Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • Solutions politiques (ou + de 400 propositions de réformes politiques...)
  • : Analyses et propositions de réformes politiques institutionnelles, économiques, fiscales, sociales, juridiques, et autres, issues de ma pratique professionnelle et de la vie tout simplement ; pour vraiment changer...
  • Contact

Sommaire

 

Sélection partiale des derniers articles mis en ligne

Faire-part...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

 

Quelques classiques et textes fondateurs

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale… 

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Exercises appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche... (début)

(1) Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

 

Une toute petite sélection d'articles qui aurait pu figurer sous une rubrique « On ne vous dit pas tout »

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu'on ne vous dit pas ou si peu...

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 


Tout les articles publiés (regroupés dans l'ordre de leur parution par catégorie : du plus ancien au plus récent)

  A - Préambules

Introduction et justifications de ce blog

D’où je viens, comment je me situe, philosophie et cadre général des propositions

Petites mises au point pour comprendre la logique de ce blog et des 400 propositions…

 

B - Le programme de réformes

1 - Les institutions

2 - Les institutions

1 - Economie et fiscalité

2 - Economie et fiscalité

Santé, Sécurité Sociale et retraites

1 - Droit du travail

2 - Droit du travail

Formation - Éducation - Recherche

Justice

Emplois

Sécurité et qualité de vie

Europe

Plan de mise en œuvre des propositions

Pour conclure provisoirement

 

D - Anecdotes, réflexions et solutions suggérées

Voirie parisienne : l’honneur perdu de Delanoë qui cautionne l’ayatholisme de Baupin et Contassot

(1) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (début)

(2) - Déficit de la Sécurité Sociale… mes expériences dans l’univers kafkaïen des services de "santé" (fin)

Violence des cités… : Quand on n’a pas les mots et qu’on a tous les maux, il reste le passage à l’acte violent…

A propos d'éducation - Une lettre à Science & Vie

Médias : leur responsabilité dans l'absence de pensée…

Politique internationale : Attentats du 11 Septembre - Au-delà du bien et du mal, il me manque les mots…

Politique internationale : Combien de temps encore nous ferons-nous la guerre pour les fautes des pères ?

(1) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (début)

(2) - Le marxisme est-il une drogue dure ? Ou quel est le véritable opium du peuple ? Essai de plaidoyer pour une révolution systémique des modes de pensée et des solutions de gauche… (fin)

Perversions des systèmes : la démocratie en danger

Nicolas Hulot : l'équation économique insoluble et insolvable…

Quelques problèmes auxquels, je réfléchis sans vraiment trouver de remède pratique…

Un problème qui me pose vraiment problème : la société du spectacle, c'est maintenant…

Suite aux présidentielles : politique-fiction sur le mode de scrutin...

(1) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (début)

(2) - TVA et TVA sociale substitutive : une arme pour le développement économique et de transparence démocratique… (fin)

(3) - Mises au point et compléments sur la TVA sociale…

(1) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur... (début)

(2) - Travailler plus intelligemment, produire utile et modifier les structures, pour travailler moins et créer de la valeur… (fin)

À propos de l’intéressement des salariés aux résultats de l’entreprise…

Pour redonner à la monnaie son équivalence travail et empêcher qu’elle soit gérée comme une marchandise, faut-il éliminer les spéculateurs ?...

Souvenirs d'un vieux con, à propos du féminisme... + Épilogue

Tribune de l'action...

Tribune de l'action : rêvons un peu… avec les banques…

Divagations sur la crise... L'inconscient, cette donnée incontournable oubliée par la politique...

Le faux débat sur l'évasion fiscale et les paradis fiscaux...

Solidarités sociales et retraites : ce qu’il faut savoir et ce qu’on ne vous dit pas ou si peu…

Juste deux ou trois choses qui personnellement me soucient bien plus que l’avenir des retraites !

(1) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (début)

(2) - Burqa et loi : un débat démocratique entre citoyens - Catherine Kintzler et Incognitototo (suite et fin ?)

Réchauffement climatique global ou pas ? Religiosité et politique : les Verts et Europe Écologie, la nouvelle secte des béni-oui-oui…

À ceux qui prônent un retour au Franc… et aux autres, qui manquent d’arguments pour leur répondre…

(1) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (début)

(2) - Euro contre Franc : un débat démocratique entre citoyens - Laurent Pinsolle et Incognitototo (suite et fin ?)

Exercices appliqués d’analyse systémique sur la mondialisation et à propos de la décroissance…

La « lutte des places » : la septicémie de notre démocratie...

Histoires de dettes interbancaires : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c'est quoi l'économie virtuelle ?…

Les dettes publiques : dans la série « on ne vous dit pas tout »… et c’est quoi la pensée virtuelle ?

Imprécis précis de fiscalité… pour en finir avec les « croyances populaires »… si, c’est possible…

La propriété privée et la finitude : des nœuds systémiques centraux...

Tous les extrémistes sont de dangereux malades mentaux...

Sciences et politique : un mauvais mélange... Le cas des réchauffistes...

« Double contrainte » : 40 ans d’accords internationaux et de lois, qui rendent fou...

Rapport Gallois et compétitivité... De qui se moque-t-on ?...

« Nul ne peut s’enrichir sans cause » : une jurisprudence malheureusement oubliée...

Homoparentalité et « mariage pour tous » : de la réalité à la loi...

La politique virtuelle contre « l’économie réelle »...

L’irrésistible progression des souverainistes et des nationalistes : l’horreur absolue... Qui est responsable ?...

« La société du spectacle » et « No future », nos seuls avenirs ?...

Changer par la loi et pour une « vraie révolution fiscale »... sans sortir de l’Europe...

« Après moi le déluge ! » : constats « navrants » sur plus on sait et plus on est con...

 

G - Actualité

Investiture socialiste, quand les vieux gouvernent la France,… étonnant, non ?

A propos de la Démocratie Participative...

Un débat presque oublié… Ou comment choisir notre futur(e) président(e) ?

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Mon raisonnement à la con pour choisir un Président…

Delanoë menteur et médias complices !!!

Quelques réflexions en vrac sur les résultats du premier tour des présidentielles… et notre système démocratique.

Débat télévisé des présidentiables… le degré zéro de la politique...

Quelques sentiments et idées en vrac, avant la mise en sommeil…

Hommage à Madame Benazir Bhutto…

Constitution européenne : Appels contre le traité de Lisbonne et le déni de démocratie

Edvige, Cristina et tous les autres...

Crise financière mondiale et faillite de la banque Lehman Brothers

Burqa : la liberté et le doute doivent-ils profiter à l’obscurantisme ?… Réflexions et solutions alternatives…

Revue de presse et informations complémentaires sur les retraites…

L’Islande, oubli ou désinformation ?... La révolution, dont (presque) personne ne parle…

Islande, les suites de leur révolution… ou les débats que nous évitons en France…

Mitterrand : l’imposture de la gauche - 10 mai 1981 : la commémoration du deuil de la gauche…

Les dettes souveraines : l’arnaque d’un demi-siècle de mensonges, ou de qui se moque-t-on ?…

11 septembre : la commémoration des amnésiques…

Primaires socialistes : allez-y...

« Votez, pour eux !... »

Croyances et politique : variations et élucubrations sur un second tour...

En vrac...

Compte-rendu d'étape de la présidence Hollande : toujours plus de la même chose : 1 / changement : 0,001

C’est la rentrée... Tous les gens qui s’offusquent de l’incivisme ou de l’immoralité de Bernard Arnault m’emmerdent...

Tribune de l’action : séparer les activités des banques (urgent et important !)... 

Fin de la souveraineté économique des pays et de la démocratie européenne...

À mes lectrices et lecteurs : avertissements importants !

 

E - Émotions, sentiments, humeurs, rires...

Une lettre anonyme que l'INSEE ne recevra pas...

Europe, après la victoire du "non" : les politiques me fatiguent et les journalistes aussi...

Nouvelles cartes grises : carton rouge aux eurocrates qui ont encore frappé très fort…

Quelqu'un connaît-il un descendant de Champollion ? Ou de quoi parlent 2 amis experts-comptables quand ils se rencontrent ?

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Je n’ai rien à dire… ou presque…

Lettre à la direction d’un hôpital ou comment sont utilisés nos impôts...

Sarkozy élu… pour partager ma bile… et message(s) à cette gauche atteinte de crétinisme avancé…

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

ASSEDIC (et autres) : qui sont les crétins qui écrivent les directives ?...

Une journée dans les bas-fonds de la justice française...

Michel Onfray… Au secours ! La pensée dogmatique et l’ostracisme sont de retour…

Juste pour rire... le langage politique… 

Service des urgences de l’hôpital Tenon : la « honte » de nos services de santé…

Divagations sur le consentement, la sexualité et autres considérations sociales…

Partage d’émotions : quand les humains comprennent ce qui les réunit plus que ce qui les divise...

Une symbolique de 2012 : pour rire jaune… 

Récréation philosophique…

Mes interrogations du moment... ou quand le vide politique ne présage rien de bon...

Nouvelles du « monde du travail » dans la France d’aujourd’hui… interdit au moins de 18 ans…

Nouvelles de la barbarie, de l’individualisme et de l’indifférence…

11 Novembre, hommage et mémoire…

Chine-USA : « Une guerre sans limite »…

Spécial vœux 2012, le temps des bilans… hommage posthume au Diceros bicornis longipes...

"L’Université des Va-nu-pieds", quand les hommes comprennent ce qui les relie…

Faire-part de vie...

Être un homme de gauche, par Alex Métayer...

Le pouvoir des banques, le cas d’école : Goldman Sachs...

Des vœux pour 2014 que je fais miens !...  

Faire-part...

 

  F - Ville de Paris : urbanisme et politique...

Informations sur la catégorie : "Ville de Paris : urbanisme et politique..."

Voirie parisienne : l'honneur perdu de Delanoë qui cautionne l'ayatholisme de Baupin et Contassot

A propos de la Démocratie Participative...

Violence des cités... : Quand on n'a pas les mots et qu'on a tous les maux, il reste le passage à l'acte violent...

Tramway parisien, ils persistent et ils signent... et les conneries continuent...

Delanoë menteur et médias complices !!!

Insécurité routière... pardonnez-moi, je me défoule...

Tous derrière Delanoë… pour sauver le monde en plantant des carottes…

L’Omerta sur Michel Charzat, liste différente de Paris 20ème

Tramway parisien : le bal des cocus continue… et la mascarade passe…

Vélib' : problèmes d'arithmétique élémentaires, niveau CM1…

 

H - Livre d'or des commentaires et autres...

 

Rechercher

Diverses infos pratiques

    

Syndication (RSS : 2.0) - Pour être prévenu(e) des derniers article mis en ligne

Pour préserver un ordre de présentation cohérent sur ce blog, j'ai dû modifier les dates de publication (c'était le système Over-Blog qui voulait ça). Donc, je ne proposais pas de lien de syndication, car celui-ci ne donnait pas la réalité des derniers articles publiés.

Depuis, tout a changer en pire et cette option n'est plus possible.

Aussi, si vous voulez être tenu au courant des dernières publications ou encore du déménagement de ce blog sur une autre plate-forme abonnez-vous à la newsletter (deuxième pavé en partant du haut à droite). Pour information, je n'ai pas accès aux mails complets des inscrits et ne peux donc en faire aucune utilisation détournée.

Merci.

 

 

Quoi que vous inspire ces textes, merci de prendre le temps de laisser vos commentaires, avis et propositions ; ils sont une source précieuse pour les faire évoluer... Soit en cliquant sur le lien "Ecrire un commentaire" qui se trouve à la suite de chaque article, soit pour les commentaires généraux, avis, propositions, réactions, discussions, états d'âme et "coucou", ... en cliquant directement sur le ien suivant : "Livre d'or des commentaires et autres..."

 

 

1 juillet 2010 4 01 /07 /juillet /2010 22:40


Première date de publication : 15/12/2012

Date de la dernière mise à jour : 20/12/2012

 

 

Comme vous le savez très probablement, c’est en ce moment et d'ici la fin de l'année, que se décide la « promesse » de monsieur Hollande de séparer les activités bancaires, et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’on se dirige tout droit vers un renoncement... de plus...

 

Rappelons-nous de sa promesse n°7 (je suis d’accord avec les 2 premières propositions, mitigé sur la troisième et pas d’accord avec les 2 dernières, mais peu importe, chaque chose en son temps) :

1 - Je séparerai les activités des banques qui sont utiles à l’investissement et à l’emploi, de leurs opérations spéculatives.

2 - J’interdirai aux banques françaises d’exercer dans les paradis fiscaux. Il sera mis fin aux produits financiers toxiques qui enrichissent les spéculateurs et menacent l’économie.

3 - Je supprimerai les stocks options, sauf pour les entreprises naissantes, et j’encadrerai les bonus.

4 - Je taxerai les bénéfices des banques en augmentant leur imposition de 15 %.

5 - Je proposerai la création d’une taxe sur toutes les transactions financières ainsi que d’une agence publique européenne de notation.

 

Sauf que, à l’évidence, monsieur Moscovici est en train de préparer un revirement total : Moscovici prend ses distances avec la séparation bancaire ; en proposant une filialisation au lieu d’une séparation... évidemment, ce serait toujours plus de la même chose et ça ne règlerait en rien les problèmes...

 

Et pourquoi ce revirement ? L’explication se trouve dans cet article édifiant de l’Expansion : Réforme bancaire : des lobbys très investis ; où on apprend que depuis plus d’un an les principaux responsables de nos plus grandes banques mènent un lobbying intensif sur tous les fronts, pour qu’aucun politique n’ait la volonté « saugrenue » de mener à terme cette réforme, que même des personnalités, qui ne sont pas des « révolutionnaires », estiment pourtant comme une mesure vitale et de bon sens.

 

Je ne vais pas vous dire que cette réforme pourrait régler tous nos problèmes, nous en sommes très loin ; cependant, elle est une amorce pour poser une première pierre qui permettrait d’aller beaucoup plus loin par la suite. Une sorte de préalable, pour que le système financier cesse de prendre en otage toute l’économie réelle et notre épargne avec ; bref, une première pierre vers la dé-financiarisation.

On peut en concevoir et en proposer d’autres (comme je ne me prive pas de le faire sur ce blog), mais en l’absence de mieux, cette réforme me parait fondamentale, pour nous désengager du chantage exécrable à la faillite généralisée que les banquiers exercent sans scrupule, et qui fait que la plupart des États du monde ont dû intervenir massivement (360 milliards de garanties apportées aux banques, pour le seul État français) depuis 2007, pour que le château de cartes ne s’écroule pas.... Tout ça parce que des fonds spéculatifs font de l’argent avec de l’argent et que nous ne sommes pas en capacité de les laisser faire faillite, parce que l’imbrication des activités entrainerait de facto nos économies et nos portemonnaies avec elle...

 

Alors, à l’initiative d’Olivier Berruyer et de son association DiaCrisis, il propose de faire nous-mêmes notre lobbying pour que cette promesse soit tenue.

Lisez cet article : [Exceptionnel] DiaCrisis : 130 personnalités appellent à une vraie séparation des banques !

Et s’il vous a convaincu, télécharger le document explicatif : Scinder les banques : le verbatim, pour le transmettre à d’autres avec le lien du communiqué : http://bit.ly/Z3Y4J8

 

Faites suivre ces informations à vos amis-es, vos réseaux, diffusez-les sur votre (vos) blog et ceux des amis-es (vous pouvez reprendre cet article dans son intégralité, si l'inspiration vous manque), interpelez vos élus, harcelez les journalistes, écrivez au Président de la République pour qu’il tienne sa promesse. Bref, portez ce débat sur la place publique...

Face aux grandes puissances financières et à leur pouvoir de nuisance, nous sommes tout petit, mais nous sommes nombreux, il est temps de nous faire entendre.

 

Je ne doute pas un instant que les banques feront tout ce qu’elles peuvent pour empêcher cette réforme même de continuer leur odieux chantage à la faillite... Hé bien, personnellement, à l’image de ce qu’ont fait les Islandais, j’ai fait mon choix : je préfère une bonne « bagarre » à la mort lente et au chantage permanent... Et si les banques tombent (et nous avec), ce sera une occasion de les nationaliser à l'euro symbolique, de saisir tous les biens de leurs dirigeants et d'envoyer devant la justice les « responsables » qui auront permis ça...

À tous les coups, on gagne, alors, n’ayez pas peur.

Comme le dit Olivier, on ne demande pas à un alcoolique s’il est d’accord pour ne pas boire quand il prend le volant ; c’est exactement ça que nous devons faire avec les banques : nous n’avons pas à leur demander leur avis pour qu’elles cessent de jouer avec notre argent et qu’elles se remettent au service de l’économie réelle.

 

Alors, à vous de jouer maintenant : action !

 

P.-S. pour suivre : revue de presse des articles et réactions :

 

- le site « Scinder les Banques » mis en place par un collectif est créé

- Olivier fait quelques mises au point suite à son appel

- La Tribune : « Les opposants à la réforme de la voix »

- Finance Watch : Loi bancaire : une “retouche cosmétique ? » et sa lettre à M. Moscovici

- I-Cube nous résume bien les problèmes

- interview d’Olivier dans La Tribune du 19/12/2012, où il répond aux (pauvres) arguments des banquiers...

- pour se détendre un peu : « La réforme sabotée » ; je vous recommande particulièrement « Bombay TV »

- revue de presse des journalistes qui (pour une fois) ont compris

- pour signer la pétition, c’est ici : Appel pour une vraie séparation des banques d'affaires et des banques de dépôt

Partager cet article

Repost 0
Publié par : Incognitototo - dans G - Actualité
commenter cet article

commentaires

emile 28/03/2013 11:43


Je suis sociétaire du Crédit Mutuel, mais l'année dernière j'ai découvert que celui-ci pouvait aussi au travers de structures parallèles exploiter lepetit épargnant.....


http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-j-y-suis-les-pigeons-d-apollonia

eric le goff 28/03/2013 10:35


sur le crédit mutuel , il me semble avoir lu il y a moins de 12 mois qu'il avait crée une structure particulière ? ou ? pour rémunérer ses cadres sup ? ( Marianne ou le nouvel obs ? la structure
étant financièrement alimentée par un cpte n'appartenant bien sur pas à la classe 6 , intelligence financière étrangère ? mais j'ai pas le n° de compte ....si qq'un peut vérifier ? PV derniers CA
? , je doute qu'on trouve trace  en AG ??

eric le goff 27/03/2013 09:42


je ne suis pas comptable , une banque fait faillite , acte administratif le jj/mm/aaaa .


le lendemain , ses batiments , ses employés , ses actifs mobiliers et ....?comme les dettes après le moratoire ou le violeur après l'amnistie ? pschitttt???


Le sur lendemain , l'état si ça existe encore , recapitalise ce qu'il vient de nationaliser , cad une épave , il remet du carburant ( car c'est en principe la puissance publique qui crée monnaie
, ou alors je veux ma planche à euros personnelle  ) , il rembourse les dettes , déduction faite des intérèts au dela du tx légal  disons les dix dernières années ,  touchés , le
tout limité à un plafond de xxxx euros , il y a en fait à refaire des cartes de visite et les façades des locaux recevant le public ....mais ça peut redémarrer très vite , ( la station service
carburant , une piste , les dépots épargne , il parait une pleine caisse ??) , c'est un peu simpliste mais je suis un populiste , je n'aurais pas été capable d'inventer un circuit pour des
lazzagnes par exemple , ni que du boeuf ou du poisson puisse manger du mouton ou du porc, ou du soleil vert ? à se revoir sous d'autres étoiles , dans l'attente .....

Incognitototo 28/03/2013 03:38



Pas si populiste... juste du bon sens... Les Suédois l'ont fait, sans aucun scrupules... Ils ont obligé les banques en difficultés à passer les provisions qui ont mis la valeur des capitaux à
zéro, puis ils ont nationalisé à vil prix, avant de relancer la machine... Et je peux vous assurer que personnellemennt, je ferais encore pire...
Mais vous aurez remarqué que le mot de "nationalisation" est devenu un gros mot en France...



Michel Martin 08/02/2013 14:28


Est-ce que le Crédit Mutuel est une "pure" banque de dépôt?

Incognitototo 08/02/2013 20:05



Je ne sais pas... Ils ont l'air d'avoir un fonctionnement mutualiste et coopératif, mais la CE et le CA aussi... ce qui n'empêche pas pour ces derniers qu'ils participent à la curée des marchés
virtuels et d'avoir des filiales dans des paradis fiscaux...
Donc, il faut chercher, je ne sais pas où... sur leur site, ils se positionnent, néanmoins, comme intervenant sur TOUS les marchés bancaires...



Bertrand BARERE 08/01/2013 09:07


Bonne année 2013 également et bon courage.

Nous avons mis un lien vers votre blog sur notre Edito de Janvier.

Cordialement

Bertrand

Incognitototo 08/01/2013 18:29



Bonjour, et merci pour tout.

Au plaisir de vous lire, bien cordialement.



L'Ami-râle 24/12/2012 11:35


On n'est pas au bout de nos frayeurs avec les folies de l'ultralibéralisme des Banksters-sociopathes !


Reprise sur Alerte éthique : http://euroclippers.typepad.fr/alerte_ethique/

Incognitototo 24/12/2012 14:25



Merci L'Ami-râle, et bonnes fêtes



Michel Martin 20/12/2012 17:56


On peux aussi signer là: Appel pour une vraie séparation des banques d'affaires et des banques de déppôt.

Incognitototo 20/12/2012 18:13



Oui, merci. Comme tu l'as peut-être remarqué, je rajoute au fur et à mesure les liens significatifs. Je venais juste de signer cette pétition quand j'ai eu ton commentaire



Michel Martin 20/12/2012 11:40


Donc, l'état pourrait très bien sans faire la moindre discrimination, n'accorder sa garantie qu'à la banque postale sur des critères de séparation claire des activités. Ensuite, si les autres
banques "universelles" se mettent au diapason et séparent clairement leurs activités de dépôt et d'affaire, l'état accorderait sa garantie aux activités de dépôt. L'état dispose donc d'un
puissant levier de négociation avec la banque postale pour imposer cette séparation. Vas y Nono, vas y....

Incognitototo 20/12/2012 11:55



Le CC trouverait cette disposition restrictive, discriminatoire... C'est comme si la SS refusait de rembourser les soins des fumeurs qui ont un cancer du poumon...
En tout état de cause, les banques de dépôt, notamment la Poste, manquent singulièrement d'opportunisme commercial, pour ne pas penser à valoriser le fait que l'épargne des déposants est mieux
protégée chez eux qu'ailleurs...
Par ailleurs, n'oublient que le problème est également la taille de ces banques... à quoi cela servirait que l'État ne garantisse que les banques de dépôt, si à l'effondrement d'une banque
systémique tout le monde est emporté dans la chute ?



Michel Martin 19/12/2012 22:10


Peux-tu me dire si la banque postale fait l'affaire comme banque de dépôt?

Incognitototo 20/12/2012 10:09



Oui, absolument, son secteur "spéculatif" est quasiment inexistant... sinon, il y a la Nef ou la BFCC qui ont en plus une véritable action pour développer des activités socialement utiles et
différentes.



alti 19/12/2012 16:15


Un peu plus de détails permet d'éviter le simplisme du débat actuel :


"Or, tous ces modèles ont été pris en défaut lors de la crise financière[4].


 Des banques dont les activités étaient strictement séparées comme Dexia, spécialisées dans la banque de détail comme Bankia en Espagne et nombre de Caisses d’Epargne espagnoles ou
Northern  Rock et HBOS, toutes deux dédiées au crédit immobilier, et enfin des banques d’investissement comme Lehman Brothers ont chacune connu de grandes difficultés, voire ont disparu.


Les raisons de ces difficultés sont diverses et se résument à une crise de liquidité ou une crise de solvabilité. Mais à chaque fois, le modèle de chaque banque s’est trouvé confronté aux risques
inhérents à ses propres activités. Et non à celles des autres banques.


L’organisation des activités dans une banque n’a donc pas été un critère significatif de vulnérabilité durant cette crise[5].


Ainsi, le modèle canadien qui a peu ou prou conservé sa valorisation boursière d’avant-crise est souvent considéré comme exemplaire. Vertueuses dans leurs choix de développement et de gestion
mais aussi respectueuses d’un régulateur très actif dans leur gouvernance, elles sont par ailleurs des banques universelles au sens où une part significative de leurs revenus provient d’une
activité de financement et de services aux grandes clientèles (« corporate » et institutionnels)[6]"


http://alternatives-economiques.fr/blogs/vauplane/category/reforme-du-secteur-bancaire/


 

Incognitototo 20/12/2012 10:44



T'es complètement à côté de la plaque et comme tu confonds tout, ta pensée confond tout également...

Je ne reprendrais pas tout, tant tu mélanges tout, mais juste un exemple : il y a une grosse différence entre faire un prêt immobilier à taux fixe à un emprunteur et c'est tout, et faire la même
chose à taux variable, puis titriser ses prêts, puis les vendre, puis les fractionner, puis les assurer, puis les indexer sur des valeurs qui n'ont rien à voir, et cetera, et cetera... Si tu ne
fais pas la différence entre une activité bancaire de base et une qui spécule de façon délirante, alors là je ne peux vraiment rien pour toi.

Et tu me fais rire avec ton exemple canadien, puisque c'est exactement à ça que doit aboutir une séparation des activités bancaires... Les banques canadiennes ont toujours  été plus occupées
à financer le développement de l'économie réelle plutôt qu'à créer à l'infini de nouveau produits dérivés... Merci d'être pour ce modèle, c'est exactement le même que je souhaite pour nous. Cela
dit, si elles sont aussi bien valorisées, c'est que le Canada exploite et regorge de ressources qui intéressent le monde entier, et que personne n'imagine que ce pays pourrait avoir un jour des
problèmes pour les vendre...

Enfin, je te rappelle qu'il y a 430 autres banques commerciales en France, qui n'ont eu nul besoin du soutien de l'État pour traverser la crise, contrairement à nos 4 banques systémiques qui font
tout et surtout n'importe quoi.

Cependant, je te le répète pour la dernière fois, je ne pense nullement que cette séparation résoudra tout, elle n'est qu'une première pierre pour déconstruire avec moins de risques, les délires
de la financiarisation outrancière.



alti 19/12/2012 14:17


C'est aussi ta Merkel, ne l'oublie pas, car elle dicte la politique du sous-préfet Hollande de Frankreich-Land.


Cette séparation entre banques c'est du pipotron pour le jour de l'an. D'un côté les bonnes banques gentilles qui prêtent l'épargne du bon père de famille, spéculent pas hein, prêtent, dans quoi
?


Ah oui ! Dans de l'immobilier pas risqué, des Ayroports ou des autoroutes au ras des paquerettes, des obligs d'état pas risquées. Ben oui, l'immo US et ibère et autres infrastructures olympiques
c'était pas de la spécul, c'était du placement sûr en béton précontraint de chez Vinci. Bizarrement, c'est par là que c'est parti en quenouille.


On peut saucissonner en autant de tranches que l'on veut, dans la mesure où les banques ont un comportement moutonnier et font pareil que la voisine d'en face pour rentrer de la tune à coups de
pelleteuses, d'avoir un saucisson too big to fail ou un système too big to fail de tranches de saucisson ou de chorizo facon caisses d'épargne espagnoles, c'est kif kif saucisson de
bourricot .


 

Michel Martin 19/12/2012 10:03


Dans le cas, très probable, où les banques détournent tout projet de séparation des dépôts et des affaires, est-ce que le spectre de la création d'une banque de dépôt nationale, qui serait la
seule garantie par l'état jusqu'à ce que les autres banques décident de séparer clairement activités de dépôt et activités d'affaires, serait envisageable?

Incognitototo 20/12/2012 10:06



Je ne comprends pas que l'État crée une banque ex nihilo ? Et se mette en concurrence avec le secteur privé, en déclarant que seule cette dernière bénéficierait de sa garantie ? Ça me paraît
fort impossible, sans remettre en cause la "neutralité" de l'État dans les affaires commerciales... d'ailleurs, l'État a déjà plusieurs banques qui lui appartiennent, dont le Trésor Public !
En tout état de cause, cette séparation des activités concerne principalement nos 4 banques systémiques, les 430 autres banques commerciales sont déjà, de fait, peu ou prou  spécialisées au
niveau des activités, d'ailleurs elles n'ont pas été concernées par les soutiens financiers qu'a dû apporter l'État en urgence au moment des crises...



alti 19/12/2012 02:44


Mais non, je m'en moque de Merkel qui n'est pas ma Merkel, elle est juste Merkel.


Mais la séparation des banques est très insuffisante pour régler le problème.


Les régulations nécessaires sont bien plus techniques. Et encore une fois, je le répète, les problèmes principaux ne sont pas de l'ordre des techniques financières ou comptables. C'est juste un
focus préféré par les actuaires, financiers en back office ou CAC, comme Berruyer, Jorion ou toi. Alors que le problème est ailleurs que sous ce lampadaire.


Mais tous ces comptables qui ne produisent rien font leur chant du cygne en nous faisant miroiter des révolutions tout autant improbables que celle de 1789, qui n'a été qu'une révolution de
bourgeois parvenus.


 

Incognitototo 19/12/2012 03:32



Mais tu délires... tu lis ce que j'écris ou pas ? Ou as-tu lu que je pense que ça va tout résoudre ? Je dis exactement l'inverse ! Et, si ça peut te rassurer, Olivier, aussi, a bien conscience, que c'est une infime minuscule partie des problèmes...

Sauf que pour le coup, c'est un verrou important, pour ne pas dire fondamental, à faire sauter pour pouvoir attaquer tout le reste... c'est à dire, toutes les dérégulations, qui
font que ta Merkel, qui n'est pas ta Merkel, nous destine à vivre bientôt avec des salaires de Roumains et sans aucune sécurité sociale...
Parce que tant que les grandes banques systémiques (on en a 4
en France, chacune susceptible de faire sauter le système mondial en chaîne, si une seule fait défaut) peuvent agiter la menace d'une faillite généralisée, jamais on ne pourra les mettre au
pas au niveau de leurs pratiques... et ce sont elles qui continueront à nous gouverner...
Alors qu'une fois la séparation faite, à la limite, on se fout totalement que les banques spéculatives continuent à jouer au casino et à s'entretuer entre elles... c'est même avec plaisir qu'on
annoncera leur faillite...

Si tu ne saisis pas l'importance de la manoeuvre, c'est que tu n'as rien compris à ce que tu lis sur ce blog... et dans ce cas je dois vraiment être un très mauvais pédagogue pour n'avoir pas su
développer en toi une once de stratégie politique...

Cela dit, c'est très "inamical", de jeter la suspicion et l'opprobre sur des catégories sociales et des intentions qui ne sont que tes fantasmes...
Aussi, je pense que tu ferais mieux d'aller te coucher et de revoir tout ça à tête reposée demain...



alti 19/12/2012 01:03


Tu es bien crédule. Il s'agit d'une tempête dans un verre d'eau. Les banques se réformeront parce que elles y trouveront la nécessité de leur pérennité. Les problèmes sont de l'ordre macro
économique et de la réalité des productions et des consommations matérielles, et des productions intellectuelles, le reste est un pugilat d'arrière cour de comptables qui cherchent encore à se
faire valoir comme brahmanes du monde, alors qu'ils ne sont pas grand chose.


Berruyer qui n'a jamais produit un clou, Jorion non plus... Des révolutionnaires à la petite semaine qui n'ont rien à dire mais qui le disent quand même. Comme disait l'autre, c'est pas parce que
l'on à rien à dire qu'il faut fermer sa gueule. Ils ne s'en privent pas...and so what ? Qu'est ce que les gens à l'étranger en ont à foutre de ces trublions surexcités franchouilles qui n'ont
d'audience qu'en France. C'est du pschitt. C'est de l'illusion.


 

Incognitototo 19/12/2012 02:14



Crédule, moi ??? Tu as dû te tromper d'adresse... en amour, oui, ça m'est arrivé, jusqu'à ce que j'atteigne un
certain âge, mais en politique, depuis l'âge de 12, 13 ans, ça fait longtemps que je ne crois plus en rien....

Si tu ne vois pas la nécessité de séparer les activités bancaires et de se battre pour ça, parce que c'est un préalable indispensable à la définanciaristion, j'en suis désolé... Lis au moins
le Verbatim (au moins pour te rendre compte
que le reste du monde précisément n'en a pas rien à foutre) peut-être que tu comprendras mieux les enjeux et pourquoi, si on demande leur avis aux banques, ça ne se fera jamais... Mais peut-être,
as-tu envie de continuer à payer pour leurs conneries ?... Libre à toi... et tu ne seras pas épargné parce que tu vies en Allemagne, bien au contraire... T'as vu ce que te (nous) prépare
ta Merkel ?

Quant à savoir d'où vient l'initiative, je m'en fous... ça aurait été la comtesse de Pompadour, elle aurait eu mon soutien actif, tout autant... Mépriser quelqu'un pour l'idée qu'on se fait de
lui, ça n'est pas digne de toi...



I-Cube 18/12/2012 15:47


Si tu pouvais dire vrai, j'en serai ravi...


Même si pour ma part je devrais persister à rigoler des "travers" des uns et des autres...


... "jusqu'à ce que mort s'en suive" !


Mais y'aura bien un jouillon qui reprendra le relai.

Incognitototo 19/12/2012 02:09



Oui, il serait temps qu'ils prennent le relai, les jeunes... parce que je fatigue... Mais je crains que nous n'ayons pas été très bon pour leur transmettre l'essentiel...



Michel Martin 18/12/2012 10:18


Je me suis inscrit à l'association DiaCrisis et j'ai payé une petite cotisation
(facultatif).

Incognitototo 19/12/2012 02:08



Vas-y Michel, vas-y Michel, vas-y !



I-Cube 17/12/2012 12:10


Tu vas aimer ce post : http://infreequentable.over-blog.com/article-prochaine-facture-589-524-milliards-113395860.html


Et c'est sans concertation...


 


La séparation (très modérée...) sera en place au 1er janvier prochain au USA...


Et il y nombre de raisons pour ça...


 


Bien à toi : Je  relaye à l'occasion (après en comprendre un peu plus).


Merci pour les liens documentaires, en tout cas !

Incognitototo 17/12/2012 16:35



Oui, j'ai "aimé" et aussi ta série sur "L'audition de Joël BUCHER"... stupéfiant... ça fait plus de 10 ans (et évidemment, bien plus, si on se souvient de l'épisode Bérégovoy) "qu'ils" savent et qu'ils ne font
rien... À l'image de certains drames de l'histoire, ils ne pourront pas nous dire : "on ne savait pas ce qui se passait, on obéissait aux ordres"...

Oui, relaye, relaye, sinon, on continuera à être pieds et mains liés par les odieux chantages des lobbys financiers...

J'aimerais bien pouvoir fermer ce blog un jour en me disant, c'est bon, le relai est assuré, y a plus besoin d'expliquer...



Michel Martin 17/12/2012 09:27


D'accord pour soutenir cette séparation, mais on signe où, on fait quoi?

Incognitototo 17/12/2012 16:15



Il parait que OB a un "plan", donc faut suivre son blog... D'ores et déjà, il y a un collectif (Nota : il y a pour l'instant, parfois, des difficultés d'accès, dont j'ignore l'origine)
qui s'est mis en place...

Sinon, pour le reste, tu fais comme c'est proposé en gras dans l'article... J'ai envoyé ce texte, outre les abonnés de ce blog, à plus de 400 contacts en demandant de faire
suivre et je suis en train de contacter des élus susceptibles de répondre...

Plus ça bougera à ce sujet et plus on multiplie les chances qu'à un moment ça ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd (ou d'un déjà convaincu), qui aura en plus la possibilité d'actionner les bons
leviers, médiatiques et/ou politiques...

C'est une évidence, si on laisse le choix aux banques, comme est en train de le faire ce gouvernement, on perdra la "fenêtre de tir" et on est foutu pour mettre en place tout ce qui a besoin de
l'être, pour réguler cette finance folle... L'enjeu est vraiment hyper-important ! Mais ça, je pense que tu le sais déjà.



fanfanchatblanc 16/12/2012 12:55


Etonnée et non car De Gaulle que j'ai effectivement combattu en son temps (j'ai fait partie de la chienlie comme il disait) avait le sens des responsabilités et si je puis dire de la Patrie qu'il
plaçait avant ses intérêts personnels (ce qui ressort de votre citation) ce qui n'est plus le cas aujourd'hui, tant la plupart de nos politiques ont les dents longues.


Amitiés

Incognitototo 17/12/2012 02:11



Ce qui est quand même stupéfiant, c'est que cet homme pourrait apparaître aujourd’hui, comme un révolutionnaire radical … juste avec ses seules valeurs de responsabilité, qui faisaient passer l’intérêt général avant tout…
Je ne suis pas sûr que le fait que nos politiques actuels aient les dents longues, réussisse à expliquer qu'ils fassent toujours plus de la même chose et qu'ils soient si loin des valeurs que
nous évoquons. De Gaulle aussi avait les "dents longues" (et même la dent dure), mais il avait également une ambition pour le "peuple" qui surdéterminait tout.
Comme toujours, je cherche à comprendre comment nos politiques ont pu s'éloigner autant des fondamentaux... et non accessoirement, pourquoi nous les avons laissé faire...

Amitiés.



fanfanchatblanc 15/12/2012 11:04


Je partage absolument votre analyse et relaie votre article sur tweeter...


Oh que nos politiques sont frileux... et menteurs... alors secouons-les.


Amitié.

Incognitototo 16/12/2012 02:44



Oui, frileux, menteurs et lâches aussi ; et surtout ils ont totalement perdu le sens de l'intérêt général, des conflits d'intérêts et d'une vision stratégique à long terme.

À ce que j'ai compris, vous avez fait partie des jeunes qui ont combattu De Gaulle... comme moi... Bizarrement en relisant certains de ses écrits, cet homme passerait aujourd'hui pour un
révolutionnaire radical.
Il disait par exemple : "La Révolution française n’a pas appelé au pouvoir le peuple français, mais cette classe artificielle qu’est la bourgeoisie. Cette classe qui s’est de plus en plus
abâtardie, jusqu’à devenir traîtresse à son propre pays. Bien entendu, le populo ne partage pas du tout ce sentiment. Le populo a des réflexes sains. Le populo sent où est l’intérêt du pays. Il
ne s’y trompe pas souvent.
En réalité, il y’a deux bourgeoisies. La bourgeoisie d’argent, celle qui lit Le Figaro, et la bourgeoisie intellectuelle, qui lit Le Monde. Les deux font la paire. Elles s’entendent pour se
partager le pouvoir.” - Charles de Gaulle

Etonnant, non ?

Amitiés itou.