.


Et puis moi, j'aimerai faire des cours sur les niches-fiscales, à tous et même à quelques-uns : Ca aiderait...


 

Incognitototo 27/02/2012 18:19



Tout pareil, au niveau local... Je pense vraiment que c'est par l'initiative solidaire locale, qu'on peut tout résoudre, ou presque... mais comment l'étendre, ça c'est compliqué...
D'une certaine façon, c'est la question que nous pose Michel depuis longtemps, lui qui voudrait l'institutionnaliser et en faire un système de société... et malheureusement, j'ai pas les clefs
pour ça...



Flo-Avril 27/02/2012 14:42


Génial au moins certains ne vivent plus seulement pour leur petite personne, mais pensent à autrui.


Merci pour ce partage


Bisous, Flo

Incognitototo 27/02/2012 17:00



Oui, ça fait du bien... et au cas où on en douterait encore, ça se confirme, c'est bien les femmes qui changeront le monde.

Bisous itou ma Flo.



Michel Martin 27/02/2012 09:54


Pu...., ça me ferait presque chialer, cette vidéo de barefoot! Merci Toto.

Incognitototo 27/02/2012 16:57



Bah... lâche-toi, personne te regarde et ça fait tellement de bien... Moi, ça m'arrive tout le temps sur des sujets pareils, et aussi, pour des raisons différentes, dès que je regarde les infos
des chaînes étrangères, puisqu'en en France, c'est impossible de savoir ce qui se passe ailleurs...



I-Cube 27/02/2012 09:36


Superbe !


Merci Inco !

Incognitototo 27/02/2012 17:00



De rien... on en rêverait en France, hein ?...



healeyleblog 27/02/2012 03:59


Merci à toi.


Sur le même chemin!

Incognitototo 27/02/2012 17:01







healeyleblog 27/02/2012 00:52


Un grand merci pour cette vidéo car tout y est!


Humilité, simplicité, éfficacité et une pointe d'humour!


Puis-je la partager sur mon propre site si tu es d'accord?


Dans tous les cas encore merci.

Incognitototo 27/02/2012 01:05



Bien évidemment que tu peux la prendre pour ton blog, elle ne m'appartient pas ; tu peux même prendre le texte que j'ai pompé et à peine modifié. D'autant que plus elle sera diffusée et plus ce
genre d'idée fera des petits... et c'est quand même le but.

L'adresse pour prendre le code est : http://www.ted.com/talks/lang/pt/bunker_roy.html

Amicalement.



Aboubacar-Lorenzo 26/02/2012 22:34


Cela me fait penser qu'actuellement un candidat au renouvellment de son mandat présidentiel promet de faire une référendum sur la formation. Mais dans dans un système éducatif sclérosé, dont les
acteurs s'opposent becs et ongles à toute tentative de réforme, le cas de cette université indienne des "Va-nu-piends" laisse songeur quand au gouffre qui nous sépare d'un système efficace.


Vu les sommes dépensées par l'Etat au travers du budget de l'éducation nationale et par les entreprises aves le 1% formation, on ne peut pas prétendre étant donné le nombre élevé de jeunes qui
quittent le système éducatif sans diplôme que celui-ci est efficace. Au contraire, nous n'avons comme résultat que la reproduction d'une élite ce qui est loin des valeurs promues par notre
république. Enfin, qui peut payer des cours privés à ses enfants, une inscription dans les grandes écoles prestigieuses à toutes les chances de voir les voir diplômés même si ce sont des
"bourrins" de première classe sur toute la ligne.


A. ABOUBACAR-LORENZO

Incognitototo 26/02/2012 23:14



C'est même pire que ce que vous décrivez Aboubacar-Lorenzo...

Le problème de la réforme de la formation professionnelle est un vrai serpent de mer... Avant d'être battu (en 91), Bérégovoy voulait "renationaliser" le système au grand dam de tous les
organismes collecteurs qui dormaient (déjà à l'époque) sur un trésor de guerre de 3,5 MdF, et qui avec cet argent vivaient comme des princes, préférant refaire les peintures de leur siège social
et vivre grassement sur la bête, plutôt que de mettre en place les filières de formation qu'on attendait d'eux...
Il n'y a pas de hasard à ce que le rapport Perruchot ait failli passer à
la trappe, c'est précisément ce qu'il dénonce entre autres...

Mais c'est tout le système paritaire dans son intégralité qui devrait être "nationalisé " et fiscalisé... Selon mes calculs, on récupérerait 40 milliards d'euros (2 fois le déficit de la
sécu) qui redeviendaient disponibles pour la solidarité, avec cette "simple réforme" (c'est un oxymore).

On peut toujours rêver... d'ailleurs, ce genre de réforme ne figure dans aucun programme d'aucun de nos candidats... et là on ne se demande plus pourquoi... désespérant...

Pour information depuis 20 ans les taux de cotisations (taxe d'apprentissage et formation professionnelle continue) ont doublé, avec des dispositifs toujours plus contraignants pour les
entreprises (CFI), pour un résultat toujours plus nul au niveau de la formation des salariés...

C'est les Indiens qui vont nous apprendre comment faire, puisque nous, avec tous nos moyens et nos diplômés, nous n'y arrivons pas...