Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

18 juin 2010 5 18 /06 /juin /2010 00:00

Première date de publication : 02/12/2013

Date de la dernière mise à jour : 02/12/2013

 

 

Vous n’êtes pas obligé de lire ce qui va suivre... Il n’y aura pas d’analyse (plus ou moins) brillante, ni d’informations intéressantes, ni même le moindre commentaire sur une actualité, dont la seule chose qu’on puisse dire, c’est que c’est « toujours plus de la même chose ».

Comme en plus, je déteste me répéter, je n’ai aucun goût pour commenter toujours plus de bêtises, avec un niveau d’informations, où je finis par me demander si la plupart des journalistes prennent vraiment leurs lecteurs pour des crétins, ou s’ils ne sont pas eux-mêmes tout simplement lobotomisés du bulbe...

En fait, j’ai juste besoin de m’épancher, de vous dire pourquoi mon silence depuis 9 mois, le temps d’une gestation...

 

 

Mes perceptions sur l’Histoire... 

 

Je me souviens qu’en 81, alors même que j’avais voté Mitterrand, je ne faisais pas partie des gens qui étaient descendus dans la rue faire la fête. C’était déjà pour moi une évidence : cet homme ne changerait pas grand-chose... De même pour les dernières présidentielles, je savais (comme beaucoup d’entre nous) que l’histoire allait salement bégayer avec l’arrivée de Hollande au pouvoir.

Donc, ça n’est même pas une déception que j’ai à vous dire : on ne peut pas être déçu quand on n’attend rien... Aucune surprise, donc, en constatant l’impuissance avérée de notre Président et tous ses renoncements, même celui du « minimum syndical » qu’on aurait pu attendre, et ce, à tous les niveaux de sa politique.

Non seulement, il ne touchera à aucun des fondamentaux, mais il est déjà tellement en retrait par rapport à ses promesses (réforme bancaire et fiscale, financiarisation, Europe, éducation nationale, et cetera, et cetera) que je reste sans voix quand des Canfin, Duflot et autres Montebourg viennent nous pipeauter, combien ils se sentent en accord avec les politiques de reculade suivies...

Bref, inutile d’épiloguer, chacun a compris que nous nous éloignons toujours plus d’une démocratie vivante et surtout de la résolution de nos problèmes : chômage, dette, paupérisation des citoyens et de l’État, désastre écologique, et cetera, et cetera...

 

En 1981, je me souviens que j’avais juste un sentiment de soulagement de m’être débarrassé de cette clique de droite arrogante, insupportable, brutale, qui, de Gaulle à peine enterré (1970), a abdiqué face aux diktats et chantages US, et par conséquences, cédé à tous les mirages de la mondialisation, du financiarisme, du néolibéralisme, du transatlantisme, ... ; en nous expliquant que nous n’avions pas le choix, même au sacrifice de pans entiers de nos industries (charbonnages, métallurgie, textiles, manufactures, et cetera).

Notre marche forcée vers la « libre concurrence », la libéralisation, la déréglementation de tous les marchés et la mondialisation, ne s’est plus arrêtée depuis, avec les conséquences mortifères que chacun peut constater... et rappelons-nous toujours que la « gauche » n’a pas été la dernière à adopter cette nouvelle vision du monde, puisque, depuis 1981, elle a plus libéralisé que tous les gouvernements de droite réunis qui lui ont succédé...

 

D’ailleurs, quelles différences politiques subsiste-t-il réellement entre les droites et les gauches dites de gouvernement ?

En 1981, la « gauche » se distinguait essentiellement de la droite, par : en prendre un peu plus aux riches pour en donner un peu plus aux pauvres, sans changer grand-chose à tous les problèmes qui engendrent les inégalités... En 2013, elle se distingue essentiellement par en donner un peu moins aux riches pour en donner un peu plus que moins aux pauvres (pour ceux qui sont hermétiques à la logique, « plus que moins », ça fait toujours « moins »), en protégeant tout ce qui génère les inégalités...

Pour le reste ? Bah, pour le reste y a pas grand-chose à dire... et si on faisait un comparatif tout également pour les avancées sociétales, je ne suis même pas sûr que la « gauche » gagnerait... Bien sûr, on peut mettre au crédit de la gauche, l’abolition de la peine de mort ou le mariage pour tous ; cependant le droit au logement, la réduction du mandat présidentiel à 5 ans ou la fin de l’automaticité de la double peine, par exemple, c’est pas la gauche !... Je n’évoque même pas les « acquis sociaux » parce que ceux issus des années 81-82 puis 2 000 (retraite à 60 ans, 35 h, ...) sont largement passés à la trappe et ne sont pas près de revenir avec l’UMPSEELV...

 

Par contre, leur bilan commun, on le connaît : désindustrialisation, dettes publiques, chômage, augmentation des inégalités, de la corruption, de la précarité, des misères, services publics en déroute, banlieues et jeunesse en déshérences, violences à tous les étages... fin de la souveraineté démocratique nationale, et autres fléaux qui n’ont cessé de progresser depuis 40 ans, sans que jamais aucun des partis de gouvernement ne remette en cause les choix antérieurs qui nous y ont conduits... ou pour le moins apporte des vraies réponses structurelles qui s’adapteraient aux nouvelles donnes...

 

En 2012, ce fut à peu près le même soulagement qu’en 81, que j’ai ressenti ; Hollande nous débarrassait de 10 ans de mensonges grossiers, de vent, de cadeaux à ceux qui n’en ont pas besoin, de vulgarité, de brutalité... et après ? Et après, rien... la forme a changé, le fond reste le même...

 

 

C’est quoi cette déprime politique ?... 

 

Je pourrais penser que ma déprime politique d’aujourd’hui est la même que celles des années 80, celle qui a suivi de près le soulagement, puisqu’en outre je ne peux pas plus la mettre sur le compte d’une déception quelconque... Mais non, parce que je sens qu’elle n’est pas de même nature qu’autrefois et c’est ça qui m’interroge...

Dans les années 80, cette déprime provenait très clairement du processus de deuil des utopies sociales qui pointait déjà son nez (qui a abouti à la chute du mur de Berlin en 1989 et à la dislocation de l’URSS en 1990/91) ; ce pénible « retour aux réalités » après les années 70 qui ont pu nous faire croire un temps que des groupes sociaux pourraient s’extraire des rapports de force et de domination, des hiérarchies, des injustices... Celles qui nous faisaient croire que les solutions pouvaient être nationales, locales et même individuelles... se changer soi-même pour changer le monde... Bref, que nous pourrions mettre en pratique « la liberté, l’égalité et la fraternité », parce que nous le décidions... Tu parles...

Très vite est venu le temps du déchirement des communautés, des conflits d’ego dans les entreprises autogérées, ... le temps des trahisons et des retournements... tandis qu’un certain nombre de gens retournaient tranquillement à la « vie normale », si possible en monnayant très cher leur retour dans les rangs...

Je dois être la dernière génération qui a « essayé », parce que très clairement les suivantes, « changer le monde » ça n’était pas vraiment leur préoccupation première, tant les impératifs de survie économique et sociale se sont imposés comme un but et une nécessité en soi...

 

Pendant ce temps là, le monde des réactionnaires (ceux qui nous font progressivement retourner à la loi de la jungle) nous a croqués tout cru et dans les grandes largeurs ; ils l’ont fait, eux, le changement global...

Ça fait 31 ans maintenant (depuis 1982), que nos gouvernements nous racontent qu'ils ne peuvent pas faire autrement, que les forces en présence sont plus fortes qu’eux, que c’est la faute aux autres (surtout à leurs prédécesseurs), qu’ils appliquent des « principes de réalité », que nous ne sommes pas assez « compétitifs » (   !!!)... Mais, à un moment on voit bien que ce discours autojustificatif des échecs n’a plus aucun sens ; il faut juste constater que le seul problème que nous avons vraiment, ce sont ceux qui pensent comme ça ; et comme si ça ne suffisait pas, en plus ils sont inatteignables et indélogeables, prêts à tous les mensonges et tous les compromis pour garder leur place...

 

Je me demande jusqu’à quand leur discours, pour perpétuer nos servitudes volontaires, va pouvoir fonctionner, parce que très clairement qu’est-ce qu’ils nous disent en fait : « c’est trop compliqué et vous êtes trop cons pour savoir ce qui est bon pour vous ; donc, votez pour nous, on s’occupe de tout. ». Que cela soit localement, nationalement ou pour l’Europe, cette attitude est récurrente et généralisée chez nos politiques.

Cependant, ils auraient tort de se priver de continuer à se foutre de nous, puisqu’ils peuvent faire ce qu’ils veulent sans que ça ne choque quasiment personne et sans que les urnes ne les renvoient définitivement à la vie civile.

 

Parmi leurs nombreuses exactions, un seul exemple (tant la liste est longue), le Two-pack – dispositif institutionnel qui prive les gouvernements de la ZE (entre autres) de toute souveraineté budgétaire, donne tout pouvoir à des eurocrates non élus et non responsables de leurs actes a pu être entériné sans quasiment aucune réaction des démocrates. Un parti fasciste ferait ça, ça serait la guerre civile ; mais là, rien, nada, encéphalogramme plat de la part de tous nos « intellectuels », pourtant si prompts à grimper aux rideaux quand les « droits de l’homme et la démocratie » sont mis en cause de préférence dans un pays lointain...

C’est foutu, nous sommes foutus... quand des politiques en sont à accepter « qu’on » gouverne et décide pour eux, je ne vois pas ce qui peut arriver de pire à la « démocratie ». Et ce « on » ce ne sont pas que les eurocrates, il y a aussi les banquiers, les « marchés », les multinationales, les diktats de Berlin ; de la GB des USA, ainsi que des États qui nous tiennent par les c... pour nos approvisionnements, ... bref, ces fameuses « forces en présence » qui semblent toutes plus fortes que nos politiques pour décider pour nous, exclusivement de ce qui est bon pour eux...

 

 

Le pire du pire...

 

Là où vraiment je désespère, c’est quand je cherche vers qui me tourner, qui pourrait me représenter...

 

À l’évidence, il y a un courant trans-partis qui analyse conjointement les causes de nos problèmes en les reliant à nos choix mondialistes, européistes et libre-échangistes... et je ne peux qu'être d'accord (en grande partie) avec ces analyses ; sauf que je suis en total désaccord sur les moyens pour y remédier que proposent ces mêmes et différents partis, qu'ils soient de droite ou de gauche, et a fortiori aux extrêmes... Étonnant, non ? Mais, vrai...

 

Pour faire une analogie médicale, face au cancer, il y a actuellement 2 courants trans-partis qui s'opposent en France :

- celle de l'UMPS (auquel il faut maintenant ajouter EELV) qui pense que ça va s'arranger tout seul, et même parfois qu'il n'y a pas de cancer... et qui utilisent de l'aspirine quand les symptômes deviennent vraiment trop visibles...

- celle des souverainistes/nationalistes qui pensent qu'il faut couper l'organe... quitte à se passer de ses fonctions... mais qui prennent aussi plein d’autres manifestations pathologiques pour des cancers, alors que ce n’en sont pas...

Et j'ai beau chercher, je ne trouve pas d'offre politique qui penserait qu'il y a cancer, et qu'on peut cependant garder et guérir l'organe par des thérapies appropriées, notamment en renforçant les défenses immunitaires (comme l’ont fait notamment, en partie seulement, les pays scandinaves)...

 

Le paradoxe, c’est qu’il y a, à l’évidence, en France, plus de la moitié des citoyens/citoyennes (tous ceux qui ne sont pas à l’UMPS) qui sont à peu près d’accord sur les responsables et les responsabilités, mais dans cette majorité absolument personne qui soit d’accord sur les solutions pour y remédier (c’est une évidence, la majorité qui a dit « non » au TCE de 2005, et cristallisé tous les mécontentements, ne la pas fait pour les mêmes raisons, et on serait bien en peine d’y trouver l’expression d’un « front cohérent et uni » entre ceux qui « ne voulaient plus du tout d’Europe », ou ceux qui voulaient « moins d’Europe », ou encore ceux qui voulaient une « autre Europe », ou encore ceux qui trouvaient ce texte tout simplement injurieux pour le bon sens et la démocratie… et pareil pour la dispersion des motivations pour ceux qui ont dit « oui » d’ailleurs...).

C’est ça notre drame : aucune offre politique entre « le toujours plus de la même chose » et « du passé faisons table rase »... Personne pour penser qu’on pourrait s’adapter autrement qu’en subissant le nivellement par le bas, face à ceux qui pensent qu’il faut jeter le bébé avec l’eau du bain et la bassine avec.

 

Le pire du pire est bien que le seul parti qui tire les marrons de la colère et du désespoir aujourd’hui, et malheureusement probablement demain également, c’est le FN. Outre sa stratégie de ripolinage qui ne trompe que ceux qui ne connaissent pas l’histoire, il a mis en place un permanent discours à « disjonction cognitive ».

Il faut entendre les responsables du FN qui osent tout et qui se réclament tout à la fois de Marx (un internationaliste collectiviste, mais anticapitaliste), Proudhon (un anarchiste anti-État), Maurice Allais (un fervent partisan du fédéralisme européen, mais protectionniste), Étienne Chouard (un stochocrate et un vrai humaniste dénonçant tous les fascismes), Sapir (plutôt marqué comme à la gauche de la gauche, mais pour un retour aux monnaies nationales), et tant d’autres jusqu’à Chevènement...

« Bien évidemment » parce que tous ces gens-là ont une analyse lucide sur les méfaits de la mondialisation, des États, ou même du capitalisme financier, ce sont tous de potentiels adhérents du FN... sans oublier, Jaurès et même de Gaulle (le pire ennemi de Le Pen père), maintenant... On croit vraiment rêver... Mais non, on ne rêve pas : la « disjonction cognitive » est la base de toutes les manipulations mentales... et ça marche...

 

Face au FN personne pour représenter des propositions et une alternative, crédible et audible, qui ne serait pas les mêmes sempiternelles solutions magiques, celles qui ont déjà démontré leur inefficacité, comme par exemple :

- le retour aux monnaies nationales pour la ZE, ou au SME (variante Chevènement / Sapir),

- prendre aux riches pour donner aux pauvres,

- empêcher par tous moyens, les riches de s’enrichir,

- taxer les entreprises et le capital, ...

- et autres variantes d’extrême gauche ou de droite, toutes ancrées dans des logiques de bouc émissaire, qui ne se sont pas renouvelées depuis 65 ans, alors que le Monde a fait beaucoup beaucoup de chemin entre-temps... et que les solutions que nous pouvions penser en système fermé deviennent contre-productives en système ouvert ; tandis que cette pensée linéaire, binaire et manichéenne, qui relie les solutions aux responsabilités et/ou aux responsables est tout sauf un moyen de résoudre les problèmes.

 

Donc, toujours personne pour proposer des solutions dynamiques « gagnant/gagnant » en prenant le système à son propre jeu, en le poussant jusqu’au bout de ses incohérences et dans ses derniers retranchements, tel que j’essaye péniblement de vous l’exposer tout au long de ce blog ; avec lequel, je n’arrive à convaincre personne qui ne soit pas déjà convaincu.

 

 

Alors ?...

 

Alors rien... Je pense que je ne suis pas différent de tous ceux qui de trahisons en déceptions, n’arrivent plus à penser qu’ils pourraient avoir le moindre effet face au rouleau compresseur de la résignation. Donc, pourquoi continuer à écrire ? Puisque je n’arriverai jamais à convaincre qui que ce soit, qui préférerait continuer à croire à des solutions magiques...

 

Je le vois même localement ; plein de gens pour penser que les politiques suivies sont du grand n’importe quoi, mais plus personne, même les plus militants parmi mes proches, pour venir le dire dans les lieux qui sont censés recueillir ces paroles-là (conseil de quartier, conseil municipal, écrire aux services ou élus concernés, etc.), parce que « ça ne sert à rien ». Tout comme nos votes ne servent également plus à rien, pour vraiment changer les choses là où elles ont besoin de l’être. Nous n’attendons plus rien du pouvoir, ni de la démocratie, et ça ressemble furieusement à tous les symptômes qui ont précédé les périodes troubles et/ou les grands massacres de l’Histoire.

Nous sommes privés de tout espoir, nous avons intégré que plus jamais nous ne serons acteurs de nos destins et qu’est-ce qu'il peut y avoir de pire pour des humains, dont toute l’évolution démontre qu’ils ont toujours cherché à être maîtres de leur environnement... Si même les esclaves ne peuvent plus diriger leurs maîtres, alors toutes les violences, toutes les déviances et errances redeviennent possibles.

 

Quand Guy Debord écrivait (en 1967 dans « La société du spectacle ») : « Toute la vie des sociétés dans lesquelles règnent les conditions modernes de production s'annonce comme une immense accumulation de spectacles. Tout ce qui était directement vécu s'est éloigné dans une représentation. » ; je ne sais pas s’il mesurait à quel point son analyse deviendrait réelle et combien nos impuissances deviendraient patentes... Il y opposait « la vérité inversée » seule réponse susceptible de nous redonner du pouvoir sur le réel et de nous sortir de nos aliénations ; sauf que je crains, dans l’état de dégradation qui est le nôtre, que cette « vérité inversée » ne puisse jamais atteindre les consciences... et c’est pourquoi je ne vois aucun futur qui pourrait être différent de celui que nous vivons aujourd’hui qui ne nous en donne aucun.

 

Aussi, mon sentiment profond, c’est qu’il s’agit bien aujourd’hui du deuil de la démocratie que nous sommes pour la plupart en train de faire. Et si crise il y a, personnellement je ne vois que celle-là qui soit susceptible de vraiment nous dépasser. Je ne sais pas où ça va nous conduire, ni même si ça nous conduira quelque part, mais je sais que ça fait très mal ! Et que ça peut faire encore plus mal...

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

eric le goff 30/11/2014 15:37

le mur de Berlin ? ça te dit quelque chose ? les SDNL ? systèmes à développement non linéaires ? un papillon qui ......maintenant , si tu déprimes ? Cioran ? je te conseille un poème , Leconte de
Lisle , poèmes barbares "aux modernes " , surtout ,,t'arrêtes pas , moi , et d'autres , on a besoin de voir un peu de lumière de temps en temps , c'est aussi ça , la vie , savoir qu'on n'est pas
seul , même sans fesses de bouc , et l'avenir n'est pas écrit , on n'est pas en 40/43 , les nazis dans nos rues ....c'est pire ? je ne pense pas ......enfin , j'espère .....

eric le goff 17/01/2014 14:06


lettre à ... Emile : Jésus nous avait promis le royaume , pour le moment on n'a eu que l'église , ce qui justifie amplement le pessimisme ....pour le "socialisme "?? pareil pour le serrage de
ceinture ....la bretelle assure le service quel que soit le tour de taille , même réduit à l'extrême


jésus aujourd'hui ? la croix ?? la dette ?? la pollution ?? la finance ?? une chance en appel à la cour européenne de justice ? comme on dit à Clermont Ferrand , on n'est jamais trahi que par les
chiens .....et il n'y a jamais eu de chats policiers .....la religion ? un refuge ? quand le frigo est vide ? les bouteilles aussi ? le pape ? communiste ? Marine laïque ? François social et
démocrate ? 


Pessimiste je suis en consultant certaines pages .....certains "commentaires


Heureux , de retrouver sur d'autres des semblables , pas des mêmes ,non , surtout pas , mais des hommes libres , de bonne volonté , qui cherchent eux aussi , qui rêvent , qui espèrent , qui
souffrent parfois ....un poême de la résistance , le jour se lève et il va être fusillé .... un chant s'élève , la Marseillaise , ... alors le soleil se leva pour lui ....


 j'ai un fac similé de l'affiche rouge sur mon bureau .....tant qu'il y aura des hommes .....et des femmes ...qui disent ton nom ..liberté ...

eric le goff 13/01/2014 11:57


on doit se croiser sous d'autres cieux plus ou moins étoilés , un syndicat de raleurs invertébrés ? de réboussiés à la petite semaine ?


je fais le même constat que toi , et d'autres .....dans cet océan de bétises , c'est agréable de renconter des .....semblables


pessimiste je suis , aussi , ceinture ET bretelles , mais l'histoire montre que l'avenir n'est pas écrit ....


j'ai bossé dans le public et le privé ....sans détailler ....j'ai fait les choses à mon idée, après avoir réfléchi , beaucoup et longtemps ....j'ai vécu des bons moments quand en période
difficile , disons le mois de préavis au licenciement , le supérieur N+2 ou N+3 vient , rassemble le personnel et dit : cher monsieur, coté caractère , y aurait des choses à dire , la voix
hiérarchique ? je comprend le 4x4, mais la chenillette ...quand même ....! t'es pas tout seul , Jeff .......bon , tu bois pas , c'est déja ça ....


 bref , près de 20 employeurs , en tout ....c'est toujours moi qui suis parti ....quand j'ai enfin compris que les cons allaient gagner ....15 ans plus tard , les jeunes de l'époque ,
toujours actifs viennent vers moi " Ah , avec toi , c'était le bon temps , on en a fait des choses ..."


sauf que c'est eux qui les ont faites ....


 pas pour raconter ma vie , bien sur ....j'ai bien connu un militaire , légion étrangère ....5 plein , "Dixit : quand t'as raison , tu peux ouvrir ta gueule .....ça m'a couté mes étoiles ???
et alors ?????


ai je des disciples ??? Dieu m'en préserve ....mais j'ai eu des élèves , des étudiants , des collègues de travail .....j'ai appris à leur contact , ils ont appris du mien .... nous ne sommes
qu'un maillon d'une chaine , comme la buche de la cheminée qui transmet la flamme à la suivante ..


beaucoup de maillons faibles aujourd'hui , et à des endroits qui n'incitent pas à la prise de risques,


 Le FN ???  quand le bateau a coulé , que t'es fatigué , transi ....... une porte flotte à coté de toi .....tu vas pas t'y accrocher ??? parce qu'il y a une étiquette   "WC
Dames" ????? ou "réserve de munitions" 


qu'importe le flacon ... ou le jupon .....   losque j'étais "chef", quand je proposais une alternative à mon "équipe" , ils choisissaient les deux bien souvent , seul l'ordre
d'éxécution posait problème ....aujourd'hui , écolo , socialo , sarko ......


t'es dans le désert , à pince , pas d'autre resto que celui là, à 400 bornes à la ronde , tu demandes la carte ??? survivre pour retrouver la civilisation .....


j'ai même vendu , il y a longtemps , des bouquins , interdits à l'époque ....je me souviens de certains , interdits d'affichage ..... photos prises dans des cliniques spécialisées nazies de
l'époque ....les camps ? bien triste ....les livres , pas mal non plus , 40 ans après , la même envie de vomir ......question ?? juste une , pour finir : à quand une émission , Dieudonné présent
, sur ce sujet ..... les enfants couchés bien sur ....on évoquerait ensuite l'esclavage , passé , présent .... et les perspectives d'avenir ......Tiens , Hollande présent , on le questionnerait
pas sur ses aventures cultuesques mais sur l'esclavage actuel .....le libéralisme social ou démocrate ....je suis sur que t'aurais des questions que même PPDA ne pourrait même pas y penser ...


Je ne crois pas en une divinité .....mais le nouveau pape ......????? le renouveau de la parole ? pardon , la Parole ??  finalement , on a du choix , entre les portes , le FN ou les papes
......ça te remonte pas le moral ? je fais ce que je peux , pourtant .....

Bertrand BARERE 05/01/2014 18:18


Ceci peut vous interésser concernant les dépenses de l'Etat.


http://questions.assemblee-nationale.fr/q14/14-32683QE.htm


Une piste pour faire des économies.

Bertrand BARERE 05/01/2014 18:10


C'est le cléricalisme en tant que tel qui est dangereux et la revanche du parti noir est en route. La destruction de l'école publique par sa mise en concurrence, volonté  de l'Europe
chrétienne est notre réalité.


8 milliards d'Euros pour les écoles confessionelles


http://www.fnlp.fr/spip.php?article970


au détriment de l'école publique.


Le financement des manifs contre le mariage pour tous ?


D'ou vient l'argent ? Il fallait bien payer les sonos et les bus ?


D'une fondation américaine proche des tea party ayant 3 donateurs principaux dont le Vatican. Vous trouverez toutes ces infos sur Médiapart.


Actuellement, l'église de Rome est très active contre la préparation de loi conernant la fin de vie.


L'église de Rome est également partie prenante au sein de la commission euréopéenne concernant les futurs projets de loi de bio-éthique.


Le retour en arrière en Espagne concernant l'avortement.


Un lobbying très discret mais très efficace.


Bien sur que la religion chrétienne a façonné nos territoirs par son architecture et les arts mais l'église de Rome n'a pas digéré la loi de 1905 et la séparation des églises et de l'Etat. Elle
aide particulièrement Marine LE PEN (proche de l'Opus Deï). Il n'y a pas que la crise qui favorise la montée du FN. En plus, les provocations de quelques fous d'Allah permettent de détourner
l'attention en créant une islamophobie malsaine pendant que les cathos ré-investissent l'espace public.


Lorsque je cite "à bas la calotte", ceci concerne toutes les religions qui sont toutes aussi dangereuses et intolérantes.


Ne confondons pas cléricalisme et spiritualité.


Chacun est libre de croire ou de ne pas croire. Cela s'appelle la liberté de conscience et elle est garantie par la loi de 1905.

Bertrand BARERE 05/01/2014 10:56


Aaaaaah, il est difficile de maîtriser son pessimisme et pourtant nous n'avons pas le choix. Rien à redire sur votre constat. Je le valide totalement, mais la vie est comme une sinusoïde. Il y a
des alternances positives, il y a des alternances négatives. Même la nature vit au rythme des cycles. Il n'y a que la mort qui arrête définitivement une existence. Oui, le capitalisme a gagné
mais l'histoire de demain, ce sont les jeunes d'aujourd'hui qui la feront (sympa cette formule, je ne sais pas si je viens de l'inventer ?)


Pendant des années, les dirigeants du PS nous ont fait croire que la lutte des classes n'existait plus (le dernier fut Cahuzac lors d'un débat face à Mélenchon) et il est vrai que les gens de
gauche se sont retrouvés avec un GPS brouillé mais c'est à nous les plus agès de montrer la route à notre jeunesse et de l'éduquer.


Cela fait du bien d'écouter Ariane Mnouchkine, écoutez également la conférence d'Henry PENA-RUIZ que je viens de mettre en ligne et les réponses aux interventions du public (dont celle du
Président du Conseil Général du Tarn). L'amphi était plein. Nous devons continer notre travail d'éducation populaire.


http://lechiffonrouge.jimdo.com/pages-diverses/henri-pena-ruiz/


Nous avons donc besoin de vous mon cher Incognitototo. Il n'est pas question de vous défiler.


Tous mes voeux pour cette année 2014, pleine d'analyses et de luttes pour faire de ce Monde un Monde SOLIDAIRE.


Salutations républicaines


Ni dieux, ni maître,


A bas la calotte,


Vive la sociale.


Bertrand

Valen 22/12/2013 16:31


Oh ne vous inquiétez pas ... j'ai bien sur d'autres activités comme tout ceux de mon âge mais bien loin de l'image du publicitaire de 40 ans "Social Media Marketeur" chez l'agence "Life is Cool"
qui dans son esprit croit que les jeunes font tous des soirées dans des vilas avec piscine incrusté, 100 personnes et un Dj tendance électro avec bien sur de l'alcool qui coule a flot ainsi que
des invités utilisant un vocabulaire composé d'à peu près vingts mots "lol" "swag" etc


Mais bon j'aime râler ... mon surnom est Calimero alors faut rester fidèle à sa réputation.


Je vais peut être créer mon parti finalement c'est la saison apparemment: Nouvelle Donne, Nous Citoyen, Sens Commun.


Merci pour le conseil sur les vieux je m'en souviendrais !


 

Incognitototo 22/12/2013 17:04



Moi non plus, je ne n'ai pas les occupations d'un presque vieux qui pourrait faire partie des VIP et qui a refusé depuis plusieurs années de participer à cette société du spectacle qui nous
renvoie au néant...

« Chercher à comprendre, c'est commencer à désobéir. » ; Jean-Michel Wyl ; alors, continuez à râler, c'est ainsi qu'on progresse...



Valen 15/12/2013 21:44


Ca y est mon esprit politique bien que très jeune (20 ans) entre déjà en dépression... C'est malin maintenant moi qu'est ce que je fais, créer un nouveau parti, tentez de changer les points qui
me dérange dans certains ? ou récolter un maximum de pouvoirs afin de devenir une éminence grise (et à moi les femmes et les biographie noires d'écrivain sur ma sombre personne ahahahaha).


Je suis curieux que quelqun se souvient du DARD, moi aussi j'avais adhéré me disant que même si ça a un goût de candeur, de simples rencontres peuvent changer bien des choses mais bon ... Je ne
me souvient même plus pourquoi il avait arreté ça.


En tout cas vive les élections européennes (les municipales étant locales ça va j'ai mon choix) je sens une tempête arriver, je ne sais pas qui voter et pendant ce temps la nos politiques ne
s'inquiéte même pas (ils le savent surement mais bon) et qui va faire un retour triomphale en 2017 pour nous entuber une nouvelle fois c'est Nico !


Mauvais choix de Pokemon comme dirait ma petite cousine.

Incognitototo 18/12/2013 02:22



pour le Pokemon...

Désolé de participer à votre dépression... mais à votre âge j'avais des solutions sympas pour y faire face... Même si c'est bien de se sentir concerné aussi tôt, en tout état de cause, vous avez
bien le temps de vous prendre la tête.
Si j'ai un seul conseil à vous donner, commencez par ne jamais croire les vieux cons, leur vie démontre en elle-même (ainsi que le monde pourri qu'ils laissent) qu'ils ont eu tort et qu'ils
continuent d'avoir tort.

Pour information, il a arrêté le DARD exactement pour les raisons que je donne... Impossible de créer des unanimités sur des propositions politiques à réaliser ; et je fais l'hypothèse "qu'on" a
dû aussi lui faire comprendre que "amuseur public sur le service public", c'était incompatible avec des visées politiques...



dan_bn 11/12/2013 23:58


"Nous citoyens", peut-etre. Au moins ils sont pour le renouvellement des politiques, cela nous changera un peu. J'ai envie d'essayer, sans aucune illusion bien sur. Quand on n'attend plus rien,
on ne peut plus être déçu.


Sinon, le FN a 30%, on va rigoler un peu. nos eternels élus vont commencer lui trouver beaucoup de charme. Pour garder sa place, un peu de leche n'a jamais fait de mal. 


De toute façon, tout le monde est d'accord pour socialiser les dettes et la misère, sauf pour les députés qui se votent des c. en or et une retraite non imposée, donc FN ou UMPS, pas de grand
changement en prévision.

Incognitototo 18/12/2013 02:32



Tiens... je ne connaissais pas "Nous citoyens"... intéressant et à suivre... bien que le discours de
base soit très néo-libéral, avec des analyses des problèmes au ras des pâquerettes... à voir, bien que ce situant très clairement dans une logique de "lutte des places"...



Jac 09/12/2013 10:57


Oui c'est crétin quand je l'écris comme ça. Mais ça me trotte dans la tête depuis des années et j'y ai mûrement réfléchi. Je vois un moyen pour cela, pas efficace 100% bien sûr mais en partie,
qui peut au moins créer la dynamique, mais  je ne peux pas développer ici, sur le net.


Je suis partie du constat que dans les réunions citoyennes participatives, ou réunions de parents d'élèves ...etc, la plupart des intervenants n'interrogent que pour leurs problèmes personnels,
lesquels parasitent le débat public. De même que ceux qui s'adressent aux députés.


Ceux qui soulèvent des problèmes  ou font des propositions qui concernent la collectivité sont peu nombreux.


Ainsi je pense que le malaise principal vient du fait qu'il est difficile pour la plupart d'être indépendant et autonome, voire impossible. Les associations sont là pour ça pour les aider mais
elles sont si nombreuses et ont pour beaucoup si peu de moyens (matériels ou de compétence) qu'il est difficile de frapper à la bonne porte. J'en ai fait l'expérience. Or je pense que l'on ne
peut pas penser "collectif" si on est essentiellement préoccupé - voire désespéré-  par les seuls problèmes qui nous sont personnels.


J'ai une idée, la même depuis que l'on se "connait"...  


 

Incognitototo 11/12/2013 02:20



Il va falloir que tu me rafraîchisses la mémoire... par mail, c'est mieux... d'autant que je suis à peu près d'accord sur le diagnostic... c'est même pire que ça, ceux qui font des propositions
pour la collectivité sont considérés comme des emmerdeurs (j'en sais quelque chose )... donc ça m'intéresse, si tu
as des propositions là-desssus.



Jac 06/12/2013 20:14


Je me souviens de DARD. Jolie idée mais hélas candide... (je ne méprise pas la candeur, on en manque)

Incognitototo 08/12/2013 01:13



"(...) sa solution à son propre problème" ??? Tu penses vraiment que nous avons tous le choix ??? Personnellement, je ne le pense pas... Je pense même que l'immense majorité n'en a
aucun... Je ne me bats pas pour moi qui n'ai besoin de rien, sauf d'amitiés, de culture, d'art et d'amour... et un peu de médecine aussi ; mais pour tous ceux qui subissent chaque jour leurs aliénations...



Jac 06/12/2013 20:03


Ah ah ah !


 


J'ai pourtant envoyé plusieurs extraits (pas tjrs "poétiques") sur le premier site où nous avons commencé à communiquer ensemble.


J'ai écrit un livre en 96 (une sorte de conte ironique et grinçant) intitulé "les pérégrinations d'un hypocondriaque", et quand un écrivain magnifique conteur auquel je l'avais envoyé m'a dit que
c'était un recueil de poèmes, j'ai été étonnée, je ne m'en étais pas rendue compte (lol). Mme Jourdain....


Pour ce qui est de ta réponse 21, je pense que si effectivement "la lutte des places" est une constante (l'histoire nous le démontre toujours), les "dynamiques politiques" évoluent selon les
époques, les moeurs, les intérêts des "régnants" mais aussi selon les peuples.


Il me semble que la politique et le marché ont comme point commun qu'ils s'adaptent.


En ce moment, avec la libéralisation des marchés et les chantages à l'emploi des multinationales, les systèmes politiques ne sont quasiment qu'économiques, au détriment du social (à droite comme
à gauche, en tout cas en Europe). Ce qui est à mon avis dangereusement crétin, si bien sûr elles ont comme quête avouée la paix sociale, parce que cela détruit à terme le fait politique et donc
l'art du "vivre ensemble".


Je pense donc qu'un moyen possible pour sortir de ce système fou - homéostasie- (et internet semble le démontrer) pour réinstaurer la politique, d'une autre manière que la seule participation
citoyenne (à laquelle je ne crois pas en tant que "solution", les citoyens n'étant pas si différents de la classe politique) serait hors les pouvoirs politiques, hors partis,  apolitique;
par la possibilité pour chacun de trouver sa solution à son propre problème. Cela au moins permettrait que les électeurs cessent de se faire avoir par les mirages d'une société idéale (la
religion suffit pour cela) et de rechercher l'homme providence. Cela leur donnerait une certaine maturité.


Les pouvoirs politiques s'adapteraient et ne pourraient plus aussi facilement tricher ou leurrer...


Why not ?       


 


 


 

Jac 06/12/2013 10:57


Un petit clin d'oeil à tous les lucides déprimés :


Il y a longtemps j'ai bcp écrit aux politiques, presse, etc... sous diverses formes (critiques, ou arrogantes, ironiques, ou accusatrices, ou même suggestives)   dont certaines lettres
intitulées "la morale de Jaja" pour me moquer de ceux (nombreux) qui nous la faisaient en permanence; j'en ai tiré un petit recueil (pas publié mais que j'ai largement diffusé avec mes petits
moyens en choisissant mes "lecteurs")


Pour illustrer ma définition de la banalité ( par opposition à "futilité"), ci-joint un petit extrait (écrit en quelques  minutes un jour de cafard) :


 


Amertume


 


Scatologiquement vôtre


(mais avec élégance...)


 


Il y a des odeurs que je n'aime pas.


J'aime les parfums, des plus naturels aux plus sophistiqués.


Je n'aime pas les relents d'immondices, dussent-ils être organiques et pas forcément honteux.


Mais quand on est assis sur la toilette, tout seul, humble, le derrière déculotté, crispé parfois sur ses constipations, les pensées égarées dans des abandons salutaires,


on peut réfléchir sur les choses les plus belles.


 


C'est ce que l'on appelle


Dignité.


 


Morale : Et le monde sent bon


 


Jaja 

Incognitototo 06/12/2013 15:39



Je ne te savais pas poète...



I-Cube 06/12/2013 10:20


Yes !   !


Tu ne t'arrêtes pas : Youpi !


 


A te lire avec plaisir !

Jac 06/12/2013 10:16


Bonjour


A ta réponse 18, l'idée d'un syndicat des citoyens "honnêtes" semble a priori intéressante, mais je crains que dès l'instant où l'on donne quelques pouvoirs aux humains la proportion de ceux qui
restent honnêtes chûte considérablement. Les religions ont tenté de rendre les hommes  "honnêtes" mais même parmi les croyants soi disant pratiquants il y a de nombreux ripoux.  Du
reste, l'honnêteté étant une notion très subjective (honnête par rapport à qui? à quoi ?) peut-être pourrions-nous penser que les terroristes type al-qaïda se sentent tout à fait honnêtes. A
moindre niveau, les personnes genre "dames patronnesses" moralisatrices ou hygiénistes qui veulent imposer le bien de tous malgré eux (et qui pullulent) se sentent très certainement honnêtes...


 


A ta réponse sur l'être, peut-être confonds-tu "futilité" et "banalité". J'y fais une différence : la futilité étant ce qui est dépourvu d'intérêt (qui foisonne dans la recherche permanente de
l'avoir) et la banalité étant ce qui est commun, sans originalité (l'acte de manger par exemple est banal, mais le comment manger peut ne pas l'être)


 

Incognitototo 06/12/2013 15:38



Justement pour éviter tout pouvoir les buts et la structure seraient conçus pour ne pas en avoir pour soi. Patrick Sébastien (oui, oui...) avait eu une idée intéressante là-dessus, qu'il avait
concrétisée en créant l'éphémère DARD...
Juste des gens qui se regroupent pour que les élus les respectent et qui se mettent d'accord sur quelques mesures phares par démocratie directe... Sauf que c'est la deuxième partie qui a échoué,
et c'est facile de comprendre pourquoi...

En fait, c'est bien une partie du désespoir de mon article :
- on ne peut jamais convaincre personne qui ne soit pas déjà convaincu,
- on ne sort pas si facilement des préjugés et conditionnements culturels et politiques,
- on préférera toujours la sécurité que procurent les croyances au réel, par nature, incertain ; et par conséquent, on préférera toujours répéter ce qu'on connaît que s'engager dans des façons de
penser qui introduisent l'incertitude,
- on choisira toujours sa "famille", quitte à faire siens ses mensonges, plutôt que le positionnement en tant qu'individu "libre"...
Dans ce contexte, créer une dynamique politique différente que celle qui se positionne toujours dans la "lutte des places" semble effectivement une mission impossible.

Oui, tu as raison je voulais dire "banalité", futilité étant plutôt le sentiment que j'y associe...



I-Cube 05/12/2013 08:39


Oui d'accord, pas grand chose à voir avec tes mécanismes : La faute à ce qu'ils n'ont pas bien compris.


Mais l'idée générale reste la même.


 


Pour le reste, je t'avais prévenu qu'avec ces gars-là, dès que tu leur fournis une idée, ça part en kouille avant même de commencer.


J'espère que désormais, tu comprends un peu mieux pourquoi je me positionnais "contre" d'emblée.


Justement pour cette raison, mais également pour des raisons plus "techniques".


 


Quand la "trisomie-dogmatique" prend éventuellement le meilleur, avec ou sans "Pikety-Mes-Luches", de toute façon, tu en deviens cocu.


CQFD, "Grand" !

Incognitototo 06/12/2013 04:00



Tu n'y es pas, le problème c'est que je n'ai rien fourni à personne... Mais Michel vient de me donner une idée sur un article... Je te réserve la surprise... J'espère que les dogmatiques en
tomberont de leur chaise ou mieux démissionneront de leurs fonctions, en se disant qu'ils sont vraiment trop cons...



Emile 04/12/2013 21:47


Moi je suis très optimiste sur la durée de la parenthèse sociétaliste !


Après le mariage pour tous, la pénalisation des clients de prostituées ( dans le cas des homos vénaux on parlera d'homophobie des forces policières ).


On avance, on avance.....vers le meilleurs des mondes orwellien et la ditature du bien.


Heureusement comme le dit l'Ami-Râle il nous reste l'amer.

Incognitototo 06/12/2013 03:56



??? Je ne vois pas le rapport avec l'article, mais si vous le dites...



L'Ami-Râle 04/12/2013 14:55


Le trois-mâts barque hollandais « Europa » est en tour du monde est vient de faire une excursion en
Antarctique :


https://www.facebook.com/barkeuropa


Je crois que ce type d’activité doit être développé pour former des jeunes qui aimeront la liberté et auront assez de caractère
pour être capables de faire face à toute dérive totalitaire.


J’en ai même fait le début d’un programme politique :


http://euroclippers.typepad.fr/parti_de_la_mer/


Dans ce programme pour les jeunes, maritime et européen, il est aussi proposé de tirer au sort les sénateurs parmi des citoyens
volontaires (idée de I-Cube) et de créer un système d’alerte éthique transparent pour lutter contre la corruption (idée de Jospin).


Ce serait une bonne solution pour casser la domination des oligarchies endogames et mafieuses qui nous gouvernent depuis des
décennies et pour avoir enfin des représentants ῝normaux῝ pour le pays.


Le tirage au sort a été appliqué pour créer l’assemblée constituante d’Islande suite au crash financier de 2008. Il était aussi
appliqué dans la Grèce antique à Athènes du Vèm au IIIèm.


Je n’ai pas encore commencé à rechercher des membres fondateurs, mais si ça vous dit…


 

Incognitototo 06/12/2013 03:54



C'est sympa pour les mômes ce que vous faites... je vais vous envoyer un ami qui vient de se découvrir une passion pour la voile.

Comme je l'ai déjà expliqué, je ne trouve pas que la stochocratie soit une solution... si des humains, par désespoir d'arriver à contrôler leurs élus, finissaient par confier au hasard leur
destin, je trouverais ça pire que tout. Il faut juste relire Montesquieu, Condorcet et Rousseau et appliquer certains de leurs principes à la lettre, comme j'ai essayé de le faire pour mes
propositions de réformes démocratiques... 

Non, pas de parti pour moi l'Ami-Râle ; je ne veux pas rentrer dans ce type de "logique"... Si je crée un jour un parti ce sera plutôt une sorte de syndicat des électeurs citoyens honnêtes, qui
ont envie que leurs représentants arrêtent de se foutre d'eux...



Jac 04/12/2013 14:50


J'ajoute, en référence à ta réponse au commentaire N°13, ces "lucides" dont je parle précédemment appliquent la notion de l'être, et non de l'avoir. 


Regarde-les, si tu en connais, ils sont d'un meilleur enseignement que n'importe quel excellent bouquin. Eux ils sont dans la pratique et non dans la théorie.

Incognitototo 06/12/2013 03:40



Bonjour Jac,

Oui, depuis 7 ans qu'on se "fréquente", je pense que tu dois faire partie des fidèles qui savent, sans que j'aie besoin de parler...

Oui, je sais pour l'homme providentiel, et c'est bien pour ça que je veux supprimer le régime présidentiel et que nous élisions un groupe avec un programme... entre autres...

J'aime beaucoup le cinéma scandinave en général, et je ne manquerai pas de voir ce film à l'occasion... d'autant qu'il me semble que c'est tout à fait le type de problématiques qu'ils doivent
avoir... D'ailleurs, figure-toi que j'ai appris un truc "marrant"... Ces pays qui sont toujours classés dans les premiers sur les indices Gini et autres mesures du bonheur, sont aussi,
maintenant, ceux qui bouffent le plus d'antidépresseurs... Étonnant, non ?

Moi, ça fait 5 ans que je ne suis plus que dans l'être... c'est pas toujours confortable non plus... et ça devient très difficile de jouir de la futilité, par exemple, ce qui constitue quand même
une grande part de nos vies...

Bien amicalement.



Jac 04/12/2013 14:33


Hé bé !


Bonjour incognitototo


Ravie de te retrouver, bien que, comme je le craignais, ton long silence ait auguré une longue déprime. Crise de lucidité aiguë...


Bien sûr que as raison (100% d'accord aussi avec toi quant à "Nouvelle Donne", qui ne peut être selon moi qu'un Modem de plus)


Ah! heureusement qu'il y a Sandrine, ça fait du bien! Elle a également raison d'une certaine manière.


Je crois, et depuis longtemps tu le sais (si tu t'en souviens), qu'on attend trop, en général,  des pouvoirs politiques. ILs sont ou aussi paumés que tous embourbés dans un gigantesque
cercle vicieux, ou malhonnêtes désireux d'en tirer profit - pour eux-mêmes-.


Quant aux électeurs, entre ceux qui attendent l'Homme Providence et ceux qui rêvent d'une société idéale, il n'y a là que désespérence et, pour survivre, ils s'accrochent à des illusions comme un
noyé à des branchettes fragiles. Et continuent à voter pour les politiciens paumés ou verreux.


C'est dangereux.


Hier j'ai vu un film norvégien que je te recommande si tu ne l'as pas vu :


"Norway of life" de Jens Lien (2003 je crois)


sorte de conte fantastique ironique qui décrit une "société idéale" où il y a du travail et des logements pour tous mais où tout est fade, gris et beige, sans passion, sans sentiment, sans
musique, sans espoir, sans rêve... En somme, une sorte de description de la mort, ou plutôt de la non-vie (je nuance, ce n'est pas tout à fait la même chose). 


J'aime observer la société à travers ses goûts, les modes (mon ancien métier), ses aspirations, et j'ai vu en filigrane ce que décrit ce film. Viellissante, y compris chez de trop nombreux
jeunes.


Sauf chez quelques lucides (jeunes pour la plupart, à part moi) qui admettent qu'il ne peut plus y avoir de travail pour tous (et moi je pense que ce serait heureux si étaient supprimés les
emplois contraints, opprimants, sous-payés, esclavagistes.... mais ce n'est pas le cas) à part peut-être via le i-commerce se faire un peu de monnaie pour assouvir quelques besoins. Ceux-là
paradoxalement (à part moi... encore que...), me semble-t-il, savent mieux que les autres prendre leur vie en main, hors norme, pensée commune et déprime ambiante.


C'est dans ce sens que je déprime moins que toi et me dis que, si c'est fichu pour les vieux schnoques comme moi et tant d'autres, peut-être y voyons-nous là une nouvelle forme de société
naissante, plus fiable que celle des anciens hippies aux mêmes aspirations mais noyées dans les brumes du LSD.


Et ça, ça me fait du bien. 


 

I-Cube 04/12/2013 08:48


@ Inco : Juste pour te faire plaisir...  !


La TVA-SOCIALE avec le dispositif du CICE...


C'est pas toi qui défendais l'idée, tu sais + 0,4 % d'un côté, - 20 Md€ de l'autre...


Magbifique non ?


 


Comme quoi, même eux t'ont lu avec gourmandise !


Bon, le "Chi" et "Bling-bling" avant toi aussi, mais passons...


 


En tout cas, "Mes-Luches", il n'est pas contant... (cf. : http://infreequentable.over-blog.com/article-tsunami-politique-en-perspective-121415277.html)


Mais chut, c'est à peine relayé !

Incognitototo 05/12/2013 04:30



??? Bé non, ça ne me fait pas plaisir... La TVA sociale et le CICE n'ont strictement rien à voir avec ma TVA substitutive, et c'est bien ça le problème
d'ailleurs... Quant à Mélenchon, je crains le pire... il est en train de devenir un ardent défenseur des bêtises de Piketty et ça fait peur...



THIERRY Geoffrey 03/12/2013 21:41


@Sandrine : l'écriture, les mots simples et émouvants avec lesquels vous avez décrit votre volonté farouche de croire et de faire croire à votre père malade en des jours meilleurs 
illustrent parfaitement cet "ailleurs" dont j'ai parlé plus haut

marcel Séjour 03/12/2013 19:15


Tout est perdu, fors l'honneur. Et l'honneur aujourd'hui consiste à dénoncer, dénoncer, dénoncer, ad nauseam et ad infinitum, ainsi que le suggérait un des précédents commentaires, ou à se
replier sur son domaine, sa famille, son premier cercle, ses voisins, parmi lesquels se trouvent de plus en plus souvent de ces déshérités dont on aimerait que nos gouvernement se préoccupassent
d'avantage. Eh bien les pauvres sont à nos portes et nos gouvernants sont loin, planant dans leurs éthers. Dénoncer ne sert plus à rien. Au bout de cent mille dénonciations il y aura cent mille
poings dressés qui trouveront en face d'eux deux cent mille boucliers anti émeute, tazers, flash balls. Et les caméras de surveillance et les drônes qui vont avec. Ce que les Egyptiens et les
Syriens et les Tunisiens n'ont pu faire aucun pays d'Europe ne le pourra d'avantage. Vous avez vu où en sont rendus les Grecs? Pourquoi tous ces pauvres qui pullulent ne font-ils pas une
manifestation par jou? Pourquoi les 25 à 40% de chômeurs que comptent l'Espagne ne sont-ils pas dans la rue tous les jours! Parce qu'ils seraient vraisemblablement tabassés tous les jours par des
forces de l'ordre de plus en plus nombreuses, de plus en plus "communicantes", de mieux en mieux équipées, soutenues en cas de problème, comme ce fut le cas en Grèce par des forces de gendarmerie
d'élite européennes, eh oui, l'Europe de la défense ne fonctionne pas mais celle de la répression fonctionne parfaitement, Alliot Marie en connait des tonnes la dessus. Et dénoncer dénoncer
dénoncer sera bientôt un délit; ça l'est déjà, que l'on pense aux lanceurs d'alerte. Alors, que faire?


"La lutte des classes existe, disait Warren Buffet, et nous sommes en train de la gagner." C'est vrai, et d'un bout à l'autre de notre monde occidental nous nous en rendons compte et acceptons
que Mr Buffet ait raison. Votre déprime, Incognitoto ne provient pas d'une fatigue passagère dans le conflit contre Goliath mais ressemble à ce qu'a du éprouver au petit matin la petite chèvre de
Mr Seguin. Tout est perdu, fors l'honneur. Je me suis informé, j'ai informé autour de moi, j'ai bâti des projets en béton, j'ai accusé, j'ai dénoncé dénoncé dénoncé et puis pschitt! C'est plié et
content ou pas contents nous savons tous aujourd'hui, à des degrés de conscience divers mais avec une certitude de plus en plus grande que nous, ni nos enfants ne pourront jamais plus avoir plus.
Et c'est bien embêtant parce que ça fait quand même un petit moment qu'on pense tous qu'avoir plus c'est mieux qu'avoir moins. Gale over donc.


Pas si sur car il nous reste plusieurs voies qui n'ont pas encore été explorées, ou alors pas par nous, ou alors on a oublié. Puisque l'on ne pourra plus avoir plus par exemple, pourrions nous
essayer d'avoir mieux? Les différence entre plus et mieux tout le monde les connait. Plus est fréquent, mieux est plus rare, plus est exigeant, mieux est paisible, plus
est consommateur, mieux est connaisseur, voire jouisseur, ce qui ne coûte pas un sou à la communauté ni à l'environnement. Toujours plus exigera des canons pour mettre le pouvoir à terre et les
forces sur lesquelles il s'appuie; mieux demandera de meilleurs sièges pour tenir longtemps dans les sit-in ou les mouvements de forces passives.


L'Art va sans doute être le grand gagnant, à nouveau, dans les décennies qui arrivent. Je ne parle ni de Saatchi ni de Pinault, mais d'objets faits à la main avec l'espoir permanent qu'il ne sera
pas jeté ou oublié dans un grenier. L'art qui commence d'abord et avant tout par un sublime artisanat c'est à dire une individualité d'émotion, d'exécution toute à l'opposé des taylorisme qui
nous saccagent. Ringard? Sans doute un petit peu, oui (j'ai soixante cinq ans) mais proposez moi autre chose qui puisse faire vivre une famille "en dépit de tout.


Merci pour votre billet Incognitoto; votre sortie d'une longue torpeur en aura fait sortit au moins un autre.


Bonne soirée à tous.

Incognitototo 04/12/2013 04:09



Merci de vous être réveillé, ça fait du bien de rencontrer d'autres lucidités, tout aussi désespérément lucides.

Oui, je suis d'accord, nous n'avons de toute façon pas le choix, il faudra bien apprendre à être plutôt qu'à avoir ("Avoir ou être", un excellent bouquin d'Erich Fromm qui pose très bien cette problématique), c'est même une nécessité écologique impérative, si nous ne voulons
pas que les générations futures vivent comme dans "Soleil vert"... Sauf qu'il y a quand même un préalable, c'est que c'est impossible d'apprécier et de se "nourrir" d'art, de culture et de
sciences, quand les besoins vitaux ne sont pas satisfaits ; c'est pourquoi, je
m'occupe surtout de ces niveaux-là sur ce blog, sans pour autant oublier votre objectif que je partage totalement.

Bien cordialement.



Michel Martin 03/12/2013 13:29


@Sandrine,


oui, la Nouvelle Donne, c'est pas mal... pour le moment. Mais l'exposition médiatique des politiques est telle qu'elle amplifie considérablement les phénomènes des champs, cad de lutte des places
pour le gain de capital symbolique, ce qui fait qu'avec les principes d'organisdation actuels, même les plus démocratiques, ils vont virer comme les autres. Déplacer le centre de gravité des
organisations politiques (les autres organisations aussi) de la lutte des places à la résolution de problèmes ne s'improvise pas. On a perdu Dieu et on a mis l'homme providentiel à la place (même
Toto qui regrette toujours De Gaulle, c'est entre les lignes de son texte et dans son amertume). Essayons d'y placer l'information (pas les infos, mais l'information dont on se sert pour guider
une action, le retour d'expérience). Rien n'est parfait, mais c'est ce que réalise imparfaitement, mais c'est déjà un pas, la sociocratie d'Endenburg et aussi les entreprises libérées (pour le moment, parce que je ne suis pas certain que ce mouvement ait bien stabilisé son savoir faire et que ses
réussites ne reposent pas sur des patrons exceptionnels).

Incognitototo 04/12/2013 03:28



Je te le fais pas dire, voir ma réponse à Sandrine

Pour info : ce n'est pas tant la politique de de Gaulle que je regrette (puisqu'en plus, je ne suis pas gaulliste), mais la tenue et la stature de l'homme, celle qui lui permettait de réfléchir
en fonction de l'intérêt général, celle qui aurait permis à un homme de son envergure de dire "non", quand en 1971 les USA ont entraîné le monde entier dans leurs diktats, ça oui je le regrette.
Depuis quand n'as-tu pas entendu un homme politique français remettre en cause les diktats US ?... DSK l'a fait 3 fois au cours de l'année qui a précédé sa chute... sans commentaire...



Sandrine Langevin 03/12/2013 12:28


J'oubliais!


 


Que pensez-vous du nouveau parti Nouvelle Donne?

Incognitototo 04/12/2013 03:06



Bé à dire vrai pas grand-chose pour l'instant, mais ça ne m'empêche pas d'avoir une opinion. 

D'abord, j'ai toujours eu du mal avec Larrouturou qui est un idéologue (et un
piètre économiste) qui ne comprend pas ce qu'est un "rapport de force" et aussi un opportuniste qui a adhéré quasiment à tous les partis de gauche pour se faire une place...

D'ailleurs, ce "nouveau parti" s'inscrit dans tout ce que je déteste et qui signe l'échec de tous les autres, c'est-à-dire dans une "lutte pour les places" ; au lieu d'aller convaincre les
appareils existants qu'il faut s'unir sur un programme et mettre de côté les ego. Ça me paraît donc (et j'espère me tromper) perdu d'avance...
Il s'imagine quoi ? Que le NPA, le FDG et autres mouvements vont se dire, chic, on va s'allier à "Nouvelle donne" ; non ils vont se faire combattre même par les gens les plus susceptibles de les
rejoindre... d'autant que leur ambition affichée, c'est de faire plus de voix aux Européennes que le PS... Déjà que la gauche souffre d'une débilité chronique au niveau de ses divisions, j'ai pas
l'impression que "Nouvelle donne" va arranger les choses, ce d'autant plus qu'il est probable qu'EELV re-scissionne bientôt également...

Enfin, allez lire leur programme et
dites-moi vraiment si c'est réaliste... Plus de la moitié des propositions reposent sur des décisions qui ne peuvent être prises qu'à Bruxelles, donc même s'il prenait le pouvoir, s'ils arrivent
à en mettre en oeuvre une dans 30 ans, ça sera bien... Et puis, comme tous les partis, moi aussi "je suis pour qu'on soit tous riches, heureux et en bonne santé", mais si je ne dis pas comment je
vais m'y prendre pour y arriver, ça n'a pas de sens de le déclarer... Au mieux c'est des "bonnes intentions", au pire de la démagogique... quant à reconquérir les voix égarées au FN avec ce
programme, faut pas rêver...
C'est pas du tout du tout ma logique politique. Je pense qu'en aucune manière, on n’a besoin de l'Europe pour agir et tout changer... Et pour être tout à fait sincère, quand je parle des gens qui
croient à des solutions magiques, c'est précisément également à ce type de mouvement que je fais référence.

Voilà, si ce n'est pas ma pensée, vous avez au moins mon opinion



Mezetulle 03/12/2013 12:04


Excellent... ! Je suis dans le même état d'esprit - pour ce qui me reste d'esprit, vu le décervelage généralisé. Je signale l'article sur la page d'accueil de mon blog. Même si elle est amère, la
lucidité est une force.


"...voyant que c'est une plus grande perfection de connaître la vérité, encore même qu'elle soit à notre désavantage, que l'ignorer, j'avoue qu'il vaut mieux être moins gai et avoir plus de
connaissance." (Descartes, Lettre à Elisabeth, 6 oct 1645)

Incognitototo 04/12/2013 01:51



Merci Catherine, tu sais comme ton avis compte pour moi ; et merci d'oser mettre en valeur cet article désespéré et désespérant.

Je ne sais pas si la lucidité paye toujours ... Je me demande si les 2 abonnés que j'ai perdus à la suite de la mise en
ligne de cet article étaient affiliés à l'UMP, au PS ou au FN...



L'Ami-Râle 03/12/2013 10:51


Il y a vraiment de quoi "mettre les voiles" :


https://www.facebook.com/GrandVoilierEcole


 

Incognitototo 04/12/2013 01:44



À dire vrai, ça me trotte dans la tête depuis un moment... tout vendre, et partir sur les routes comme un Gitan... Dommage, la terre est plus mon élément que la mer, mais je comprends
parfaitement que vous la préfériez.



I-Cube 03/12/2013 10:40


@ Inco : Ils sont "pas mal" tes commentateurs : J'admire !


Mais dans le lot, ça reste quand même Sandrine qui est dans le "juste".


On ne peut pas baisser les bras, on ne peut qu'avancer.


 


Hier soir, sur la "télé-de-la-voisine", y'avait un documentaire sur les années folles. Pas trop mal fait (d'autant qu'on y voyait Joséphine Baker danser !)


Et on avait l'impression d'un coipié/collé de notre propre époque : Fabuleux !


Les mêmes thèmes (tous pourris, la juiverie internationale, la finance déjà mondiale, la crise de 29, les "fastes" d'une minorité, mais pas d'électricité dans les "zones", pas d'eau potable, des
logis imondes, etc. etc.).


Bon, ils n'avaient pas les "krétins-de-sachants" à se coltiner avec leur "autisme-dogmatique" (quoique..., c'était seulement "pas les mêmes"), mais ils avaiant déjà les "trisomiques-politiques"
(presque les mêmes).


Nus, on connaît la suite et ton "hibernation" semble leur donner raison pour la nôtre, de suite.


 


Mais note que le FN, puisque un de tes commentateurs en cause, non seulement il est ce que tu dis qu'il est, mais aussi avec un programme économique particulièrement "débile" qui va nous emmener
à la ruine.


J'en ai fait un post récent : http://infreequentable.over-blog.com/article-il-me-faut-y-revenir-121238484.html


Auquel il faut rajouter que quand on sera assis sur notre retour au "franc-vaillant" après avoir abandonné l'Euro, on aura l'air malin à dévaluer "compétitivement" et en cadence quand il s'agira
de rembourser la dette libellée en dollars ou en euros.


Impasse totale sur le sujet : Mais de quoi passer illico-presto à quelques 250 % d'endettement par rapport à notre PIB-franc...


Le massacre, on ne peut pas dire mieux.


 


Pour le reste, il me semble qu'il faille au contraire prendre la plume et dénoncer, dénoncer et encore dénoncer, toujours dénoncer.


Ras le bol qu'on fasse la pub de tous ces "fats-qui-se-la-pètent", n'ont pas deux sous de bon sens et viennent encore nous donner des leçons de savoir-vivre derrière tous leurs écrans de fumée.


 


Pour nous, c'est foutu (mais on le savait depuis les années 70 rien qu'en regardant les courbes de la démographie à comparer à nos régimes de retraites), mais moi j'ai des gosses à suivre.


Et je ne me vois pas de leur léguer "ça" !


Trop la honte...


 


Alors debout Inco, STP !


Sors de ton trou et vas-y : Pas pour convaincre, mais pour dénoncer, dénoncer, encore dénoncer, toujours dénoncer !


Il ne nus reste plus que ça en terme de démocratie. Ce à quoi elle sert quand il n'y a plus rien d'autres.

Incognitototo 04/12/2013 01:40



Merci I-Cube de ton soutien... sauf, que ça fait plus de 7 ans que toi comme moi, on prêche dans le désert... Même si je ne suis pas toujours d'accord avec toi, y a-t-il une seule de tes
propositions qui ait été reprise par nos autistes politiques ? Ou une des miennes ?... Et tu vois bien, par ailleurs, que la grande majorité préfère se tourner vers les solutions magiques et tous
les faiseurs d'abracadabra, ni vu ni connu je t'embrouille...
À un moment, il faut se dire que c'est plus fort que nous, qu'il y a tant de résistances et d'intérêts particuliers à remettre en cause que même pour Hercule, ça serait trop... Alors oui,
dénoncer, dénoncer, puisque c'est tout ce qui nous reste... mais, je ne sais pas si ça sera avec moi... Il faut trouver autre chose comme forme de lutte, sinon tes mômes n'auront même pas
l'occasion de bosser pour payer nos retraites.



Michel Martin 03/12/2013 10:21


Une solution, agrandir ton échelle de temps en lisant David Graeber, "La dette, les 5000 premières années".


Jusqu'ici, on n'a jamais vraiment essayé de réguler l'économie et l'autorégulation a consisté à laisser les accumulations de patrimoine/pouvoir arriver à un point de concentration explosif
donnant lieu à une redistribution partielle des cartes jusqu'au prochain cycle. Nous sommes une nouvelle fois proche d'une étape explosive où le volontarisme politique se heurte à des forces
gigantesques. Ce n'est plus une question de personnes. Dieu seul y pourrait quelque chose, mais Mélanchon, et beaucoup d'autres qui se prennent pour Dieu en se soulant de paroles, n'y peut rien.
Quand le processus d'explosion est en marche, jusqu'ici, on n'a jamais réussi à l'arrêter. Est-ce que la révolution numérique change la donne? Est-ce que l'urgence écologique change la donne?
Notre monde a beaucoup
changé, comment pouvons nous nous y adapter?

Incognitototo 04/12/2013 01:38



Oui, j'aime beaucoup cet homme, David Graeber, que tu m'as
fait découvrir. Et comme tu le sais, j'ai un peu plus de mal avec Jean Zin... surtout qu'il est capable de faire pire que moi, en longueur, en délayage et en complexités, tout ça pour arriver
à une conclusion "triviale"...

C'est vrai que les mises en perspectives à l'échelle de l'évolution humaine peuvent toujours "consoler" et permettent de relativiser, mais en attendant et à dans l'espace-temps d'une vie humaine,
on peut morfler quand même salement, et ça, tous les jours.

Je ne sais pas répondre à tes questions... oui, la révolution numérique change quelque chose, puisqu'il y a seulement une vingtaine d'années, on ne se serait même pas parlé, puisqu'on n'aurait
pas pu se connaître... Cette auberge espagnole qu'est le Net, tient probablement la place d'un grand bistrot mondial, mais est-ce que les "révolutions" peuvent commencer dans les bistrots, je ne
sais pas... et est-ce que ce grand bistrot mondial ne participe pas et n'amplifie pas lui-même la "société du spectacle", celle qui nous rend impuissant à vraiment changer le réel, là j'ai comme
un doute que l'outil ne soit pas lui-même producteur d'aliénations...

C'est quand même dommage d'en arriver à espérer que ça pète le plus vite possible, pour qu'on en finisse... d'autant que ce n'est pas en remplaçant des maîtres par d'autres maîtres que je
considérerais que nous avons "évolué", et d'autant que nous aurions tous les moyens de faire autrement, aujourd'hui même, si une majorité le voulait et arrêtait de croire au Père Noël.



sandrine Langevin 03/12/2013 07:29


Bonjour,


Et pourtant la seule attitude raisonnable est de ne jamais se résigner.


C'est bête à dire, certains diront naïf, mais lors de la mort de mon père 3 jours après ses 61 ans, je le voyais partir petit à petit, il me demandait "tu crois que je vais m'en sortir? " et
que les yeux dans les yeux je lui répondais instinctivement  "oui papa". Six ans après son décès, il vit toujours en moi et dans les souvenirs de ses petits- fils. Ma réponse tellement
dérisoire à ses appels au secours, n'était pas une parole d'aveuglemenet , ni de la lacheté, ni la résurgence d'une croyance quelconque. J'étais nue, désarmée, sans artifice seule au
pied du mur et je disais ma vérité et je sais aujourd'hui que j'avais raison.


Aujourd'hui face au désespoir qui me prend aux tripes souvent, surtout quand mon fils de 11 ans, qui observe et constate lui aussi tantôt les désastres qui nous entourent, et les merveilles que
l'on veut bien se donner la peine de voir, me dit "Tu crois qu'on va s'en sortir, tu crois que je vais m'en sortir". Que pensez-vous que je lui réponde? Que faut-il lui répondre? Oui bien sûr. Et
je me dois d'être sincère.


Tout ce que je peux vous dire, c'est que ça me rassure de vous lire (et d'autres que je suis sur le net ) , ça m'aide à débroussailler mon chemin, à manier ma machette avec plus d'assurance,
à choisir avec plus de clairvoyance celles des herbes qu'il serait le plus judicieux de sacrifier.  


De plus, c'est très réconfortant de lire des billets sans faute d'orthographe! (Ce n'est peut-être pas le cas du mien!!!). A bientôt


Sandrine

Incognitototo 04/12/2013 01:35



Bonjour Sandrine,

Merci pour votre témoignage.

J'ai toujours préféré la "vérité" (même s'il faut parfois supporter la douleur ou le doute qu'elle engendre), à l'apparent apaisement que procurent les illusions ; d'autant que je pense qu'au
final la "vérité" libère (presque) toujours. Je ne sais pas si c'est un bon choix, mais chacun fait comme il peut, pour supporter sa condition et sa cohérence.

Vous préférez "penser positif" ; je dois dire que je ne sais pas faire ça... et il est probable que si votre enfant me posait la même question, je lui répondrais : "je ne sais pas pour les
autres, mais si toi tu sais voir ce qui ne va pas, alors toi tu t'en sortiras".
J'ai eu à vivre aussi des agonies d'êtres aimés, et je n'ai jamais eu besoin de leur "mentir", ni de me "mentir" ; les mots que nous avons pu nous dire, et la tendresse que nous avons pu
échanger, alors, restent à jamais gravés en moi, comme autant de joyaux, pour continuer à vivre sans leur présence physique... c'est une autre façon d'assumer... mais encore une fois chacun fait
comme il le sent, il n'y a pas de règles qui vaillent pour tous, pour les échanges humains.

Je suis ravi d'avoir un effet quasi thérapeutique avec vous , je me sens moins inutile...

Bien cordialement.

P.-S. : j'ai corrigé 3 fautes d'orthographe depuis votre commentaire... je ne suis pas parfait



THIERRY Geoffrey 02/12/2013 21:53


Bonsoir,


Je suis souvent en accord avec ce que vous écrivez


Ma différence : je n'ai absolument pas envie de sortir de l'hibernation dans laquelle je me suis plongé depuis des années


J'ai fait le constat du pessimisme absolu et définitif : qui se soucie aujourd'hui de la démocratie ? Et d'abord qu'est ce qu'on entend par démocratie ?


Aller voir le film dont on nous rebat les mérites sur tous les plateaux de télé


Aller sur le net pour visionner les derniers exploits de Nabilla ou de Hanouna ?


Se connecter sur les réseaux sociaux pour répertorier ses amis?


Se passionner aujourd'hui pour la pénalisation de la prostitution, hier pour la conduite aux frontières d'Edouarda, demain pour l'épopée des bleus en coupe du monde, autant de sujets 
mineurs imposés  et digérés par des cerveaux complètement lobotimisés


Et pendant ce temps aux USA , la FED , sous couvert de relance de l'économie, et dans l'indifférence absolue ou quasi absolue distribue des milliards de dollars créés ex nihilo au profit des 1%
(les maîtres du monde) qui en spéculant sur les matières premières, les actions, les bons du trésor, les denrées alimentaires etc accroissent leur richesse de 25 à 30 % chaque année ( au
détriment de l'immense majorité de leurs concitoyens, de l'environnement, des équilibres géo stratégiques etc)


Alors, le PS, l'UMP, le FN, tout ça c'est une vaste plaisanterie (escroquerie) pour faire croire au petit peuple qu'il est toujours maître de son destin et que seule  la démocratie
parlementaire lui réserve le premier rôle dans l'élaboration de la société à construire de laquelle il a pourtant été totalement exclu


Les dés sont pipés : il n'ya aucune solution , simplement pour tenir, il faut essayer de se confectionner un "ailleurs"


 

Incognitototo 03/12/2013 00:14



Bonsoir,

Encore plus pessimiste que moi...

Oui, c'est terrifiant et désespérant, de voir le nombre de gens totalement enferrés dans cette société du spectacle, pendant que ceux qui dirigent vraiment le monde pour leur seul intérêt
continuent tranquillement leurs dévastations.

Le problème pour se confectionner un "ailleurs", c'est que les entourages sont de plus en plus pris dans ce qui est devenu insupportable pour vous et moi... pas facile de vivre autrement, sans
être complice de ce qu'on dénonce.



Joseph 02/12/2013 20:05


 


Les contradictions que vous croyez déceler dans la doctrine politique du FN n'en sont pas vraiment...  Allais était un fédéralsite partisan de la souveraineté des Etats... Il était en
réalité pluls partisan d'une organisation de type confédéral. 


On peut être marxien sans être marxiste, et partisan du libéralisme dans le cadre d'un Etat fort, modèle qui s'oppose à l'ultralibéralisme mondialiste dans lequel la puissance des Etats est
confisquée par une kleptocratie financière... Etc...


Quant à vous, il est effectivement sans doute trop tard, puisque vous vous résignez même à la destruction de la démocratie..Mais nous qui sommes puet-être plus jeunes, nous ne pouvons nous
résigner si facilement, et nous n'avons pas les mêmes oeillères pavloviennes... Au fait, quel est le seul grand parti qui prône la démoccratie directe déjà??  

Incognitototo 02/12/2013 20:42



Manger à tous les râteliers, ne peut en aucun cas constituer une pensée et des propositions cohérentes... En l'occurrence, c'est très grossier et manipulateur, de se prévaloir de la notoriété de
certaines personnalités (sans même leur demander leur avis pour les vivants) en extrayant des fragments de leurs pensées pour justifier de choix, dont la seule chose qui est certaine (pour ceux
qui connaissent l'histoire du FN), c'est qu'ils sont à géométrie variable et totalement opportunistes. La seule et unique proposition sur laquelle n'a jamais varié le FN est celle de virer les
immigrés pour donner du boulot aux "Français" (Hitler n'a pas fait mieux en spoliant les juifs). Une proposition qui est son fond de commerce depuis toujours, vide de toutes perspectives d'une
prospérité pour tous, qui s'imagine, entre autres, que c'est en prenant leur boulot à certains qu'on en donnera à ceux qui en manquent... c'est vraiment le niveau zéro de la compréhension des
problèmes économiques... Mais malheureusement, on le sait, plus c'est énorme et mieux ça passe... Quand le FN aura retiré cette proposition de son programme, j'étudierai alors ses autres
solutions. Pour l'instant, ça reste, malgré tous ses masques la caricature de tous les extrêmes qui font des boucs émissaires les responsables des problèmes... et on sait où conduit toujours ce
type de "folie".

Jaurès, de Gaule et tous les morts cités doivent se retourner dans leur tombe qu'un parti comme le FN ose se prévaloir de certaines de leurs pensées... alors que tout le reste de leurs oeuvres
sont des plaidoyers contre ce type de parti.
D'ailleurs, la simple honnêteté intellectuelle voudrait qu'on s'abstienne de citer ceux dont on partage certaines vues critiques, si on ne partage pas par ailleurs la cohérence de leur oeuvre ;
mais ça priverait le FN de soutiens idéologiques qu'il s'auto-attribue, alors que ses vrais inspirateurs sont plutôt à rechercher du côté de Vaugeois, Pujo, Pétain, Laval, Maurras, Poujade, et
tous les descendants de l'Action Française ; mais il est vrai que ça serait un peu moins glamour que de dire vraiment d'où le FN vient et ce qui l'inspire vraiment pour son programme
d'enfumage...

Le FN promoteur de la démocratie directe... vous voulez rire ? Tout son fonctionnement (autocratique, népotique, despotique, ...) est l'antithèse de ce système. De plus, je vous rappelle que ce
sont les anarchistes qui ont promu ces idées, aussi je doute que le FN soit pour la démocratie directe, sauf peut-être parce qu'il espère continuer à manipuler les passions, par exemple, pour
rétablir la peine de mort...

Attention à votre langage "oeillères pavloviennes" est tout à fait déplacé...



Geronimo87 02/12/2013 20:01


Désolé pour le petit oubli.


MERCI pour l'article.

Incognitototo 02/12/2013 20:43



Pas mieux, et de rien.



Geronimo87 02/12/2013 19:59


Bonsoir à tous.


Quand on est en soin palliatif, on est indifférent au toubib qui vous soigne. On sait très bien comment on va finir... Notre humanité est en soin palliatif.


Quand à notre classe politique, un qualificatif lui va très bien. Désespérant.


 

I-Cube 02/12/2013 19:14


Ca y est ! Sorti de ton hibernation ?


Il était temps, sauf que tu es en retard : Pâques 2013, c'est passé.


Ou alors tu es en avance...


 


>Je marque le coup pour te féliciter et reviens lire demain ton dire : Là, c'est l'heure de l'apéro et le début de semaine est toujours chargé !


Faut bien récupérer avant de te lire...



Incognitototo 02/12/2013 19:41



Tu vas être déçu... j'explique justement pourquoi je risque d'y rester... en hibernation... Merci de me réveiller quand tous nos politiques actuels seront morts, juste pour voir, si les nouvelles
générations auront appris quelque chose de nos erreurs...