Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 22:55

Première date de publication : 02/03/2013

Date de la dernière mise à jour : 02/03/2013

 

 

Au cas où mon article sur l’économie irréelle ne vous aurait pas suffi, un documentaire... un de plus, sur le pouvoir des banques... et ne pensez pas que cette situation et ces manipulations soient spécifiques à Goldman Sachs ; la partie trading de la BNP est aussi importante, si ce n’est plus, que celle de Goldman Sachs...

 

On y entendra, entre autres, avec stupeur (et désolation) Pascal Canfin venir nous expliquer le danger que représentent ces banques... dommage qui ne l’ait pas dit à ses collègues ministres et également à Karine Berger la rapporteur du lobby bancaire des vendus des impuissants du gouvernement.

La soupe doit être vraiment bonne...

 

Vous avez le droit de taper sur un coussin après ce visionnage... ou plus constructif de définitivement abandonner votre banque pour aller chez La Nef, au Crédit Coopératif, ou à La Banque Postale... C’est un acte citoyen et de salubrité publique.

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

jsword 25/11/2013 16:51


Bonjour, j'aime beaucoup ce que j'ai pu lire sur votre blog jusqu'à présent et j'ai également pas mal lu le contenu du site de Mr Jancovici. J'aimerai comprendre votre raisonnement dans votre
réponse au commentaire 8 car c'est la première fois que vous me donnez l'impression d'émettre un jugement un peu hatif. Je n'arrive pas trop à vous suivre jusqu'à la conclusion : J.M
Jancovici est un ecroc.


Il me semble que le but principal de Mr Jancovici est de démontrer que le PIB croit grâce au travail, et que ce travail est extremement efficace grâce à l'énergie apportée par la combustion
d'énergie fossile. Il explique d'autre part que ces énergies vont devenir rare car l'on a atteint ou presque atteint le pic de production du pétrole notamment.


Il propose une taxe carbone pour stimuler l'évolution de l'industrie et de la société vers un fonctionnement avec moins de pétrole pour anticiper les pénuries futures. Je ne vois pas où est
l'arnaque... L'argument principal utilisé est bien la pénurie future de pétrole, et pas la non-corrélation entre PIB mondial et prix de l'énergie.


Je ne comprend pas en quoi Mr Jancovici essaye de faire croire qu'une augmentation du prix du pétrole sera indolore, il explique bien que sans la taxe carbone qu'il propose, l'augmentation
du prix (sous réserve qu'il y ai encore des vendeurs !) qui se profile fera beaucoup plus mal si on ne fait rien pour diminuer drastiquement notre dépendance au pétrole dans les prochaines
années.

Incognitototo 25/11/2013 19:13



Bonjour et bienvenue,

Oui, je me suis laissé un peu emporter dans les termes et je reconnais que les apports de Jancovici sont essentiels... Ce qui n'enlève rien au fait que je suis totalement en désaccord sur les
moyens qu'il propose : où a-t-on déjà vu dans le monde qu'une taxe pouvait résoudre un problème surtout quand il s'agit de besoins aussi vitaux que ceux concernant l'énergie ?... Cependant,
si on veut rentrer dans des logiques récessives, alors oui ça peut être un choix d'amplifier la taxe carbone...
Pour justifier cette solution, il nous présente l'évolution d'un PIB qui n'a pas été affecté par l'évolution des prix de l'énergie, sauf que c'est un PIB MONDIAL ; la réalité étant que pour tous
les pays industrialisés sous dépense énergétique quand le prix de l'énergie augmente leur PIB s'effondre (mais bien sûr au niveau mondial, ça ne se voit pas puisque les pays exportateurs
d'énergie récupèrent la part de ce que leurs clients ont perdu).
La réalité, c'est que pour n'importe quel pays (sous dépendance énergétique) le développement du PIB est bien corrélé à un accès aux énergies peu chères ! Sauf que pour cette dernière donnée,
Jancovici opère un tour de "passe-passe" (au minimum malhonnête), juste pour justifier sa position sur la taxe carbone...

Juste un exemple plus que significatif, la loi « pollueur-payeur » de 1995. Formidable ! Il fallait bien que cette  juste loi (adoptée par l’OCDE en 1972) s’applique enfin, en France.
Résultats :
- les industries les plus polluantes se sont délocalisées dans des pays moins regardants, et nous avons perdu des emplois (20 000 dans les 2 ans qui ont suivi la loi, et ce mouvement 
continue),
- nous importons maintenant ces produits d’ailleurs, et nous creusons doublement nos déficits, par les pertes d’emplois qui nécessitent un  traitement social et par notre balance commerciale
déficitaire,
- et surtout en aucune manière, nous n’avons réglé le problème, puisque nous l’avons juste déplacé ailleurs... faisant crever d’autres  populations que nous...
Le minimum du minimum de bon sens aurait voulu que nous interdisions l’importation des produits qui ne respectent pas nos normes de  production, ou pour le moins que nous les surtaxions,
pour permettre à nos industries de rester concurrentielles sur notre sol en s’adaptant à nos normes... Bé non, rien, nada, encéphalogramme  plat de la part de nos politiques qui continuent à
prendre des décisions, comme si le monde ne proposait pas des milliers d’alternatives pour  s’autoriser ailleurs, ce qui est interdit chez nous... et la taxe carbone aura exactement le même
effet délétère si on s'obstine à vouloir l'amplifier.

J'espère que vous comprenez mieux maintenant, pourquoi je ne partage pas les "solutions" de Jancovici, et pourquoi leurs justifications m'apparaissent malhonnêtes...



I-Cube 06/03/2013 08:31


Ok : Tu t'en occupes, chef !

Incognitototo 08/03/2013 03:06



Toi, les "tiens", moi les "miens"...



I-Cube 05/03/2013 17:17


Bien vu !


Et c'est effectivement logique quand on se rappelle que si le PIB est mondiale, c'est donc juste un de vases communicants.


 


Etr explique le troisième tableau : On s'endette pour payer l'énergie et c'est qui qui prête justement ?


Ceux à qui on achète l'énergie tu diou...


D'ailleurs, si les titres de la dette sont gardés par la BdF, on a un mal fou pour savoir à qui ils appartiennent en définitive...


En revanche quand le Qatar achète même le PSG, on n'a plus de doute.


 


Un vaste jeu de dupe dis donc ?

Incognitototo 06/03/2013 01:39



Excellent, la suite de ton raisonnement... oui, un vrai jeu de dupe de transfert des richesses et des misères en fonction de ceux qui tiennent le bâton....

Et aussi un jeu de dupe de Jancovici qui voudrait nous faire croire que l'augmentation du coût de l'énergie n'aurait pas des conséquences désastreuses pour nos économies... ça m'énerve quelque
peu et il faudrait prévenir nos parlementaires que ce type est un bonimenteur...



I-Cube 05/03/2013 08:25


@ Inco (et Caroline) : J'avoue que je suis comme toi...


La corrélation PIB/énergie est criante.


Mais faudrait mesuré les écarts par rapport à la droite de régression : Le prix doit intervenir, nécessairement.


Mais il ne l'a pas fait : il n'est pas allé jusqu'au bout...


 


Deuxième aspect : Il me semble que la fonction doit être inversée, à savoir que ce n'est pas l'énergie qui conditionne le PIB, mais plutôt l'inverse : Il mesure la conséquence en la prenant pour
la cause, en quelle que sorte.


 


C'est à creuser : Je te laisse faire (moi, il me faut le bouquin de cours du DECS pour faire des régressions ou excel (merci Bill Gates !), chez toi c'est "naturel"...).


 


A te lire, mais merci pour les liens (Michel me snobe... et il a raison : J'ai l'haleine chargée dès le matin   !)

Incognitototo 05/03/2013 13:47



@ I-Cube et Caroline,

Ça y est, j'ai compris le biais du deuxième tableau (@I-Cube, pas besoin de bouquin de DECS, c'est de la simple logique) !!!... et c'est très malhonnête...

Il raisonne en PIB mondial (c'est ça, le biais ) ; et donc, effectivement, si une hausse du prix de l'énergie fait
baisser le PIB des pays importateurs, elle augmente d'autant le PIB des pays exportateurs !!!
Donc, l'un dans l'autre et globalement (même si la consommation totale baisse à cause du prix), selon la vieille logique des vases communicants économiques, le PIB total est faiblement impacté,
puisqu'on retrouve dans le PIB des pays exportateurs la part de la baisse du PIB des pays importateurs !

La réalité, c'est bien qu'un pays sans indépendance énergétique voit son PIB baisser, dès que les prix de l'énergie augmentent (facilement vérifiable par la baisse des PIB des pays importateurs à
chaque choc pétrolier). Et c'est logique, puisque ça impacte directement sa VA, tandis que la VA du pays qui lui vend augmente d'autant... Face à une hausse du prix de l'énergie, le pays
importateur n'a pas d'autre choix que de répercuter cette hausse dans ses coûts de production et en conséquence, il devient moins compétitif à l'export et assèche l'économie du pays de cette
augmentation de coût, tandis qu'il lui reste moins de VA à distribuer...

Bref, c'est doublement malhonnête, parce qu'il se sert notamment de ce raisonnement de non-corrélation entre prix de l'énergie et PIB mondial, pour se faire le défenseur acharné de la taxe
carbone et du nucléaire. Quel escroc !!! Quand je pense à l'audience qu'il a (il est auditionné dans toutes les commissions parlementaires portant sur l'avenir énergétique), ça fait peur...


Donc, exit Jancovici, ça ne mérite même pas un article...

Par contre et a contrario, on peut retenir quand même de toutes ses démonstrations la corrélation entre PIB et l'accès à une énergie abondante, peu chère, et donc l'importance vitale de
l'indépendance énergétique... mais, De Gaulle, notamment, n'a pas attendu Jancovici pour le savoir...

CQFD, le "destructeur de mythes" a encore frappé...



caroline P 05/03/2013 01:15


Bon , j'attends que tu aies compris et que tu m'expliques . Pour l'instant il ne m'a pas convaincue , c'est le moins qu'on puisse dire .. Sa théorie d'énergie limitée (production)  ne me
parait conforme avec ce que je lis par ailleurs . 

Incognitototo 05/03/2013 03:50



Oui, je te dirai...

En gros, ce qui m'intéresse de vérifier dans ses dires, ce sont les 3 graphiques qui suivent :
- le premier corrèle quasiment strictement le PIB produit à l'énergie consommée, (intuitivement, on sent que c'est vrai, mais ça mérite d'être vérifié)
- le deuxième décorrèle le prix de l'énergie et le PIB produit, (là, ça devient difficile à admettre)
- le troisième (qui est faux au niveau des valeurs de la dette) dirait que notre dépendance énergétique est le plus sûr moyen de continuer à faire des dettes... (là aussi, c'est difficile à
gober, mais ce n'est pas si idiot que ça, si on considère qu'avec la diffusion du savoir, "nous" allons devenir de moins en moins indispensable au reste du Monde)

Ses conclusions sont d'ailleurs, qu'on comprend bien qu'avec ces bases-là, on peut faire à peu près ce qu'on veut au niveau politique sans que ça n'ait le moindre effet sur la croissance... et
c'est surtout ce point final là qui m'intéresse de "démonter"... Mais pour ça, il faut vérifier que ce qu'il raconte n'est pas vrai partout et tout le temps, en dehors des contextes spécifiques,
et ça je ne sais pas encore comment faire pour trouver les informations nécessaires...


 











caroline P 04/03/2013 23:00


incognitoto 


Je suis pas toujours d'accord avec ce qu'il raconte le Jancovici . Il se place comme si à l'aube de la révolution industrielle , il était impossible de penser que la liaison Chine Europe
prendrait moins de 24 H .. 


Il n'intègre absolument pas la créativité humaine et son potentiel et il raisonne en figé en termes de coûts de production et de rentabilité future sur le plan énergétique en plaçant comme
postulat que les énergies renouvelables ne sont pas rentables par rapport aux énergies fossiles .. sous prétexte des coûts actuels .. 


 


 

Incognitototo 05/03/2013 00:26



Ce ne sont pas les parties qui m'intéressent le plus, pas plus que son discours sur l'efficience de l'énergie nucléaire...
Ce qui m'interroge, c'est la corrélation directe qu'il propose entre PIB et accès à l'énergie, entre crise et baisse des volumes disponibles, tout cela totalement décorrélé, selon lui, de la
variable de prix (ce dernier point est très original !!!)...
Il y a en même temps quelque chose qui tient du bon sens élémentaire, quand il explique que tout "progrès" est de la transformation d'énergie, et une faille que je ressens, mais que je ne pourrai
déterminer que si je me penche sérieusement sur les corrélations qu'il propose... d'autant qu'il explique même les crises financières par la physique ... Bref, je voudrais comprendre sa "logique" jusqu'au-boutiste de physicien...



I-Cube 04/03/2013 19:05


Ok pour "ton" foie en option : Je ferai gaffe !


 


Avec 10 milliards, j'en ferai des crèches.


J'achéterai même le premier grand-clipper de "l'Ami-râle",


Je paierai mes impôts sans râler (jusqu'à ce qu'il n'y en ai plus à gratter),


Et j'investirai dans du nucléaire "propre" et sans risque (la filière au thorium) pour le reste pour que chacun ait de l'énergie à gogo et à pas cher (et qu'on sorte du cycle du pétrole).


(D'ailleurs, je ne retrouve plus ton lien sur le type qui te nous causais d'energie en quantité limitée : Un type intéressant et des propos "pas idiot" : Si tu pouvais me le repasser que j'y
réfléchisse encore un peu..., t'aurai pas besoin d'une autre option sur quelque chose, en retour ?)

Incognitototo 04/03/2013 20:13



Des crèches... ha, tu les aimes les mamans, hein ?...

Jean-Marc Jancovici, il s'appelle et c'est Michel qui me l'a fait
découvrir... J'ai réécouté d'autres interventions de lui (sur YouTube) depuis ; il est toujours aussi imbuvable au niveau de l'expression, et toujours aussi intéressant au niveau des thèses...
Il faut que je rapatrie les données qu'il donne sur son site, pour voir si ça colle vraiment...



caroline P 04/03/2013 11:07


Même si il est un peu "conspirationniste" .. 


Lire le dernier article de Roussel .. paru sur Liesi .. qui arrête d'ailleurs ses publications . 




Pascal Roussel,
auteur de « Divina Insidia, le Piège Divin »,
chef d’unité au sein du Département des Risques Financiers de la Banque Européenne d’Investissement (BEI), le 25 février 2013.



http://liesidotorg.wordpress.com/

Incognitototo 04/03/2013 19:46



Juste "un peu conspirationniste" ??? Ça va plaire à I-Cube, ça... mais, ça ne fonctionne pas du tout avec
moi... pas besoin de conspiration pour expliquer pourquoi le Monde s'enfonce dans toujours plus de la même chose...

Intéressant le dernier lien... bien que la mouvance qui gravite autour, c'est pas ma tasse de thé...



I-Cube 04/03/2013 10:54


@ Carloine : Clearstream n'est qu'un petit bout seulement européen.


Celle qui sait, c'est le BRI, qui émet parfois des rapports : Les 67.000 milliards ont généré ainsi 185.000 milliards d'opérations où crédit=débit du 1er janvier 2012 au 30 juin 2012.


On attend le rapport suivant...


 


@ Inco : Excellent !


D'autant mieux que toi et "les maîtres du monde" (et plus généralement toutes les thèses "complotistes"), ça fait 2 !


 


Alors l'impact en terme de chômage et de destruction de valeur, peu importe : On prétendait qu'il y avait 30.000 milliards de fausss valeur en 2007. que la crise en aurait détruit la moitié.


Mais vu tout ce qui a été créé depuis, on ne sait plus trop comment compter.


Quoiqu'on puisse dire que si on en a créer à peu près autant, la volatilisation des 15.000 milliards a bienn failli tout emporter : C'est donc du "stock" nécessaire pour l'économie réelle, aussi
surprenant que cela puisse paraître !


 


Le raisonnement du bien immobilier doit être précisé : Hors les frais de mutation, posséder 100 m² ici et les déménager ailleurs, même si par le jeu des prix au m² tu as plus grand ou plus petit
à la fin ou au début, ton bien, pierre pour pierre, il reste égal.


Tu l'as simplement déplacé.


Idem pour des actions ou des obligations, du papier. Quand on ne se trompe pas : Mais là, on est assez loin de l'esprit spéculatif, quand il s'agit de "déplacer", d'arbitrer, comme ils disent.


Ce que nous faisons tous un jour ou l'autre "en bon père de famille" (du code civil).


 


La vraie bonne question c'est : A quoi cela sert-il d'accumuler autant de richesse ? Dans quel but final ?


On n'emmène rien dans sa tombe, que je sache...


(Et on retombe dans des théories complotistes... quand on commence à répondre à ce type de question).


Et je ne te parle pas du trader lambda à qui ont met à disposition les outils, ni de l'actionnaire de Goldman, ni de leur boss qui espère faire survivre sa boutique comme ça face à la
concurrence.


Mais bien de l'essence même du dispositif en général.

Incognitototo 04/03/2013 18:21



Oui, absolument d'accord sur ta "théorie" du stock... mais comme je le précisais à Caroline (commentaire n° 2), c'est assez incohérent et incompréhensible... Imaginons que cet argent se réinjecte
dans l'économie réelle plutôt que sur les jeux de casinos, c'est des croissances à 2 chiffres qu'on retrouverait...
Je sais bien que c'est plus facile de plumer un pigeon que de s'occuper des conséquences de ses investissements dans l'économie réelle, ... mais, en fait, peut-être que ce que je ne comprends
pas, c'est ce manque total "d'esprit d'entreprise"... Tu aurais 10 milliards à ta disposition, tu les jouerais au loto ou tu créerais une entreprise ? Ne me réponds pas, je sais que tu vas me
dire que tu rachèterais Château Mouton-Rothschild... N'exagère pas quand même, n'oublie pas que j'ai une option sur ton foie...

Des "théories complotistes" ? Ou plus simplement le refus d'admettre que l'homme est un loup pour l'homme ? Et qu'il n'y a pas besoin de volonté concertée pour faire ce constat...
Je pense que c'est ce qui perd la gauche qui reste si naïve, et tout également ce qui perd la droite qui pense qu'on ne peut pas modifier ça...
Il va vraiment falloir qu'on réfléchisse sérieusement à de nouvelles formes de résistances et de luttes... Je ne veux pas vivre comme un Chinois !!!...



caroline P 04/03/2013 09:37


Et à votre question ou est passé l'argent , la réponse de 67 000 milliards dans le shadow banking , avec derrière les paradis fiscaux est sans doute le meilleur élément de réponse . 


Il y a quelqu'un qui sait ou est passé l'argent : la société clearstream .. mais vu qu'elle est privée et que ses actionnaires sont totalement opaques , on ne risque pas d'en savoir beaucoup plus

Incognitototo 04/03/2013 17:37



Oui, c'est plus que probable... sauf que je ne m'explique pas la contraction au niveau des liquidités, puisqu'en réalité celles-ci n'ont pas disparu physiquement, elles ne sont plus dans les
circuits financiers et c'est tout...
Donc :
- soit, ceux qui ont engrangé les plus-values avant la chute, ont "mangé" cet argent, en consommant des biens et services périssables et/ou non renouvelables,
- soit, ils ont tous décidé simultanément de se retirer du jeu ; ce qui paraît également peu probable, puisqu'un capital qui ne produit rien, perd mécaniquement sa valeur...

Bref, il faut que je creuse la question parce que quelque chose m'échappe... J'ai du mal à imaginer que les marchés puissent être aussi moutonniers et laissent leurs valeurs sur des comptes qui
ne produisent rien... mais, je suis peut-être encore trop naïf...



de lauliac 03/03/2013 18:06


est-il possible d'évaluer, à la louche, évidemment, pour les cinq dernières années, le préjudice financier causé à l'économie réelle, mondiale, européenne et française par les "conneries" des
grandes banques mondiales ?


et, l'impact sur le marché de l'emploi et, donc, le chômage ?


y aurait-il une institution ou un organisme qui auraient fait ce type de recherches ?


cordialement.


et vivent les suisses (uniquement pour leurs votations) !!!!!


 

Incognitototo 04/03/2013 02:40



Excellentes questions, auxquelles assez peu de gens ont apporté des réponses convaincantes... tant il n'est pas simple de distinguer dans la récession des pays occidentaux ce qui est consécutif à
la spéculation folle et ce qui est de l'ordre des conséquences, "normales" et inévitables, de la mondialisation actuelle et des diktats US...

En termes de "destruction de valeurs", selon certaines études :
- fin 2008 la crise avait déjà coûté 12 500 Md€ au
Monde...
- pour les seules banques européennes,
fin 2011, ce sont 1 082 Md€ qui se seraient volatilisés depuis 2007 (dont 164 Md€ pour les seules banques françaises)... soit - 86 % des valeurs !!!
En gros, on est revenu au niveau de la fin des années 90...

"Bizarrement", vous faites bien de poser ces questions parce que je viens de me rendre compte qu'il n'y a pas eu d'études d'impact global (à moins que je ne les trouve pas) depuis 2009 (!!!) sur
ces questions... Vraiment suspect, d'autant que personne n'a fait d'analyse non plus sur les conséquences des colossaux QE qui ont été faits par à peu près tous les pays industrialisés, pour maintenir sous respirateur artificiel la
finance mondiale...

Cependant, il y a de nombreux éléments trompeurs dans ce genre de constats...
Je ne sais pas si on peut réellement parler de destruction de valeur, parce que cela dépend essentiellement du point de vue, où l'on se place.
Exemple, si une action a été mise sur le marché à 100, qu'elle est montée jusqu'à 160, et qu'après la crise elle se retrouve à 80, la perte est de 50 % par rapport au 160, mais seulement de 20 %
par rapport aux 100 initiaux... et c'est ce dernier chiffre qu'il faudrait connaître et qu'aucune étude ne produit... En fait, comme je l'explique dans cet article, il est tout à fait logique que les
marchés spéculatifs s'effondrent régulièrement parce qu'actuellement, ils ne reposent sur aucune valeur "réelle" intrinsèque...
De plus, il n'y a jamais vraiment de perdant sur un marché boursier :
- sur les marchés à terme et dérivés, en face d'un perdant il y a toujours un gagnant,
- et même dans notre premier cas l'émetteur qui a vendu 100 au départ est gagnant des 20 qui font la différence sur le possesseur final à 80...
Donc, peu importe en réalité, à part pour les détenteurs de titres perdants qui se retrouvent moins riches, que les marchés s'effondrent...
Vous avez acheté une maison 100, elle est montée à cause du jeu spéculatif jusqu'à 150, puis sa valeur s'est effondrée à 80... êtes-vous moins riche pour autant ? Oui, vous allez me répondre de
20... Pour autant, cela vous enlève-t-il quelque chose tant que vous ne vendez pas, surtout si vous habitez cette maison...

Cependant, à la suite de ce succinct tour d'horizon, il y a une question qui me vient, c'est où est passé l'argent ? Parce que le jeu boursier est, en principe, à somme nulle, et avant que les
valeurs s'effondrent, il y en a qui ont accumulé des plus-values qu'on devrait en principe retrouver sur les marchés... or, ça n'est pas ainsi que cela se passe... Bon, il faudra que je cherche
pourquoi... à moins qu'on découvre bientôt que les recapitalisations boursières que sont en train d'effectuer notamment les banques depuis 2009, proviennent essentiellement des paradis fiscaux...


Par contre, ce genre de fluctuations a des conséquences directes et considérables sur l'économie réelle et l'emploi (que malheureusement là encore, il semble que personne n'ait chiffré). Si on
repart simplement de l'exemple de la maison, avec la valorisation de votre actif, votre capacité d'emprunt était de 100, elle est montée jusqu'à 150, puis s'est effondrée à 80... et bien
évidemment, votre "pouvoir" d'intervention sur les marchés s'est donc considérablement amenuisé, puisqu'on ne vous fait plus confiance que pour 80 (et encore, comme tout le monde a peur, même vos
80 ne les rassurent pas...) au lieu de 150... Autant dire que vous pouvez ranger dans un placard votre projet d'emprunter 150 pour investir et transformer votre maison en centre d'accueil pour
traders fatigués... D'où l'arrêt des investissements, l'impossibilité de trouver des liquidités ou de contracter des emprunts, ... bref d'où l'assèchement de l'économie réelle et les colossaux QE
que les pays ont mis en place pour réalimenter les marchés en liquidités... Une vraie fuite en avant, dont tous les analystes sérieux (ceux qui ne sont pas payés par les gouvernements)
s'accordent à penser qu'elle nous conduit à un gouffre...

Donc désolé, mais je ne sais pas répondre précisément à vos questions, pourtant fort pertinentes... cependant, je les garde sous le coude, parce qu'elles méritent un article à elles seules, que
je ne manquerai pas de produire, dès que j'aurai trouvé les bons éléments pour vous répondre... d'autant que je suis en train d'étudier de nouvelles théories économiques qui ne manquent pas
d'intérêts, et que je voudrais pouvoir les relier à ce que l'on sait classiquement des marchés financiers...

En attendant, tout à fait d'accord, vive la démocratie suisse ! Qui est la seule qui autorise ce genre de consultation
directe...